AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Mar 21 Oct - 21:07

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
Nora est perdue. Incapable de reprendre sa vie en mains, et tout simplement incapable de prendre son courage à deux mains pour rendre visite à Luke. Pour ça, elle a encore le temps. Elle n'est pas sûre d'avoir envie de le voir. Par pour l'instant, c'est trop tôt. Néanmoins, elle se laisse de plus en plus accablée par les doutes, la colère et la déprime. Car, oui, elle déprime, c'est clair pour tout le monde ... sauf pour elle. Enfin, encore faut-il savoir comment délimiter ce "tout le monde". Hormis sa sœur, elle ne voit pas grand monde. La plupart du ses amis de l'époque lui ont tourné le dos après son envoi en prison - après tout, la plupart d'entre eux la pensent coupable -. Et elle ne sort définitivement pas assez pour faire de nouvelles rencontres. Et pourtant, elle a bel et bien sympathisé avec une personne : Lindsay Livingston. Une jeune femme qu'elle a rencontré à un vernissage. Harassée par la présence de sa sœur constamment sur son dos - pour son bien, elle le sait -, elle a fuit son appartement l'espace de quelques heures. Elle a bien fait, la voilà qui s'apprête à retrouver Lindsay pour un petit détour à Williamsburg. Le quartier parfait pour deux personnes fans d'art comme elles. Elles ont juste prévu d'aller boire un café, mais pourquoi aller faire un tour dans les quelques boutiques après, si elles trouvent le temps - et la motivation -. C'est avec cinq petites minutes d'avance que Nora arrive dans le café où elles se sont données rendez-vous. Brooklyn est au centre de New-York, et est un endroit très animé. Alors, c'est parfait pour y passer quelques heures tranquilles. Sans compter qu'il n'y a pas grand monde dans le café : cela leur permettra de s'entendre parler, sans avoir besoin de hurler. Le serveur s'arrête à côté de la table où s'est installée Nora mais elle lui demande de revenir plus tard avec un sourire. Elle ne va tout de même pas commander ! Lindsay n'est pas encore là, et ne tardera sans doute pas à arriver.

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Ven 24 Oct - 10:50

Nora & Lindsay
« I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough »



Lorsque Nora m’avait proposé une petite virée entre filles, ne serait-ce que pour aller boire un café et éventuellement faire un petit tour dans les boutiques de Williamsburg, je n’avais pas hésité une seule seconde. J’avais vraiment besoin de sortir ! Ma vie, en ce moment, était loin d’être très joyeuse. Au contraire, même. Cela venait de virer au drame… Et je n’étais que trop concernée par tout cela. Ainsi, voir Nora pourrait me changer les idées et me redonner le sourire durant quelques heures. Et ça, j’en avais bien besoin ! Parce que, depuis quelques semaines, j’avais vraiment l’impression que je n’arriverai jamais à sortir la tête de l’eau. En même temps, je l’avais bien cherché… Quelle idée d’avoir une liaison avec le mari de sa sœur ?! C’était évident qu’un jour ou l’autre, cela se finirait mal… J’arrivais donc au café où nous nous étions données rendez-vous, pile à l’heure. J’aperçu la jeune femme, déjà installée dans le café. Affichant un large sourire – qui ne laissait absolument pas entrevoir que ma vie n’était, actuellement, vraiment pas top – je la rejoignais. « Salut Nora ! Ca me fait plaisir de te revoir ! » lâchais-je en lui faisant la bise avant de prendre place autour de la table.

J’appréciais vraiment la jeune femme. Nous nous étions rencontrées lors d’un vernissage et nous étions rapidement trouvé pas mal de points communs. Notamment notre amour pour l’art ! Depuis toujours, j’avais aimé l’art sous toutes ses formes… Et j’étais ravie d’avoir trouvé quelqu’un aussi intéressé que moi. Parce que dans ma famille, ce n’était pas forcément quelque chose qui attirait plus que ça. Et mes amis n’étaient pas tous fans d’art. « J’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre… Tu vas bien ? » demandais-je aussitôt, affichant toujours un doux sourire. Malgré notre différence d’âge, Nora et moi nous entendions très bien… Sans doute parce que j’étais un peu plus mature que la majorité des gens de mon âge. Et puis, j’avais grandi entourée d’adultes. Ma sœur ayant aussi une bonne dizaine d’années de plus que moi, j’avais rapidement été habituée à être avec des personnes plus âgées que moi. Et je préférais souvent cela. Ainsi, la jeune femme et moi avions naturellement sympathisé. Elle avait sensiblement l’âge de ma sœur. Un peu plus jeune peut-être… Mais cela expliquait sans doute le fait que je me sente si bien avec elle. J’avais, en revanche,  beaucoup plus de mal avec les gens plus jeunes que moi. Et les enfants… Enfin, cela n’avait que peu d’importance…





made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Dim 26 Oct - 21:16

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
Une petite sortie entre amies ne peut pas faire de mal à Nora. Depuis de trop nombreuses années maintenant, sa vie est un vrai chaos. Un champ de bataille duquel elle a dû mal à se tirer indemne. Quoi qu'en fait, il est possible qu'elle s'en sorte sans égratignures. En tous les cas, cette sortie entre filles, elle en a besoin. C'est donc avec soulagement qu'elle l'appréhende, puis qu'elle voit arriver la jeune femme. « Salut Lindsay ! Je suis contente aussi. » Dit-elle avec entrain, et sincérité. Elle a vraiment accroché avec la blonde et ce, sans que leur grande différence d'âge ne la gêne en quoi que ce soit. Lindsay, malgré ses dix-huit ans tout juste entamés, est très mature. Bien plus que certaines connaissances de Nora, d'ailleurs ... « Non, je suis arrivée il y a peu de temps, ne t'en fais pas. » Un léger sourire vient soutenir ses paroles. Nora est, de toute façon, une personne très patiente. Elle aurait pu attendre une bonne heure supplémentaire s'il l'avait fallu. Bien sûr, elle est soulagée de ne pas avoir eu à le faire, cela n'aurait fait que la plonger dans des pensées inévitablement sombres, mais voilà. De toute façon, la question ne se pose pas : Lindsay est à l'heure, et d'ores et déjà là.

« Je vais bien, et toi ? » Reprend Nora presque aussitôt. Sa toute nouvelle amie n'a pas besoin de l'entendre se plaindre de sa vie en long, en large et en travers. Et, quoi qu'il arrive, elle n'est pas venue là pour revenir sur un sujet trop difficile. Bien au contraire, même. « Alors, quoi de neuf ? » Elle est un peu trop curieuse peut-être, mais ne peut pas s'empêcher de poser cette question. De toute façon, libre à Lindsay de répondre comme elle le souhaite. Elle peut tout aussi bien lui parler de ses études qui, Nora le sait, ne sont pas moindres. Un regard sur le côté apprend à la brune que le serveur est de retour à leurs côtés. Nora demande un café, et laisse Lindsay prendre ce qu'elle souhaite. Après tout, elle ne la connaît pas encore assez pour connaître ses goûts et deviner par avance ce qu'elle veut boire. Mais, de toute façon, elle sait également là pour apprendre un peu mieux à se connaître, n'est-ce pas ?

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Mar 28 Oct - 15:43

Nora & Lindsay
« I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough »



« Salut Lindsay ! Je suis contente aussi. » Je me forçais à esquisser un sourire. J’appréciais vraiment Nora, mais clairement, je n’avais pas le moral ces derniers temps. Et j’espérais bien que cette petite virée puisse me changer les idées. De toute façon, cela ne pouvait pas me faire de mal. Sinon, j’aurais sans doute passé ma journée à broyer du noir. Depuis que Serena nous avait surprit, Vitaly et moi, en train de nous embrasser, plus rien n’allait. Elle m’en voulait. Enfin, elle devait même me détester. Et mes parents, mis au courant par ma sœur, m’en voulaient tout autant. Si bien que je ne parlais presque plus à ma famille… Et tout cela me pesait énormément. Alors, oui, j’avais besoin de me changer les idées. « Non, je suis arrivée il y a peu de temps, ne t'en fais pas. » Tant mieux alors. J’étais toujours assez ponctuelle, mais je craignais qu’elle ne soit arrivée bien plus tôt et qu’elle ait du attendre longtemps. Sans plus attendre, je prenais de ses nouvelles. « Je vais bien, et toi ? » Nous ne nous connaissions pas suffisamment pour que je puisse lui faire part de mes soucis. A vrai dire, même aux personnes proches, je n’en parlais pas. De toute façon, on ne se vante pas vraiment d’avoir une liaison avec le mari de sa sœur. Et je n’étais pas du tout du genre à m’épancher sur mes problèmes.  Au contraire, je gardais tout pour moi. Il paraît que ce n’est pas bon… Mais je n’aimais vraiment pas pleurer sur mon sort.

« Ca peut aller, merci ! » répondis-je alors, affichant un doux sourire. A force de mentir à mon entourage, principalement à propos de ma vie sentimentale – et afin de leur cacher ma liaison avec Vitaly – j’étais devenue une experte en la matière. Certes, je ne mentais pas à tout va et n’appréciais pas cela. Mais je savais parfaitement embobiner tout mon monde lorsque je le désirais. Si bien qu’il y avait vraiment peu de chances pour que Nora se doute de quoi que ce soit. Surtout que nous ne nous connaissions pas encore très bien. Il semblait donc impossible qu’elle se doute qu’en réalité, je n’allais pas si bien que ça. « Alors, quoi de neuf ? » Là encore, lui dire la vérité serait difficile. Je risquais clairement de la faire fuir. « Oh, rien de particulier… Je suis en vacances toute cette semaine. » déclarais-je l’air de rien. « Et toi ? » C’était tellement mieux de s’intéresser à elle. Même si elle non plus ne semblait pas très bavarde. Enfin, peut-être avait elle besoin d’être plus en confiance et de mieux me connaître. Et après tout, nous étions là pour ça.





made by pandora.





_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Dim 2 Nov - 20:41

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
La situation est un peu gênante. Parce que Lindsay et Nora ne se connaissent pas vraiment. Elles ne se sont vues qu'une fois, après tout, et il leur faudra sans doute du temps pour que les choses changent et s'améliorent. Pour l'instant, elles n'en sont encore qu'au stade de simples connaissances. Mais elles sont justement là pour apprendre à se connaître, et elles ont du temps devant elles pour mettre tout cela encore plus. Bien sûr, elles s'échangent les banalités d'usage. Nora se voit mal s'installer face à elle et rester silencieuse. Tant pis si elles ne parlent pas de sujets personnels, et ne prennent pas le temps de donner de plus amples informations sur leurs vies respectives. C'est encore trop tôt pour ça. Lindsay esquive plus ou moins habilement les questions de la métisse. Mais celle-ci ne se laisse pas démonter pour autant, et lui sourit grandement. Elle la comprend très bien : elle s'imagine mal, elle-même, se mettre à lui raconter sa vie. Parler de sa relation catastrophique avec son mari, et de ces quelques années qu'elle vient de passer en prison n'est vraiment pas dans ses plans. C'est bien la première fois, depuis qu'elle est libre, qu'elle se lie à quelqu'un. Hors de question de la faire fuir maintenant. « La routine. J'ai beaucoup de temps libre alors j'en profite pour renouer avec mes vieilles passions. » Beaucoup de temps libre, en effet ... et c'est peu dire.

Enfin, Lindsay n'a pas besoin de savoir que je suis au chômage, et une désormais trentenaire qui passe le plus clair de son temps à déprimer devant des films à l'eau de rose. Pitoyable. « Tu vas pouvoir profiter de tes vacances pour te reposer, au moins ? » Demande-t-elle, soudainement. Elle a l'impression qu'elles se renvoient continuellement la balle comme si aucune ne voulait être soumise aux questions de l'autre, et se reprend bien vite. Ce serait stupide de tout gâcher parce qu'elle refuse de s'attarder sur sa vie. « Enfin, qu'est-ce que tu voudras faire après ? J'ai vu qu'il y avait une exposition cet après-midi, dans une boutique voisine. » Une exposition d'arts, bien sûr. Des tableaux en tout genre. Le peu que Nora sait sur Lindsay est suffisant pour affirmer cela : elle aime au moins autant qu'elle l'art. Alors, pourquoi pas en profiter pour confronter leurs différents idéaux en faisant un tour par là-bas. Elles ont le temps de toute façon, et peuvent tout aussi bien se contenter de leur café ... Pour l'instant.

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Jeu 13 Nov - 19:29

Nora & Lindsay
« I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough »



D’ordinaire, je n’étais pas quelqu’un de très extraverti et bavard. Tout au contraire, même ! J’étais plutôt du genre discrète et réservée… Alors, évidemment, dans des cas comme celui-ci, je ne savais pas trop quoi dire. J’étais contente de revoir Nora. Mais je ne savais pas vraiment quoi lui dire… Nous ne nous connaissions pas. Et c’était un peu délicat d’engager la conversation une fois les banalités échangées. Surtout que ni elle ni moi ne nous étalions sur nos vies respectives. Avec ça, nous étions bien barrées ! « La routine. J'ai beaucoup de temps libre alors j'en profite pour renouer avec mes vieilles passions. » L’art était sans doute l’une d’entre elles. Ca, c’était l’une des seules choses que je savais sur elle. Après tout, c’était ainsi que nous nous étions rencontrées. Cela semblait donc logique… « Tu ne travailles pas ? » demandais-je finalement, suite à sa réponse. Qu’elle ait un boulot ou pas m’était égal. Ou du moins, je n’allais pas la juger si elle était au chômage. Vu le temps, elle n’était ni la première, ni la dernière ! Et puis, il n’y avait rien de mal à ne pas travailler… Et puis, de toute façon, c’est un point que l’on aborde assez rapidement lorsque l’on fait connaissance avec quelqu’un, non ? « Tu vas pouvoir profiter de tes vacances pour te reposer, au moins ? » A vrai dire, même pas. J’allais surtout profiter de mes vacances pour me trouver un studio et un boulot. En découvrant que j’avais eu une liaison avec Vitaly, mes parents avaient eu du mal à me pardonner. Si bien qu’ils m’avaient finalement laissé quelques semaines pour quitter la maison. Enfin, ça se faisait finalement d’un commun accord. Nous ne nous adressions quasiment plus la parole et je sentais bien tous ces reproches dans leurs regards. Clairement, je ne pouvais pas continuer à vivre ainsi.

En même  temps, je comprenais leur réaction. Ce que nous avions fait était mal. Très mal. « Oui, un peu… Mais il faut aussi que je cherche un job. Et un studio. Je vais partir de chez mes parents, donc il faut bien que je gagne ma vie… » soulignais-je sans pour autant dévoiler la raison de mon départ. Ca, j’allais bien le taire ! Elle allait sans doute changer d’avis sur moi si elle découvrait que j’avais été la maîtresse du mari de ma sœur… Ce n’était franchement pas le genre de chose dont on pouvait se vanter. « Enfin, qu'est-ce que tu voudras faire après ? J'ai vu qu'il y avait une exposition cet après-midi, dans une boutique voisine. » C’était une bonne idée ! J’affichais aussitôt un large sourire en acquiesçant. « Oh oui, avec plaisir ! Ca fait un moment que je ne suis pas allée voir une expo ! » Entre les cours et mes soucis personnels, je n’avais pas trop prit de temps pour moi ces derniers jours. Et j’étais bien contente de pouvoir souffler un peu auprès de Nora ! « Tu parlais de tes ‘vieilles passions’ tout à l’heure… Quelles sont-elles ? » demandais-je finalement pour éviter qu’un blanc ne s’installe. Et aussi parce que j’avais envie d’en savoir plus sur elle. Peut-être que nous nous trouverions d’autres points communs !




Spoiler:
 




made by pandora.





_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Dim 16 Nov - 17:24

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
La question de Lindsay, pourtant censée être innocente comme tout, met Nora au comble de la gêne. Ça ne démarre pas si mal que ça entre elles, mais elles semblent toutes deux éviter les sujets trop personnels, alors cela reste assez compliqué. Nora esquisse un mince sourire, un peu mal à l'aise, pas trop certaine de savoir quoi dire. Oh, l'idée de ne pas travailler ne la gêne pas tant que ça. Enfin, disons surtout qu'elle peut en parler sans se sentir mal, mais c'est la cause derrière tout ça, qui la dérange au possible. Il y a de quoi, en même temps ! « Non, pas en ce moment. » Non, on ne balance pas au beau milieu d'une conversation "en fait, je sors tout juste de prison, tu vois". Et ce n'est certainement pas Nora qui fera un truc pareil ! Elle a déjà du mal à marcher dans les rues de New-York sans avoir l'impression qu'il est écrit sur son front "criminelle", alors, bien sûr, elle évite le sujet autant que possible. Et puis, elle ne veut pas déjà faire fuir Lindsay. C'est sans doute pour cela qu'elle change très vite de sujet. La jeune femme à ses côtés n'a pas l'air d'avoir très envie de parler d'elle, ce que Nora comprend tout à fait, alors elle reste sur quelque chose de ... Léger. Sans trop pousser la curiosité, quoi.

Lindsay lui en offre finalement plus que ce qu'elle avait imaginé. Oh, Nora n'a pas de détails sur le pourquoi du comment, mais c'est déjà bien assez. Surtout qu'elles se connaissent à peine, pour ne pas dire pas du tout. « Oh, je vois. Tu cherches dans quelque chose en particulier ? » Ce n'est pas tant de la curiosité mal placée, juste de l'intérêt. Nora est intriguée par la jeune femme, et elle compatit aussi fortement pour elle. Si elle avait encore sa boutique, elle lui aurait sans doute pu lui proposer un petit poste à mi-temps ou un truc dans le genre. Mais il faut qu'elle se fasse une raison : elle n'a plus rien de tout ça. La réserve de Lindsay laisse rapidement à un enthousiasme non feint, ce qui fait sourire Nora. Le voilà, leur principal commun, qui leur offre tout un tas de sujets de conversation ! « L'art en général, mais aussi Dirty Dancing, Harry Potter, et puis tous les films niais comme pas permis qui me passent sous la main. » Nora hausse les sourcils, un sourire amusé au coin des lèvres. Tant pis si elle passe pour une trentenaire déprimée, c'est un peu ce qu'elle est, et elle l'assume complètement. « Et toi, avec tout ça, tu as quand même le temps de regarder des films ? Ou de te trouver d'autres passions peut-être ? » Avec un peu de chance, elles se trouveront, en effet, d'autres points en commun. Qui sait ?

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Mer 31 Déc - 17:44

Nora & Lindsay
« I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough »



Nora et moi étions tout juste en train d’apprendre à nous connaître. Et nous en étions encore à échanger des banalités, ce qui semblait normal étant donné que nous ne nous connaissions pas encore suffisamment bien pour aborder des sujets trop personnels. Ainsi, je finis par lui demander le plus naturellement du monde si elle travaillait. « Non, pas en ce moment. » J’acquiesçais en haussant vaguement les épaules, comme pour signifier que cela n’était pas grave. A vrai dire, elle semblait être un peu gênée. Pourtant, elle n’était pas la seule à ne pas avoir de boulot ! Et ce n’était pas si grave… « Oh, ca va passer, tu finiras bien par trouver quelque chose ! Tu cherches dans un domaine précis ? » demandais-je finalement, réalisant presque aussitôt qu’elle ne cherchait peut-être pas… Enfin, la question était déjà posée alors tant pis ! Cependant, la jeune femme changea rapidement de sujet. Ce que je ne pouvais que respecter. Après tout, j’étais plutôt bien placée pour savoir qu’il y avait des choses qu’on préférait garder secrètes… Je lui indiquais par la suite mon projet de quitter le domicile familial pour m’installer seule. Bon, ce n’était pas simplement un « projet ». J’avais merdé et mes parents s’en étaient rendu compte. Et maintenant que nos relations étaient plus que tendues, il était temps que je prenne un peu mes distances. « Oh, je vois. Tu cherches dans quelque chose en particulier ? » Je secouais légèrement la tête de gauche à droite en affichant un maigre sourire. Je n’avais ni les diplômes, ni l’expérience pour chercher dans un domaine précis. J’avais besoin d’argent pour partir de chez moi et le premier job étudiant ferait l’affaire. « Non… Disons que je ne peux pas me permettre de faire la fine bouche. Puis, c’est juste un job étudiant alors je prendrais ce qu’on me proposera ! » déclarais-je sans me départir d’un vague sourire. Sourire qui cachait certaines craintes… Parce que, clairement, ma vie allait changer ! J’allais devoir m’assumer à tous les niveaux et cela n’allait pas être simple….

Puis nous parlâmes d’art. Après tout, c’était le premier point commun que nous nous étions trouvées. Et c’était grâce à ce dernier que nous nous étions rencontrées. J’acceptais donc sans hésiter que nous allions voir une exposition après avoir prit un café ensemble. Et j’en profitais pour lui demander quelles étaient ses autres passions. Cela me permettrait d’en savoir un peu plus sur elle et peut-être de nous trouver d’autres points communs. « L'art en général, mais aussi Dirty Dancing, Harry Potter, et puis tous les films niais comme pas permis qui me passent sous la main. » Je ris à sa réponse, non pas par moquerie mais parce que je pouvais comprendre. J’avais beau trouver ces films niais plutôt pathétiques, il m’arrivait parfois de les regarder. Parfois. « Et toi, avec tout ça, tu as quand même le temps de regarder des films ? Ou de te trouver d'autres passions peut-être ? » Je n’étais pas une grande cinéphile. Mais j’aimais bien regarder certains films et aller au cinéma. Comme une bonne partie des jeunes de mon âge… « Oui, j’aime bien regarder des films… Je suis plutôt attirée par les comédies et les films fantastiques. Et parfois les films d’aventure ! » En fait, à part les films d’horreur, je regardais un peu de tout. Bon, avec certaines préférences, évidemment ! « Sinon, je me passionne pour la photo ! J’en fais un peu, mais ça reste vraiment au niveau amateur… »




made by pandora.





_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Lun 5 Jan - 0:21

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
Le sujet "boulot" a de quoi mettre mal à l'aise Nora. Ce n'est pas tant le fait qu'elle soit sans-emploi qui la dérange, mais bel et bien tout ce qui se trouve derrière. Elle ne bosse pas parce qu'elle sort de prison, là voilà la vraie raison. Qui voudrait d'une taularde supposément trafiquante de drogues comme employée ? Pas grand monde, à son plus grand désespoir. « J'aimerais bien retrouver dans mon domaine - j'étais fleuriste - mais je ne pense pas pouvoir être trop exigeante pour l'instant. » C'est le moins que l'on puisse dire. Nora s'efforce de sourire et de ne plus penser à tout ça, ce n'est qu'un mauvais moment à passer elle en est sûre. « Oui, je comprends. Je suis sûre que tu trouveras vite. » Elle est jeune, énergique et pleine de ressources, comment pourrait-il en être autrement ? Nora a presque l'impression de retrouver sa vieille personnalité d'éternelle optimiste en disant cela. Presque, parce qu'elle est encore loin d'en arriver là ... Malheureusement. Mais ce n'est pas le moment de ressasser tout cela ; pour la première fois depuis longtemps Nora passe un instant tranquille avec une personne qui ne sait rien de son passé. Autant en profiter pleinement, n'est-ce pas ? Elle ne veut pas gâcher cette discussion avec sa mauvaise humeur et ses questionnements en tout genre. De toute façon, elles se mettent à parler d'art. Il y a de quoi oublier tout le reste, pour une passionnée comme elle. Enfin, elle est persuadée de ne pas l'être autant que Lindsay, qui semble littéralement baigner dedans. Mais ce n'est pas ce qui va empêcher Nora d'en parler avec elle. Oh non certainement pas.

C'est une branche de l'art très particulière mais sa grande passion du moment, Nora se met à parler de films. Et pus précisément, de tous les films niais qu'elle regarde, depuis ... son retour en ville. Cela semble faire rire Lindsay, ce que Nora peut tout à fait comprendre. Il y a de quoi provoquer l'hilarité, là. Aussi, Nora lui sourit, sincèrement amusée. Elle ne considère pas cela comme une honte de toute façon, tout comme elle est persuadée que Lindsay en a déjà vu des tonnes. Comment pourrait-il en être autrement, hein ? « Oh c'est vrai ? » Demande-t-elle, charmée. Elle a toujours eu une profonde admiration pour les photographes de renom, et ceux capables de faire "vivre" leurs photos. Elle-même n'a jamais cherché à faire plus que de simples photos pour mémoriser certains instants, certaines scènes, et certaines personnes en particulier. Mais Nora ne doute pas que Lindsay, de son côté, est très douée dans le domaine. « Tu pourras me montrer ce que tu fais, à l'occasion ? » Elle a vraiment envie de voir ce qu'elle sait faire, tant elle trouve cette passion fantastique. N'est-ce pas merveilleux d'être capable de figer une scène avec le bon angle et le bon objectif ? Nora pense sincèrement que si, ça l'est. « Enfin, si tu veux bien sûr. » Reprend-elle aussitôt, consciente de ne pas pouvoir trop lui en demander. Après tout, elles ne savent pas encore grand chose l'une sur l'autre. Tout juste qu'elles ont la même passion pour l'art de manière générale. Nora sourit, avant de boire une nouvelle gorgée de son café ; elle ne regrette vraiment pas de cette sortie, qui ne peut que lui être bénéfique.

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Dim 1 Fév - 22:45

Nora & Lindsay
« I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough »



J’avais, jusqu’à présent, évité les jobs étudiants en parallèle de mes études. Il  fallait bien avouer que ces dernières me prenaient déjà pas mal de temps et je ne souhaitais pas me submerger avec du travail supplémentaire. Surtout que je n’en avais pas besoin ! Mes parents gagnaient plutôt bien leur vie… Et de mon côté, je travaillais tout de même pendant les vacances. Sauf que désormais, les choses étaient différentes. Je m’apprêtais à partir de chez eux. Et pour cela, il fallait que je puisse être indépendante. Bon, même si nos relations étaient bien plus tendues depuis qu’ils avaient appris que j’avais une liaison avec Vitaly, et que mon départ avait été décidé d’un commun accord, je savais bien qu’ils n’allaient pas non plus me laisser tomber en cas de souci. Evidemment, en cas de besoin, ils seraient là. Je restais leur fille et ils ne me reniaient pas. On avait juste besoin de prendre un peu de distance, le temps que les choses s’apaisent. « J'aimerais bien retrouver dans mon domaine - j'étais fleuriste - mais je ne pense pas pouvoir être trop exigeante pour l'instant. » J’acquiesçais en la regardant, esquissant un léger sourire. « Tu finiras bien par trouver… Surtout qu’on a toujours besoin de fleuristes ! » déclarais-je, vaguement amusée. Ceci dit, cela faisait bien partie des métiers qui n’étaient pas prêts de disparaître… Je répondis ensuite à sa question, expliquant rapidement que je ne recherchais qu’un job étudiant et ne pouvais donc pas faire la fine bouche.

« Oui, je comprends. Je suis sûre que tu trouveras vite. » Je souris de plus belle. Nora était vraiment une jeune femme adorable… « J’espère. En tout cas, merci pour ton soutien ! » Puis nous changeâmes de sujet et parlâmes d’art, une passion commune. Et après qu’elle m’ait parlé des films qui la passionnaient, je mentionnais ma passion pour la photographie. « Oh c'est vrai ? » Affichant un doux sourire, je hochais la tête. « Tu pourras me montrer ce que tu fais, à l'occasion ? » A ces mots, j’écarquillais légèrement les yeux. Que moi, je lui montre ce que je fais ? Ahem… Pourquoi pas ? Mais c’était loin d’être extraordinaire. Je n’arrivais pas à la cheville des vrais photographes… Je ne faisais cela qu’occasionnellement, et simplement pour le plaisir. « Enfin, si tu veux bien sûr. » Je haussais les épaules en affichant un vague sourire, à la fois gêné et amusé. « Oh ben oui, si tu veux… Ca ne me dérange pas mais tu sais, c’est rien d’extraordinaire. Enfin, on voit que ça reste au niveau amateur. » précisais-je, comme si elle était sur le point de juger ce que je faisais.  





made by pandora.





_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora J. Rosenberg

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho.
✗Passion première : Me lamenter sur ma vie passée.
√ Date d'inscription : 05/10/2014
✗Dollars : 43
√ Messages : 67

MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   Ven 6 Fév - 23:24

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough.
Nora sourit, quelque peu rassurée par les mots de Lindsay. Dans la situation où elle se trouve, elle ne peut qu'être inquiète quant à son avenir. Lindsay est optimiste mais elle n'a pas toutes les données en mains, données que Nora garde précieusement, effrayée à l'idée de pouvoir la faire fuir. Qui veut traîner avec une criminelle ? Bon, elle ne l'est pas à proprement parlé, mais elle a été enfermée, c'est bien qu'elle n'est pas toute blanche. Et pourtant ... Elle sourit à la jeune femme, sans ajouter quoi que ce soit sur le sujet cela dit. Entrer dans les détails n'est pas dans son projet, tout comme elle ne se sent pas de se plaindre encore et encore. Elle se morfond déjà assez chez sa sœur comme cela. « C'est normal. » Nouveau sourire confiant de la part de Nora. Elle n'en doute pas une seule seconde : elle est persuadée que Lindsay ne restera pas sans emploi bien longtemps. Sa jeunesse et sa gentillesse sont des atouts majeurs dans le domaine du travail ; nul doute que cela lui sera favorable à un moment ou une autre. Nora a beau ne pas la connaître énormément, elle réussit à deviner que c'est une jeune femme motivée et sérieuse. Ce qui est primordial, de toute évidence.

La conversation dérive bien vite, et Nora est très surprise d'apprendre que Lindsay fait de la photographie. Elle ne devrait peut-être pas l'être à ce point ; c'est son côté artistique qu'elle côtoie avant tout. Mais elle aimerait bien voir ce qu'elle sait faire. Elle n'est pas bien placée pour juger quoi que ce soit, mais cela l'intéresse. Et elle est certaine que la jeune femme est trop modeste. « Oh tu sais tous les photographes de renom sont passés par là. » Et si l'expérience et les études sont très importants, c'est aussi un talent inné. Le simple fait que Lindsay s'y intéresse et s'y essaye est la preuve qu'elle y a sa place. « Tu n'as jamais penser à prendre des cours approfondis dans la photographie ? Si tu as la motivation et l'envie de base de faire de la photographie, tu dois pouvoir y arriver sans trop de mal. » Lindsay semble avoir besoin d'être encouragée pour se lancer pour de bon là-dedans ; Nora ne trouve rien à redire, cela ne la dérange nullement de s'y atteler.

made by pandora.

_________________

À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm not afraid of dying, I'm afraid I haven't been alive enough (PV Lindsay)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KATIE + i'm not afraid of god, i am afraid of man
» Tired of living, afraid of dying ✎ Yoon In Ha.
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» dying to feel again ▬ Lexa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Star-Spangled Banner :: NEW YORK :: Brooklyn :: Williamsburg-