AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 26 Oct - 17:53




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Lorsque l’on m’avait fait quitter mon appartement, pour des raisons de sécurité, je ne m’étais pas plus inquiétée que ça. J’avais immédiatement supposé que ce n’était l’histoire que de quelques jours et que je pourrais retrouver mon chez-moi prochainement. Raison pour laquelle, après une nuit passée chez lui, je décidais de ne pas déranger Angel plus longtemps. Il avait déjà été adorable de m’accueillir cette nuit-là. Et depuis, j’avais passé quelques nuits chez des amis puis à l’hôtel. Je pensais sincèrement que tout cela serait vite réglé. Et je l’espérais aussi. Parce que, de toute évidence, je n’aurais pas les moyens de me payer un hôtel indéfiniment. Et clairement, le confort n’était pas le même que chez soi… Lorsque mon propriétaire demanda à me voir, j’y allai, persuadée que c’était pour m’annoncer que tout était rentré dans l’ordre et que je pouvais enfin récupérer mon appartement.  Loin de là. L’appartement n’était pas aux normes, il ne pouvait plus le louer tant que ce n’était pas réglé.  Il était désolé mais devait donc mettre fin à mon bail et entamer de longs travaux dans l’appartement, qui ne serait donc pas libre avant plusieurs mois. La merde… Le pire dans tout ça, c’était que j’allais devoir trouver un autre appartement. Et pour le même prix. Voire moins cher. Mais clairement, je ne pouvais pas me permettre de prendre quelque chose de plus cher… Sauf que, j’en étais bien consciente, j’avais fait une bonne affaire en louant ici. Et je savais que retrouver quelque chose de bien pour un tel prix ne serait pas évident. Enfin, j’allais devoir me débrouiller, la question ne se posait même pas. Hors de question que je reste plus longtemps dans un hôtel. Ainsi, depuis quelques jours, j’épluchais les annonces de location, cherchant vainement quelque chose de pas trop mal à un prix abordable.

Ne trouvant pas mon bonheur, je commençais même à m’intéresser aux recherches de colocataire. Ce fut seulement à ce moment là que j’eus un déclic. Angel ! S’il recherchait toujours un colocataire, j’avais peut-être ma chance… Et ce serait clairement mieux que d’emménager avec le premier venu.  Ainsi, avec cette idée derrière la tête, je me rendais dans un des bars dans lesquels il jouait. Voyant qu’il n’y était pas, je tentais à tout hasard un autre bar qu’il avait mentionné. A vrai dire, je n’y allais pas seulement pour lui proposer cette colocation…  Lors de la soirée que nous avions passé ensemble, je lui avais clairement dis que je passerai probablement le voir sur scène, un de ces soirs. Même si nous ne nous connaissions pas tant que ça, j’avais bien envie de voir ce qu’il faisait. Et comme je lui avais dit, cela pouvait peut-être déboucher sur une opportunité de travail pour lui. Après tout, je pourrais peut-être faire appel à lui pour certains événements, s’il fallait un musicien ou chanteur… Arrivant dans le bar, j’aperçus immédiatement une petite scène, sur laquelle un jeune homme se trouvait. Etant trop loin pour être certaine qu’il s’agisse bien d’Angel, je me rapprochais doucement, commandant au passage une boisson. Scrutant avec attention la scène, je reconnus finalement Angel. Bingo ! Un vague sourire prit place sur mes lèvres tandis que je m’installais à une table vide, pas très loin de la scène. Pas trop prêt non plus. Je ne tenais pas forcément à être aux premières loges. J’étais donc un peu en retrait, mais pas trop non plus puisqu’il pouvait me voir depuis la scène… Sirotant ma boisson, je profitais donc de son concert. Et clairement, il était doué et se débrouillait très bien…



BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 26 Oct - 18:45

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Le plan A avait carrément foiré. Enfin pas tout à fait non plus, il ne fallait pas exagérer. Disons simplement que le résultat n'avait pas tout à fait été concluant et que j'avais du me remuer les méninges pour trouver une autre solution. Il était encore trop tôt pour réfléchir à un plan B. Je voulais toujours que le premier fonctionne, puisqu'il consistait à faire de la colocation avec Fauve. Ca me semblait toujours être la meilleure solution pour moi, de me rapprocher de plus en plus d'elle. Sans passer pour un type lourd à souhait. Sans quoi, elle prendrait la fuite et je n'aurais plus la moindre petite chance de regagner ses bonnes grâces. Comme son proprio était avide de toujours plus de frics, comme n'importe quel être humain normal, je lui avais promis de lui filer le double du loyer que lui versait la jeune femme, pour les trois mois à venir, s'il lui mentait encore une fois pour moi. Trois mois, ça me semblait être parfait. Le temps qu'il me faudrait pour qu'elle prenne le temps de vivre à mes côtés et apprécie suffisamment cela pour ne pas envisager de repartir vivre toute seule. J'avais assuré à la jeune femme que j'étais du genre à toujours garder espoir, et c'était carrément vrai. J'étais en train de le prouver. Mais pas à elle, vu la situation. Mais quand même, je me le prouvais à moi même et c'était déjà pas mal. Bon ok, beaucoup d'argent était en jeux. Même pour ce type.

Vu l'argent que j'allais toucher pour cette petite affaire, je savais que j'aurais assez pour payer le proprio qui allait entre temps pouvoir se trouver un autre locataire. Mais en attendant, je poursuivais ma petite vie bien tranquille, attendant le moment où Fauve viendrait me trouver pour qu'on reparle de cette colocation. Bon, ça c'était avec l'idée où elle m'appréciait assez pour envisager de vivre à mes côtés. Mais peut-être qu'elle ne m'avait pas du tout supporté et se chercherait un autre coloc. Ou une nana plutôt. Ce qui serait presque logique en soit. Ce n'était pas en une seule nuit qu'elle avait pu se rendre compte du fait que je sois ou non un pervers. Mais je voulais croire en ma chance. Et apparemment, elle avait fonctionné. Puisque mon regard qui balayait régulièrement la salle du bar quand je chantais, fini par croiser celui de la brune. Sans me démonter, j'affichai un léger sourire en coin. Sourire de satisfaction. Mais ça, elle n'était pas supposée le comprendre. Durant les minutes suivantes, je poursuivis mon concert et m'arrêtai un moment plus tard, pour faire une pause. Mais ma soirée n'allait plus tarder à se terminer maintenant. En attendant, je profitai de ma pause pour aller me chercher un verre de coca et rejoindre la jeune femme à sa table. « Fauve, salut ! Tu passais dans le coin et tu t'es rappelée que tu voulais me voir à l'heure ? » Demandai-je d'une voix amusé en prenant place sur une chaise, en face d'elle.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 26 Oct - 21:26




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
En fait, j’avais vraiment hésité avant de partir de chez Angel. Tenter la colocation avec lui semblait une bonne idée… Mais n’était-ce pas un peu rapide ? Nous nous connaissions à peine… Et puis, à cette époque, je pensais récupérer mon appartement en quelques jours. Pas de quoi envisager une véritable colocation, donc. J’avais changé de point de vue lorsque mon proprio m’avait informé de futurs travaux dans mon appartement, et donc d’un délai de plusieurs mois avant de le récupérer. En fait, je n’étais même pas censée le récupérer, puisqu’il n’était plus le mien, le bail ayant été résilié. Ainsi, je me retrouvais, du jour au lendemain, sans domicile fixe. Heureusement, j’avais quelques amis qui pouvaient m’héberger. Et suffisamment d’argent pour payer quelques nuits d’hôtel.  Le temps, pour moi, de trouver un logement. Et voyant le prix des loyers, j’avais rapidement opté pour la colocation, malgré mes craintes. Vraiment, l’idée d’emménager avec un inconnu ne me plaisait pas vraiment. Même si c’était une fille. On ne sait jamais ce qu’il se passe dans la tête de gens… C’est alors que je pensais à Angel. Nous nous étions bien entendus, il avait l’air d’être un type chouette et j’avais déjà songé à la colocation avec lui. C’était parfait ! Sans plus attendre, je fis un tour dans les bars dans lesquels il m’avait dit qu’il joué. Et après une première visite non concluante, je tombais sur lui dans un autre bar. Pas mécontente de cela, je prenais place à une table à quelques mètres de la scène, profitant de son concert.

Et je ne fus pas déçue. Il avait vraiment une belle voix et apparemment, beaucoup de talent. Enfin, ça, je m’en doutais déjà un peu. Sinon, les bars ne feraient pas appel à lui… Je me retrouvais d’ailleurs bien rapidement totalement sous le charme, ne le quittant pas des yeux. Un peu comme envoutée. Il fallait bien dire qu’il avait une sacrée présence sur scène. Et je réalisais, encore une fois, que c’était parfaitement de genre d’homme qui ne me laissait pas indifférente… Et lorsque son regard croisa le mien, je ne pu retenir un large sourire, tandis qu’il affichait, lui aussi, un sourire en coin. Il m’avait reconnu et semblait content de me voir, c’était déjà une bonne chose. Continuant à boire quelques gorgées de mon verre, je le laissais continuer son concert, profitant également du moment. C’était le genre de plaisir tout simple que je devrais m’offrir plus souvent… Une fois sa pause venue, je balayais la foule du regard, me demandant s’il viendrait me voir ou pas. A vrai dire, je craignais qu’il n’ait d’autre chose à faire ou soit accompagné. Et je me voyais mal aller à sa recherche pour lui demander de but en blanc s’il voulait bien de moi comme coloc. Clairement, je n’avais rien prévu. Juste venir le voir… Et improviser en fonction de la tournure que prendraient les choses. Le voyant finalement arriver vers moi, j’affichais un doux sourire. « Fauve, salut ! Tu passais dans le coin et tu t'es rappelée que tu voulais me voir à l'heure ? » Bon, évidemment, je n’allais pas lui dire que j’étais déjà passée dans un des bars où il était susceptible de jouer, juste en espérant le trouver là-bas. Il risquerait de se poser des questions… Et ce serait normal !  « Salut ! Oui, je t’avais dis que je passerai te voir un de ces quatre… Me voilà ! » déclarais-je avec un petit sourire amusé. « Et je ne suis pas déçue… Tu as vraiment beaucoup de talent ! » déclarais-je aussitôt avec sincérité. Aucun doute qu’il avait clairement sa place dans certains événements que je pouvais organiser. Oui, je savais désormais que si l’on me demandait de faire venir un musicien ou chanteur, je pouvais me tourner vers lui sans aucune crainte. « Sinon, comment vas-tu ? » demandais-je ensuite, réalisant que je n’avais pas encore prit le temps de prendre de ses nouvelles.



BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵


Dernière édition par A. Fauve Montgomery le Mar 6 Jan - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Lun 27 Oct - 21:23

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Je ne pouvais pas affirmer que j'étais super surpris de voir la jeune femme dans le bar où je me produisais. Pour la simple et bonne raison que je l'avais ardemment souhaité. J'avais tout fait pour qu'elle soit obligée d'envisager plus sérieusement la colocation. Au point d'avoir fait d'elle une SDF. La pauvre, si elle savait ... Il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle m'en voudrait à mort pour ça. Ce qui serait tout à fait compréhensif d'ailleurs. Moi aussi je me détesterais à sa place. Mais peu importe. Pour le moment, elle n'était au courant de rien. Et je priais pour que cela demeure ainsi, le plus longtemps possible. Il fallait à tout prix que je parvienne à exécuter mon plan, comme c'était prévu au départ ! Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était une question de vie ou de mort. Mais quand même, ça avait beaucoup d'importance pour le coup ! De l'argent, c'était toujours très important. Quoi qu'il en soit, quand je rejoignis la jeune femme à sa table, je fis quand même mine d'être assez surpris par sa présence. Comme si je ne m'y attendais vraiment pas le moins du monde. Alors qu'il était bien certain qu'en réalité, c'était tout le contraire. Enfin je pensais plus qu'elle passerait chez moi à la sortie du boulot, à la rigueur. Mais dans un cas comme dans l'autre, ça me convenait tout autant ! Sa présence ici ce soir, ne me dérangeait pas le moins du monde, qu'on se le dise. Et si ça avait été le cas, je n'aurais pas profité de ma pause pour la rejoindre. Et lui demander, l'air de rien, si elle passait juste dans le coin.[color=indigo] « Salut ! Oui, je t’avais dis que je passerai te voir un de ces quatre… Me voilà ! »[color]

Oui la voilà. J'avais presque envie de dire qu'il était temps d'ailleurs. Même si on ne pouvait pas dire qu'on s'était vu une éternité plus tôt, non plus. Mais vu comme je craignais de ne pouvoir mener à bien mon plan, j'avais pas mal tendance à trouver le temps vraiment long ! Tout ça parce que je craignais que ça ne se fasse jamais correctement. « Et je ne suis pas déçue… Tu as vraiment beaucoup de talent ! » Je souris un peu et haussai les épaules d'un air désinvolte.[color=teal] « Merci c'est gentil. J'essaie en tout cas. »[color] Répondis-je en souriant toujours. Un compliment de la part de qui que ce soit, c'était toujours très plaisant et bon à prendre. Et comme on ne se connaissait pas plus que ça tous les deux, je pouvais vraiment croire qu'elle disait ça de façon tout à fait objective et que, du coup, elle le pensait vraiment. Il n'y avait pas la moindre raison pour laquelle elle devrait prendre des pincettes avec moi et me mentir pour me faire plaisir. D'un côté, je pouvais effectivement penser que je devais bien avoir un minimum de talent, pour avoir autant de boulot dans les bars. « Sinon, comment vas-tu ? » Ca allait. Mais si elle m'annonçait maintenant qu'elle acceptait la colocation, j'irais encore mieux ![color=teal] « Très bien et toi ? Tu dois avoir retrouvé ton appartement maintenant, non ? »[color] Demandai-je avec une joie feinte. Est-ce que je jouais assez bien la comédie pour lui faire croire que je n'étais vraiment pas au courant du fait qu'elle était désormais sans domicile ? J'espérais bien, oui !

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mar 28 Oct - 12:33




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
En vérité, avec ou sans logement, je comptais réellement faire un saut dans l’un des bars où Angel se produisait. Je l’avais décidé à l’instant même où il m’avait dit être musicien et jouer dans les bars… Enfin, cela relevait surtout de la curiosité. J’avais envie de voir ce qu’il faisait… Et puis, je devais clairement avouer que cela pouvait aussi être intéressant sur le plan professionnel. S’il était partant, je pourrais peut-être faire appel à lui pour l’animation de certains événements. Et il allait de soi que je préférais faire travailler des amis ou connaissances, que de parfaits inconnus. Mais ma visite ce soir-là n’était pas motivée par la seule envie de le voir sur scène. Clairement, j’y allais avec une petite idée derrière la tête. La colocation. Me retrouvant dans une situation plutôt délicate, j’étais désormais contrainte de trouver une solution, et vite ! Ce fut donc pour cela que je décidais de rendre cette petite visite au jeune homme. Un peu plus tôt que prévu d’ailleurs. Et j’espérais sincèrement le trouver assez rapidement et pouvoir discuter un peu avec lui. Et surtout, arriver à lui proposer cette colocation. Le pauvre… Il allait sans doute penser que j’étais une véritable chieuse. Quelques temps auparavant, je déclinais sa proposition de rester quelques jours de plus chez lui… Et aujourd’hui, je venais le solliciter. Il allait vraiment croire que je ne savais pas où j’avais mal… Et ce n’était pas totalement faux. Jusqu’à présent, j’étais vraiment perplexe concernant cette colocation. Le problème ne venait pas de lui, mais de moi. Je voulais me protéger et éviter toute situation ambiguë. Sauf que je savais pertinemment qu’il était le genre d’homme qui pouvait me plaire… Vivre avec lui, même temporairement, équivalait presque à se jeter dans la gueule du loup. Et même si je ne pouvais pas affirmer qu’il me ferait souffrir comme avait pu le faire Cameron, je préférais me méfier. Mieux vaut prévenir que guérir, dit-on…

Je m’étais donc dis que cette colocation était plutôt a éviter. Simple question de prudence. Sauf que désormais, n’ayant plus du tout de logement, je ne pouvais pas me permettre de faire la difficile. Je m’étais donc résolue à aller le voir. En espérant que tout se passerait comme je le souhaitais. « Merci c'est gentil. J'essaie en tout cas. » Je n’essayais même pas d’être gentille dans le but de l’amadouer, en prévision de ma demande. Non, là, c’était sincère. Je n’étais, de toute manière, pas du genre à mentir. Sauf en cas de nécessité. Mais je tenais en horreur le mensonge… Depuis toujours. Et tout particulièrement depuis mon mariage. J’avais été manipulée, humiliée, trompée… Ainsi, je tentais d’être sincère aussi souvent que possible. Et là, c’était le cas. Je souris donc légèrement et lui demandais ensuite s’il allait bien. « Très bien et toi ? Tu dois avoir retrouvé ton appartement maintenant, non ? » Cela ne me surprenait même pas qu’il aborde le sujet si rapidement. Après tout, c’était à cause de problèmes dans mon appartement que nous nous étions rencontrés. Et c’était donc un sujet de conversation inévitable. Et cela m’arrangeait bien qu’il me pose la question… Vraiment, il me facilitait les choses. J’haussais vaguement les sourcils en esquissant un léger sourire ironique. « Ca va aussi, merci… Et non, je n’ai toujours pas récupéré mon appartement… » déclarais-je en soupirant. Avant qu’il ait le temps de m’en demander plus, je repris la parole. « En fait, je ne pourrais pas le récupérer…  Ou pas avant plusieurs mois. Des travaux doivent être effectués et du coup, je n’ai pas pu garder mon appartement. » expliquais-je brièvement, d’un ton las, impatiente que tout cela se termine enfin. Je me contentais donc de lui expliquer ça, loin d’imaginer qu’il le savait déjà. Pire, qu’il était à l’origine de cela. Je n’en dis cependant pas plus pour ne pas paraître trop intéresser. Il venait tout juste de me rejoindre, lui demander de but en blanc s’il voulait bien de moi comme coloc, ce n’était pas top, non ?


BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mar 28 Oct - 22:36

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Je me souvenais parfaitement de la proposition de la jeune femme. Ce n'était pas tout à fait une proposition de job, mais en partie quand même ! Parce qu'elle avait envisagé de me proposer quelques contrats de temps en temps, quand elle aurait besoin de musiciens pour certains événements qu'elle aurait organisé. Définitivement, cette jeune femme était beaucoup trop gentille pour pouvoir mériter la punition que j'allais pourtant lui donner. Enfin ce n'était pas moi. Mais bien son ex mari. Moi, je n'étais que l'arme qui allait lui servir à mener à bien son dessein. Rien de plus et rien de moins. Bon, ok, j'étais quand même pas mal impliqué dans cette histoire, je devais bien l'avouer. Et je devais aussi avouer que j'étais terriblement désolé par avance, de ce que je m'apprêtais à faire. Pour sûr, aucun de mes frères et soeurs ne devrait entendre parler de ça. Parce que j'en avais déjà honte, alors que je n'avais pas encore causé de mal à la jeune femme. Enfin pas vraiment en tout cas ! Je l'avais quand même mise à la porte de chez elle. Ce qu'elle ignorait, bien entendu. Il n'y avait aucune raison pour laquelle elle pourrait bien remettre la parole de son proprio en doute. Pourquoi prétendre que son appartement ne pouvait accueillir le moindre locataire avant de longs mois !? Ce serait faire preuve de beaucoup trop de méfiance, que de ne pas croire une chose pareille ! Du coup, j'étais tout à fait certain du fait qu'elle pensait dur comme fer à la connerie que j'avais fais dire au proprio. De toute évidence, elle était venue me trouver ce soir là, pour faire d'une pierre deux coups. A savoir, reparler de cette histoire de colocation. Mais aussi, me voir à l'oeuvre. Bon ok, j'admettais prier pour la première idée surtout.

Je ne voulais pas lui courir après encore trente ans. Ce n'était pas que le temps m'était compté non plus. Mais quand même. Je ne voulais pas tourner en rond. Ce n'était pas mon genre que de me montrer à ce point patient. Argent ou pas argent ! Soit, je voulais toucher cette belle somme qui m'avait été promise. Mais je ne voulais pas perdre inutilement mon temps. Peut-être qu'elle était totalement insensible à mon charme en plus. Je n'étais pas non plus le tombeur de ces dames par excellence. J'étais conscient de ne pas être trop mal. Mais quand même ! En tout cas, je me décidai sans hésitation à rejoindre la jeune femme pour entamer la conversation. « Ca va aussi, merci… Et non, je n’ai toujours pas récupéré mon appartement… » Je parvins sans trop de mal à afficher un air vraiment surprit, de par un haussement de sourcils tout à fait significatif. Encore un peu et j'aurais ajouté un "ah boooon ?" totalement stupide ! Mais elle ne m'en laissa pas le temps, reprenant presque aussitôt la parole. « En fait, je ne pourrais pas le récupérer… Ou pas avant plusieurs mois. Des travaux doivent être effectués et du coup, je n’ai pas pu garder mon appartement. » Ce coup ci, j'affichai un air désolé. Ce qui n'était pas bien difficile d'ailleurs. Parce que même si tout était de ma faute, j'étais quand même pas mal désolé pour elle. Je n'osais imaginer comment elle devait se sentir à se retrouver ainsi sans domicilie et sans solution durable. « Merde alors. C'est vraiment possible un truc pareil ? » Fis-je mine de m'étonner, en glissant une main sur ma joue râpeuse. « Et ton proprio ne t'a pas trouvé de solution en attendant ? Genre un appartement, même plus petit, à te louer le temps que l'autre soit de nouveau habitable ? » Demandai-je tranquillement

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mer 29 Oct - 11:11




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Finalement, je regrettais tout de même un peu de ne pas être restée plus longtemps chez Angel. Cela m’aurait évité de payer l’hôtel – surtout que je n’avais pas prévu d’y rester si longtemps – et cela m’aurait facilité les choses. J’aurais réellement eu un toit sous la tête. Alors que désormais, la place n’était peut-être plus libre. Ca serait quand même sacrément emmerdant puisqu’il était, en quelques sortes, mon dernier espoir. Sinon j’allais encore devoir vivre à l’hôtel en attendant de trouver une colocation. Et prier pour ne pas tomber sur un psychopathe. Enfin, c’était trop tard pour se morfondre. Et puis, tout n’était peut-être pas encore perdu. J’en allais vite avoir le cœur net. Le musicien me rejoint assez rapidement après quelques chansons et nous échangeâmes quelques banalités. Bien vite, il s’enquit de savoir si j’avais pu récupérer mon appartement. Et sans plus tarder, je lui expliquais que non, détaillant rapidement les choses. Et à l’air surpris qu’il s’empresse d’afficher, j’étais très loin d’imaginer qu’il était à l’origine de tout cela. A vrai dire, à aucun moment cette idée ne me passa dans l’esprit. Pourquoi ferait-il ça ? J’avais beau me montrer assez méfiante, je n’en devenais tout de même pas paranoïaque, au point de le suspecter d’avoir manigancé tout ça. C’était juste impensable. « Merde alors. C'est vraiment possible un truc pareil ? » Eh bien, il semblerait que oui ! « Il faut croire que oui… Ca n’arrive qu’à moi ce genre de choses ! » déclarais-je en riant doucement, essayant de prendre les choses à la légère. Mais ce n’était vraiment pas évident.

« Et ton proprio ne t'a pas trouvé de solution en attendant ? Genre un appartement, même plus petit, à te louer le temps que l'autre soit de nouveau habitable ? » Si seulement c’était aussi simple… J’aurais vraiment préféré cette solution. Mais non. Il n’avait pas été en mesure de m’en proposer une… J’avais donc du me débrouiller seule. Et c’était en partie pour cela que j’étais là, devant Angel. « Non, même pas… J’ai du me débrouiller seule…. Et c’est aussi un peu pour ça que je suis là… » déclarais-je finalement en baissant légèrement le regard. « Tu cherches toujours un colocataire ? Parce que ça pourrait vraiment m’intéresser… Enfin, si tu veux bien de moi ! » déclarais-je finalement avec un léger sourire,  doutant du fait que ma présence puisse réellement le déranger. Sauf s’il préférait vivre avec un homme. Mais à priori, non, puisqu’il m’avait déjà proposé d’occuper la chambre d’amis quelques jours supplémentaires… Je levais ensuite les yeux, plantant mon regard dans le sien en attendant une réponse. Clairement, j’espérais qu’elle serait positive. Sinon, tant pis. Mais je me devais de tenter le coup. Surtout que je m’entendais plutôt bien avec lui. Cette colocation pouvait donc s’avérer tout ce qu’il y a de plus sympa. Enfin, j’espérais tout de même ne pas avoir de mauvaise surprise. Mais ça, je ne pouvais pas le deviner à l’avance. Je savais juste que pour le moment, Angel semblait bien trop parfait pour l’être réellement. Il devait bien cacher quelque chose. Pas forcément un truc horrible. Mais au moins quelques défauts…



BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Jeu 30 Oct - 22:38

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Jamais de ma vie je n'aurais pu envisager l'idée qu'un jour, je serais forcé de mettre en avant des talents incontestables en matière de comédie ! Pourtant, j'étais en train de sacrément bien jouer mon rôle. Soit, j'étais toujours moi en fait. Donc ce n'était pas si compliqué que ça ! Mais mentir, c'était difficile. Surtout des mensonges aussi gros. Faire croire que j'étais surpris alors qu'en réalité j'étais au courant de tout et même à l'origine de la chose, ce n'était pas simple. J'espérais vraiment que je n'étais pas en train de trop en faire. Pour que ça reste le plus crédible possible ! Je me sentirais bien con si elle réalisait que mon comportement n'était en rien naturel et qu'elle commençait à se dire que je devais cacher quelque chose de vraiment gros. Mais finalement, c'était vraiment tellement gros, qu'il y avait peu de chance pour qu'elle puisse s'en rendre compte. Ce serait beaucoup trop bizarre et inattendu pour qu'elle puisse seulement y penser déjà ! « Il faut croire que oui… Ca n’arrive qu’à moi ce genre de choses ! » Aussitôt, j'affichai une moue vraiment désolée. Et pour être désolée, elle l'était vraiment ! Quand bien même la jeune femme n'allait certainement pas s'en rendre compte et moins encore le comprendre ! Mais ça n'empêchait pas que j'étais quand même à moitié désolé pour ce qui lui arrivait. Bien que cela fut entièrement de ma faute. J'avais tout de même un coeur et un minimum de sensibilité. Même si, la plupart du temps, je tâchais pas mal de cacher le tout derrière une fierté énorme ! « Je suis vraiment désolé pour toi ! » Assurai-je avec le plus de sincérité possible, sans la quitter du regard. Maintenant, j'attendais de savoir si elle avait trouvé une autre solution ou si ce n'était pas le cas du tout. Je priais pour la première hypothèse, bien entendu ...

« Non, même pas… J’ai du me débrouiller seule…. Et c’est aussi un peu pour ça que je suis là… » Et voilà comme le poisson mordit enfin à l'hameçon. Oui, elle était le poisson de cette image et l'hameçon, c'était ce piège totalement fou dans lequel elle tombait à pieds joints. En même temps, j'avais quand même tout calculé et tout mit en place pour qu'elle se retrouve dans une impasse et soit forcée d'accepter une colocation avec moi, quand bien même on ne se connaissait pas tant que ça. « Tu cherches toujours un colocataire ? Parce que ça pourrait vraiment m’intéresser… Enfin, si tu veux bien de moi ! » Encore un peu et je me serais relevé pour hurler de joie et me serais peut-être même mis à danser tout autour du bar, en hurlant comme un taré. Bref, tout le bordel d'un fou furieux en puissance. Mais je ne le fis évidemment pas. Je parvins à garder le plein contrôle de mes émotions ! Au lieu de ça, je souris et levai vaguement les yeux au ciel d'un air faussement désespéré. « Evidemment que je veux bien de toi ! » Lui répondis-je, en réalisant que c'était quand même vraiment très bizarre dit comme ça. Mais c'était elle qui avait commencé à dire les choses de cette façon. Alors à moi, on ne pouvait rien me reprocher. Enfin pas à ce sujet tout du moins. Pour le reste, c'était évidemment une autre paire de manches ! « Et bien sûr que je cherche toujours un coloc'. Comme je te l'ai dis, je désespère vraiment de trouver quelqu'un ! » Lui rappelai-je avec sérieux. Je devais vraiment prendre sur moi pour ne pas trop montrer sa joie.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Ven 31 Oct - 14:51




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
J’évoquais mes problèmes de logement auprès d’Angel, sans imaginer une seule seconde qu’il en était à l’origine. A priori, il n’avait aucune raison de me faire cela. Et à vrai dire, j’étais même très loin d’imaginer qu’il y avait quelqu’un derrière cela. J’avais tout de suite cru à un coup de malchance. Parce que, dans le fond, tout se tenait et était crédible. Et ce qui m’arrivait était juste la preuve que ça n’arrivait pas « qu’aux autres ». Même si pour le coup, j’aurais préféré. Franchement, se retrouver sans logement, ce n’était pas le top. Et même si j’avais pu compter sur des amis pour m’héberger ou louer une chambre d’hôtel, le fait de n’avoir – même temporairement – aucun chez-moi était une idée peu agréable. Mais soit. Il y avait pire. Il y avait toujours pire…. Je l’avais bien vu lors du tour du monde que j’avais fait. Enfin, ce n’était réellement un tour du monde. Mais j’avais prit un an pour voyager et vivre dans différents pays. Et le moins que l’on puisse dire était que j’en étais ressortie grandie. Depuis, j’avais tendance à dédramatiser sur beaucoup de choses. Et mon passé m’avait aussi apprit cela. Ainsi, même si la situation n’était pas appréciable, je ne perdais si espoir, si bonne humeur. Tout allait rentrer dans l’ordre, c’était certain ! Je soulignais même, en plaisantant à moitié, que ce genre de choses n’arrivait qu’à moi. « Je suis vraiment désolé pour toi ! » J’esquissais un vague sourire en haussant les épaules, d’un air de dire ‘T’inquiètes pas, c’est rien, ça va s’arranger’. Surtout que je le pensais vraiment…

Suite à sa question, je ne tardais pas à lui expliquer que j’étais venue pour lui demander son aide. Il pouvait peut-être m’aider à me sortir de cette situation plus rapidement… Raison pour laquelle, sans plus attendre, je mentionnais une possible colocation. Si bien sûr la place était toujours libre et qu’il voulait bien de moi. Comme colocataire, hein ! « Evidemment que je veux bien de toi ! » Bon, évidemment, dit comme ça, ça pouvait paraître… étrange ? Ambigu ? Mouais… Je ne l’avais pourtant pas fait de manière volontaire. C’était… une façon de parler ! Certes, sachant que je trouvais Angel attirant, cela pouvait avoir un tout autre sens. Sauf qu’il n’était pas censé s’en douter. D’autant plus que, réellement, je faisais référence à la colocation. Rien d’autre ! « Et bien sûr que je cherche toujours un coloc'. Comme je te l'ai dis, je désespère vraiment de trouver quelqu'un ! » Mon sourire s’élargit alors soudainement, me sentant aussitôt soulagée. Cela signifiait donc que j’allais enfin pouvoir quitter cet hôtel. Et vivre dans un endroit un peu plus confortable ! Et ce n’était vraiment pas du luxe ! « Eh bien… Je crois que tu as trouvé ta coloc’ ! » lançais-je d’un ton enjoué. « En tout cas, merci beaucoup ! C’est la deuxième fois que tu me sors d’une situation un peu délicate… J’ai une dette envers toi maintenant…. Alors, si je peux faire quoi que ce soit, n’hésites pas ! » lui indiquais-je tout naturellement. Après tout, il n’était pas obligé de faire tout ça. Et je lui en étais d’ailleurs très reconnaissante. Il pouvait donc me demander tout ce qu’il voulait. Ou presque… « A partir de quand je pourrais emménager ? Je ne te cache pas que le plus tôt serait le mieux…. Je commence à saturer de l’hôtel. » déclarais-je avec un léger sourire. Vraiment, je n’avais qu’une hâte : avoir enfin un domicile fixe et reprendre une vie normale.




BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 2 Nov - 20:24

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

J'avais vraiment l'impression que tout ça était bien trop gros pour que la jeune femme ne finisse pas par réagir et se rendre compte du fait qu'un truc ne tournait vraiment pas rond du tout. Mais sans doute que je pensais de la sorte, justement parce que j'étais responsable de tout ça et donc bien au courant de ce qui se tramait dans son dos. Forcément, il ne pouvait en aller autrement. En tout cas, j'espérais vraiment très fort que mes craintes ne se voyaient pas trop et que j'arrivais à jouer suffisamment bien la comédie pour qu'elle continue à ne se douter de rien du tout. Je m'en faisais peut-être toujours trop, sans raison tout à fait valable. Mais c'était plus fort que moi. Ca prouvait au moins le fait que je n'étais pas un habitué de ce genre de chose. Les gros mensonges et tout ça, ce n'était pas moi du tout ! Mais il fallait croire que j'étais facilement achetable, avec quelques gros billets. Ce n'était pas entièrement de ma faute ça. Mais en grande partie parce que j'étais habitué à la pauvreté et que je n'avais pas un véritable métier qui me permettait d'avoir des salaires fixes et acceptables. Bon d'accord, je n'avais aucune excuse acceptable en vérité. Je tentais juste de m'en trouver, en espérant déculpabiliser un tant soit peu. Parce que bon sang, c'était assez horrible de faire toutes ces choses en les regrettant en même temps. Culpabiliser mais continuer quand même en ce sens. Je me sentais monstrueux et misérable. Surtout que je me rendais compte qu'elle était une nana franchement sympa. C'était pire encore !

Mais je continuais quand même en ce sens. Je continuais de jouer à un petit jeu qui finirait par la blesser, si je parvenais jusqu'au bout. Et pour l'instant, ça fonctionnait presque trop bien vu qu'elle était en train de remettre sur le tapis, le sujet de ma colocation. « Eh bien… Je crois que tu as trouvé ta coloc’ ! » Bon, je n'avais pas besoin d'afficher un air super surpris à cette annonce, puisque j'avais de quoi m'en douter, pour qu'elle ait ainsi remit le sujet sur le tapis d'elle même. Mais j'affichai tout de même un immense sourire, de façon instantanée. Je ne pouvais nier que j'étais vraiment ravi qu'elle veuille devenir ma coloc. Et dans le rôle que je jouais, aussi, j'étais censé être content de cette nouvelle ! « Vraiment !? » Demandai-je en ayant de cesse de sourire de ravissement. Il y avait de quoi être content en même temps ! « En tout cas, merci beaucoup ! C’est la deuxième fois que tu me sors d’une situation un peu délicate… J’ai une dette envers toi maintenant…. Alors, si je peux faire quoi que ce soit, n’hésites pas ! » Je ris un peu et hochai la tête de gauche à droite, avec également un léger mouvement de main pour tenter de lui faire comprendre que ce n'était vraiment rien. « Mais non t'en fais pas ! Je t'assure, le simple fait que tu deviennes ma coloc', ça me rend un fier service ! » Lui assurai-je en continuant de sourire le plus naturellement du monde. « A partir de quand je pourrais emménager ? Je ne te cache pas que le plus tôt serait le mieux…. Je commence à saturer de l’hôtel. » Quel empressement ! Et c'était là un détail qui me ravissait d'ailleurs. Si au départ j'avais l'impression que la situation était vraiment bloquée, je voyais maintenant qu'elle se débloquait d'un seul coup. Comme quoi, un petit coup supplémentaire faisait bien avancer les choses ! « Eh bien tu peux libérer ta chambre d'hôtel dès ce soir ! Et je pourrai t'aider demain à ramener tes affaires si tu veux ! »

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 2 Nov - 22:11




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Tout était allé vite. Très vite. A peine installée à New-York, je me retrouvais contrainte de quitter mon appartement. Pour une nuit. Puis pour toujours. Et en à peine quelques semaines, j’avais du trouvé une autre solution. Et je me retrouvais finalement à proposer la colocation à Angel. Juste parce qu’il m’avait hébergé une fois, que nous avions passé la soirée ensemble et qu’il cherchait un ou une colocataire. Il ne m’en avait pas fallu plus. Bon, à vrai dire, ce n’était pas forcément mon genre de me précipiter de la sorte. Mais là, c’était un cas de force majeure ! Enfin presque… Du moins, je n’avais pas trouvé de meilleure solution… « Vraiment !? » Je souris en acquiesçant, confirmant que j’avais bien l’intention d’emménager chez lui, s’il acceptait ! Angel paraissait vraiment content de ma proposition. Pour autant, je ne trouvais pas cela étrange… Il avait besoin d’alléger ses dépenses et recherchait un colocataire. Logique qu’il se réjouisse d’en avoir trouvé un. Enfin une, dans ce cas. Et je devais bien avouer que moi aussi, j’étais contente. Pour le coup, il m’était encore une fois d’un grand secours. Comme quoi, ce problème dans mon appartement n’avait pas que des côtés négatifs. Cela m’avait permit de rencontrer Angel qui, de toute évidence, était un type vraiment sympa. Lui étant vraiment reconnaissante de tout cela, je soulignais aussitôt que j’avais une dette envers lui et pouvais l’aider si besoin. « Mais non t'en fais pas ! Je t'assure, le simple fait que tu deviennes ma coloc', ça me rend un fier service ! »  Et encore une fois, cela était réciproque. Sans lui, j’aurais sans doute eu encore quelques nuits d’hôtel. Avant de tenter une colocation avec un parfait inconnu. Là, au moins, je savais à qui j’avais affaire. Enfin, je le pensais…

Réellement impatiente de quitter l’hôtel pour m’installer dans un endroit un peu plus confortable, je lui demandais quand je pouvais déménager. Je ne voulais pas non plus m’incruster ou le presser. Il avait peut-être des choses à ranger ou à préparer avant mon arrivée. « Eh bien tu peux libérer ta chambre d'hôtel dès ce soir ! Et je pourrai t'aider demain à ramener tes affaires si tu veux ! » Wow. C’était du rapide dis-donc ! Mais ça m’allait très bien ! Penchant légèrement la tête sur la droite, j’adressais un large sourire au jeune homme, posant doucement ma main sur son avant bras, machinalement. « Vraiment ?! Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? Ce serait parfait… Merci, merci vraiment, Angel ! » déclarais-je avant de lâcher son avant-bras, réalisant que je n’aurais peut-être pas du. C’était pourtant un pur réflexe en le voyant aussi adorable. Comme quoi, il n’y avait pas que des imbéciles finis et des connards. Même si, clairement, il était encore trop tôt pour être certaine des intentions du guitariste. Mais au moins, c’était quelqu’un de gentil et serviable, on ne pouvait pas lui enlever ! Et je supposais que, dès le lendemain, nous verrions les formalités administratives concernant cette colocation. Il faudrait qu’il me dise à combien était ma part du loyer. Et que nous définissions un peu les choses. Juste histoire de s’organiser. D’ailleurs, je songeais de plus en plus à rester quelques temps auprès de lui. Si tout se passait bien, évidemment ! Mais clairement, je n’étais pas dans l’optique d’y rester quelques semaines, le temps de trouver autre chose. Si tout se passait bien avec lui, pourquoi ne pas envisager cela sur du long terme ? Du moins, tant que nous étions tous deux partants pour une colocation… De toute évidence, c’était nettement plus avantageux pour moi. Et, avant toute cette histoire, je songeais déjà à la coloc. Pourquoi cela ne serait-ce que temporaire ? Certes, je ne pouvais pas affirmer, dès maintenant, que j’allais rester longtemps ou pas. Cela dépendrait de la manière dont les choses allaient se passer. Mais il n’y avait aucune raison pour que cela tourne au vinaigre…





BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵


Dernière édition par A. Fauve Montgomery le Mar 6 Jan - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Lun 3 Nov - 20:56

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Ne jamais baisser les bras. C'était bien ce qu'on disait ! Et là, c'était ce que j'avais fais. Et de toute évidence, j'avais vraiment bien fais d'agir ainsi. Puisque la jeune femme était tout juste en train d'accepter enfin ma proposition quant à la possibilité que nous fassions de la colocation tous les deux. Enfin soit, je ne le lui avais pas carrément proposé de but en blanc le jour même de notre rencontre. Mais je lui avais bien laissé entendre que je ne serais pas contre cette idée, du tout. Et maintenant, elle était là à me dire qu'elle voudrait bien de cette colocation, si j'étais toujours partant. Je ne risquais pas de refuser maintenant que j'étais enfin parvenu à mon but. La question ne se posait même pas en fait ! Mais ce n'était encore que le début. La route était bien longue avant que je ne parvienne tout à fait à mes fins, j'en étais bien conscient. Mais vu comme les choses se passaient plutôt bien, je me savais capable de faire preuve d'assez de patience pour laisser le tout se faire. Lentement mais sûrement ! « Vraiment ?! Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? Ce serait parfait… Merci, merci vraiment, Angel ! » Peut-être pas si lentement que ça en vérité. Parce que le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était en train de connaître un sacré accéléré là. Le soir même, elle allait donc dormir chez moi. Enfin, c'était un chez moi qui devenait un chez nous en vérité. Pour combien de temps ? Aussi longtemps que ça me prendrait de la séduire et la rendre totalement accro à moi. Après quoi ... En gros j'allais sans doute juste la foutre dehors. Ou lui donner une bonne raison de me détester pour qu'elle s'en aille d'elle même. Mais nous n'étions pas encore arrivés à cela !

« Crois-moi, si ça me dérangeait, je ne te proposerais pas de faire ça aussi vite ! » Lui fis-je remarquer en continuant de sourire. En fait, c'était même clairement tout le contraire. Plus ça allait vite et plus ça m'arrangeait dans le fond. Sauf qu'elle ne connaissait pas du tout les raisons à cela. Et encore heureux. Sinon, elle ne serait pas sur le point d'emménager chez moi, du tout ! « Alors on fait comme ça ? Je termine mon concert de ce soir et on file ? J'ai encore le double des clés que mon frère m'a laissé. Je pourrai te les filer tout de suite comme ça ! » Oui, ça allait vraiment vite. Encore un peu et on ressemblerait presque à un couple qui emménageait ensemble. Or, nous n'avions absolument rien d'un couple. Nous ne nous connaissions même pas en fin de compte. Enfin si, on se connaissait quand même. Mais depuis très peu de temps. Et ce n'était que la seconde fois que l'on se voyait. Maintenant, il allait falloir que nous apprenions à vraiment nous connaître tous les deux. Et peut-être même devenir amis, avant de pouvoir faire quoi que ce soit d'autre et aller plus loin. « Bon je retourne bosser avant que mon employeur ne vienne signifier son mécontentement ! » Lâchai-je en grimaçant un peu, avant de me relever de ma chaise pour reprendre la direction de la scène où je devais poursuivre et terminer mon petit concert du soir.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Lun 3 Nov - 22:09




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Dès notre première rencontre, Angel m’avait fait bonne impression. Et cela se confirmait aujourd’hui. Même si nous ne nous connaissions pas tant que ça, je commençais vraiment à apprécier le jeune homme. Sinon, pour sûr, je ne serais pas venue le solliciter pour une possible colocation. Evidemment, je ne me serais pas permis cela si je n’avais pas su qu’il cherchait quelqu’un. Et qu’il avait du mal à gagner correctement sa vie… Puisque la colocation semblait être, désormais, la meilleure solution, autant privilégier Angel. Quitte à faciliter la vie à quelqu’un, autant que ce soit une connaissance ! C’était donc en partie pour l’aider que j’allais vers lui. Enfin, il n’y avait pas que ça. Je devais bien avouer que j’appréciais sincèrement le chanteur et étais persuadée que nous pouvions devenir amis. Et que cette colocation pourrait s’avérer plutôt sympa… Puis, il ne me déplaisait pas. Tout au contraire, même ! Et une petite partie de moi voulait cette colocation juste pour cela. Parce qu’il m’attirait. C’était absolument stupide ! Parce que, même s’il m’attirait, cela restait purement physique. Et il était hors de question que je me laisse à nouveau tomber dans les bras d’un homme. Alors pourquoi vouloir vivre avec lui, en sachant qu’il me plaisait mais que je ne voulais aucun dérapage entre nous ? Aucune idée. A croire que j’aimais bien me mettre dans des situations compliquées et dont je ne pouvais ressortir indemne. Mais c’était plus fort que moi… Mon attirance pour lui ne faisait que renforcer mon désir de vivre auprès de lui. Quitte à ce que cela complique les choses…

« Crois-moi, si ça me dérangeait, je ne te proposerais pas de faire ça aussi vite ! » Je ne pu retenir un léger sourire en coin, songeant que si certaines personnes écoutaient notre conversation de loin, elles pouvaient réellement se poser des questions tant notre phrases pouvaient être ambigües. Sauf que ça ne l’était pas pour nous. Il était bel et bien question d’une simple colocation et nous le savions tous deux. Du moins, je l’espérais… Mais je ne m’inquiétais pas vraiment à ce sujet. Angel n’avait rien fait ou dit qui pouvait laisser penser qu’il attendait autre chose de moi. « Alors on fait comme ça ? Je termine mon concert de ce soir et on file ? J'ai encore le double des clés que mon frère m'a laissé. Je pourrai te les filer tout de suite comme ça ! » Il semblait aussi pressé que moi ! Ou juste vraiment serviable et généreux. Je continuais donc de sourire, hochant vaguement la tête. « Parfait, on fait comme ça ! Par contre, il va falloir que je fasse un saut à l’hôtel pour récupérer au moins quelques affaires pour la nuit… » expliquais-je aussitôt, songeant à y aller avant qu’il termine son concert. Tant pis, j’en raterais une partie. Mais je ne voulais pas le faire attendre après. Et je ne pouvais pas non plus débarquer chez lui sans la moindre affaire de toilette. Ni même une tenue pour la nuit. Sauf s’il avait de vieux vêtements à me proposer, ne serait-ce que pour cette nuit… Mais il n’était pas du tout question de cela. Raison pour laquelle je mentionnais mon passage à l’hôtel avant de le retrouver et de rentrer chez lui. Enfin chez nous, bientôt. « Bon je retourne bosser avant que mon employeur ne vienne signifier son mécontentement ! » Je souris doucement en acquiesçant. « Oui, vas-y vite ! Bon concert ! Moi, je crois que je vais vite aller à l’hôtel récupérer quelques affaires et je te rejoins ici. »



BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵


Dernière édition par A. Fauve Montgomery le Mar 6 Jan - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 9 Nov - 0:26

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

J'étais un peu trop content d'apprendre que la jeune femme acceptait la colocation, pour que ce soit tout à fait innocent. En même temps, j'étais bien obligé de me réjouir en sachant que mon plan était désormais sur la bonne voie pour finir par se réaliser tout à fait. Enfin si les choses continuaient ainsi, bien sûr. Parce qu'il ne faudrait quand même pas que ça ralentisse ou capote pour une raison ou pour une autre. Bref, je tâchais de ne pas trop penser à toutes mes craintes de ce genre pour le moment ! de penser tout court en fait. Pour le moment, je devais juste profiter du fait que nous étions donc bien partis pour aller droit dans la direction que je souhaitais, justement. Bon, maintenant j'avais quand même hâte de la voir emménager chez moi. Je ne voudrais surtout pas qu'elle change d'avis avant le grand moment, tout de même ! Voilà qui m'emmerderais pas mal. Ce fut donc tout naturellement que je lui proposai de venir le soir même et que nous allions chercher toutes ses affaires, dès le lendemain. Evidemment, elle ignorait totalement la raison de ma hâte. J'allai jusqu'à mentionner le double des clés que j'avais encore en ma possession. C'était vrai en même temps. « Parfait, on fait comme ça ! Par contre, il va falloir que je fasse un saut à l’hôtel pour récupérer au moins quelques affaires pour la nuit… » Je lui aurais bien proposé de m'emprunter un tee shirt pour dormir, mais je n'étais pas certain à ce propos. Peut-être que ça ne se faisait pas ? Franchement, aucune idée. Mais je préférais ne pas prendre le moindre risque en tout cas !

« D'accord, pas de problème ! » Lui répondis-je finalement, en continuant de sourire. Mais en attendant, moi, il fallait vraiment que je retourne bosser. Si je poursuivais ma pause plus longtemps, je risquais bien de rencontrer quelques problèmes avec mon employeur. Parce que même si pour certains, le fait de se produire ainsi sur une scène, ce n'était pas vraiment un métier, moi je pouvais totalement assurer que si. J'avais des horaires à respecter et un patron, comme tout le monde. « Oui, vas-y vite ! Bon concert ! Moi, je crois que je vais vite aller à l’hôtel récupérer quelques affaires et je te rejoins ici. » Comme ça, il n'y avait vraiment pas la moindre petite perte de temps, si elle faisait tout ce qu'elle avait à faire, pendant que moi même j'étais occupé ailleurs. « On fait comme ça ! » Lui répondis-je donc, avant de me lever pour filer du côté de la scène où je repris bien assez tôt mon petit concert. Et j'eus, comme à chaque fois, mon petit succès. Tant et si bien, que je pris plaisir à me produire encore une bonne heure comme c'était prévu. Et à la fin de mon concert, je récupérai ma guitare pour la ranger dans son étui, avant de m'installer au bar pour demander un verre que je sirotai, en attendant le retour de Fauve.

realised by morphine.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 9 Nov - 21:15




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Ma situation était bien trop délicate pour que je fasse la fine bouche. Angel acceptait cette colocation, alors j’étais bien décidée à faire que cela dure ! Hors de question que je change d’avis au dernier moment. Je ne pouvais pas me le permettre, même si je venais à avoir certaines réticences. Heureusement, pour le moment, strictement rien ne pouvait me dissuader de cette cohabitation. Angel était de toute évidence un type adorable et charmant. Il n’y avait donc aucune raison que je refuse de vivre à ses côtés… Et je devais bien avouer que plus tôt je pouvais emménager, mieux c’était ! L’hôtel, ça allait quelques jours… Mais là, je commençais à en avoir marre. Et même financièrement, cela devenait un peu difficile. Cependant, je soulignais aussitôt que, si j’emménageais dès ce soir, il allait falloir que je passe rapidement à mon hôtel afin de récupérer quelques affaires pour la nuit. « D'accord, pas de problème ! » Je souris doucement et envisageais ensuite de profiter de la fin de son concert pour aller à l’hôtel. J’aurais vraiment aimé rester et en profiter jusqu’au bout. Mais je n’avais pas envie de lui faire perdre du temps après sa prestation. Il valait mieux que j’y aille maintenant… J’aurais sans doute d’autres occasions de le voir sur scène ! « On fait comme ça ! » J’esquissais un léger sourire et enfilais ma veste tandis qu’il quittait la table pour rejoindre la scène. Une fois prête, je quittais le bar et regagnais aussi rapidement que possible mon hôtel. J’y récupérais juste quelques affaires puisque nous étions censés revenir dès le lendemain pour tout récupérer. Je ne prenais donc que le nécessaire.

Une fois tout cela prêt, je reprenais le chemin du bar où travaillais le jeune homme, espérant que je n’avais pas été trop longue et que je ne l’avais pas trop fait attendre. Certes, ce n’était pas la fin du monde, mais je supposais qu’à une telle heure et après avoir bossé, il avait sans doute envie de rentrer chez lui. Et moi aussi d’ailleurs ! Je finis donc par arriver vers l’établissement, constatant qu’il semblait il y avoir un peu moins de monde aussi bien dans les rues que dans le bar. Raison pour laquelle je me dépêchais de rentrer dans ce dernier. Je m’y sentais un peu plus en sécurité que dehors. Et je remarquais aussitôt qu’il n’y avait plus de concert. Angel avait sans doute terminé. Je le rejoins donc  au bar, affichant un léger sourire. « Ca y est, j’ai tout ce qu’il me faut ! Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère ? » demandais-je finalement en prenant place à côté de lui, supposant que nous ne nous éterniserions tout de même pas trop. « Ton concert s’est bien passé ? » demandais-je ensuite, avec une réelle curiosité. Puisqu’il gagnait sa vie ainsi, autant espérer que ça marche ! Cela me semblait tout naturel… Et je savais aussi que je pouvais faire appel à lui si l’occasion se présentait, notamment pour chanter lors d’un événement que j’organisais. Ce serait toujours ça de plus pour lui. Et un souci de moins pour moi !


Spoiler:
 
BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Lun 10 Nov - 16:00

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

J'espérais bien que je passais pour un type super généreux et tout ça. Parce que c'était bien le but de tout ça, en plus de faire en sorte que l'on se rapproche tous les deux. Pour gagner du crédit, je devais à tout prix lui donner une super image de moi. Et pour ça, quoi de mieux que d'être bon, gentil et de lui rendre sans cesse service ? J'étais certain d'être sur la bonne voie en poursuivant de la sorte. Et il suffisait de voir ses réactions les unes après les autres, pour en avoir toujours plus la confirmation ! J'étais ravi, pour sûr. Même si je savais que ce n'était pas dans la poche non plus. Il ne fallait pas exagérer ! Pour le moment, il fallait que je retourne sur scène pour achever mon concert, pendant que la jeune femme allait chercher quelques affaires dans sa chambre d'hôtel. Une fois que j'eus terminé tranquillement de mon côté, je me rendis du côté du bar où je m'installai pour boire un verre en attendant le retour de la jeune femme. J'osais espérer qu'elle n'allait pas mettre trop de temps en tout cas. Non pas que ça me dérangeait beaucoup de l'attendre et tout ça. Mais après un concert qui se terminait à une telle heure, j'aimais pouvoir rentrer rapidement chez moi pour retrouver mon petit confort. Et généralement, je ne me couchais pas bien longtemps après. Non pas que j'avais besoin d'un tas d'heures de sommeil ou autre. Mais j'aimais pouvoir éviter de perdre toute une journée à dormir, le lendemain !

Pendant que j'attendais toujours le retour de Fauve, le gérant du bar vint me filer mon chèque pour la soirée en m'annonçant quelle autre soirée il faudrait que j'anime de la sorte. Il me laissa ensuite de nouveau seul et en attendant la brune, je me plongeai dans mon téléphone. « Ca y est, j’ai tout ce qu’il me faut ! Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère ? » Je relevai la tête pour poser les yeux sur la jeune femme que je n'avais pas entendu revenir. Et un sourire sincère s'étala bien vite sur mon visage. « Non ça va, t'en fais pas pour ça ! » Lui assurai-je sans hésitation, avec un léger haussement d'épaules pour montrer que, de toute façon, ce n'était rien du tout. Ce n'était pas comme si elle avait mit des heures non plus. Et puis c'était mon idée, qu'elle récupère des affaires pour venir tout de suite dans mon appartement qui, de toute évidence, allait devenir le notre. Au moins pour quelques temps en tout cas. Restait à voir combien au juste. « Ton concert s’est bien passé ? » Je souris, ravi de sa curiosité, et hochai positivement la tête. « Oui, sans problème. La prochaine soirée est déjà programmée, c'est que ça à été ! » Confirmai-je avec joie. « Est-ce que tu veux boire un verre ou est-ce qu'on part tout de suite ? » Lui demandai-je en portant mon propre verre à mes lèvres, pour le terminer.

realised by morphine.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mar 11 Nov - 11:18




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Dès qu’Angel reprit le chemin de la scène, je quittais le bar pour rejoindre mon hôtel. Autant éviter toute perte de temps. Je ne tenais pas à le faire trop attendre. Et j’aurais bien aimé être de retour pour profiter encore un peu du concert… Mais je doutais arriver à temps. Dommage…  Cependant, une fois à l’hôtel, je ne m’éternisais pas et me contentais de mettre toutes les affaires qu’il me fallait dans un sac. Sans plus attendre, je retournais ensuite au bar où Angel était. Clairement, j’avais passé bien plus de temps sur la route que dans l’hôtel. Mais soit. Une fois de retour dans l’établissement, je me dirigeais vers le jeune homme qui avait effectivement terminé son concert et dont l’attention reposait désormais sur son téléphone. Arrivant à sa hauteur, je vérifiais qu’il ne m’attendait pas depuis trop longtemps. « Non ça va, t'en fais pas pour ça ! » J’esquissais alors un vague sourire. J’aimais bien le sien. Sans aucun doute, il avait du en faire craquer plus d’une… Je lui demandais ensuite si la soirée s’était bien passée, même si, pour avoir vu ce qu’il faisait, je n’en doutais pas vraiment. « Oui, sans problème. La prochaine soirée est déjà programmée, c'est que ça à été ! » Mon sourire se fit aussitôt plus franc. J’étais vraiment contente pour lui… Il le méritait ! « Tant mieux ! » répondis-je aussitôt. Il avait l’air de ne pas trop mal s’en sortir… Et c’était déjà une excellente chose !

Evidemment, je ne pouvais qu’être contente que les choses marchent pour lui. C’était à priori quelqu’un de bien. Et même sans le connaître depuis longtemps, je l’appréciais et ne pouvais donc que lui souhaiter du bien. En même temps, je n’étais pas vraiment du genre à vouloir le malheur des autres. Encore moins des personnes qui faisaient partie de mon entourage et que j’appréciais. « Est-ce que tu veux boire un verre ou est-ce qu'on part tout de suite ? » Je haussais les épaules, comme pour signifier que cela m’était égal. Je ne tenais pas spécialement à rester, mais cela ne me dérangeait pas outre mesure. En revanche, je supposais qu’il avait peut-être envie de rentrer chez lui… Et j’avais aussi un peu envie de rentrer et me poser un peu. « On peut y aller si tu veux… » déclarais-je ensuite. J’avais déjà bu un verre durant son concert alors repartir aussitôt ne me gênait absolument pas. D’ailleurs, j’avais hâte d’être au lendemain et de m’installer de manière un peu plus officielle chez lui. Enfin, chez nous, désormais ! Je ne savais pas du tout comment tout cela allait se passer et si cette colocation allait réellement durer. Je l’espérais. Et il n’y avait aucune raison pour que ça se passe mal. C’était d’ailleurs pour cela que j’envisageais cette cohabitation pour un bon moment. Pas juste un ou deux mois, le temps de retrouver une meilleure situation. Mais peut-être plus longtemps… Tant que lui et moi étions célibataires, c’était faisable. La situation changerait sans doute le jour où l’un de nous aura quelqu’un et voudra s’installer avec… Mais en attendant, la colocation semblait tout à fait possible !



BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Ven 14 Nov - 22:37

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

J'aimais tant et si bien mon emploi de chanteur -que je ne considérais même pas comme un emploi en fin de compte- que je parvins à ne pas trop penser à la jeune femme et à la mission que je devais mener à bien, en attendant son retour. J'étais concentré sur les notes qui sortaient de ma bouche et les accords que je plaquais sur ma guitare. Voilà qui était bien plus réel et important. Je ne pouvais pas me permettre de décevoir une seule fois, l'un de mes clients. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était une question de vie ou de mort. Mais presque quand même ! Parce qu'après tout, je touchais de quoi vivre et manger sans trop de mal. Alors sans ça, je serais un peu dans la merde il fallait bien dire les choses telles qu'elles étaient. Autant appeler un chat, un chat ! Je n'étais pas le genre à tourner autour du pot de toute façon. Enfin tout dépendait de la situation. Celle dans laquelle nous nous trouvions, Fauve et moi, avait au moins le mérite d'être très étrange et atypique dans son genre ! Mais ça changeait un peu de la routine après tout, non ? En tout cas, pour l'instant, ça ne me dérangeait pas du tout. Mais je savais que je risquais de regretter pas mal de chose, quand le moment viendrait de faire tourner la roue dans l'autre sens. Quand j'allais devoir endosser le rôle du goujat de base, qui sait se faire détester en un rien de temps. Ce n'était tellement pas mon genre !

Maintenant que mon concert du soir était terminé et que la jeune femme était de retour avec quelques affaires à elle dans sa voiture, il était temps pour nous de décoller. Enfin si elle ne souhaitait pas s'attarder quelques minutes de plus, pour boire un dernier verre. Même si je ne le formulais pas à voix haute, j'espérais quand même un peu que non. Et qu'elle avait également envie de rentrer au plus vite. Parce que j'étais assez fatigué après un concert. Et vu l'heure, ça n'avait même rien d'étonnant. « On peut y aller si tu veux… » Si je voulais ? Ah ça oui ! Je ne voulais pas passer pour un type casanier ou quoi. Mais j'avais vraiment envie de rentrer chez moi au plus vite, pour retrouver mon petit confort bien tranquille. J'étais donc soulagé de l'entendre me répondre que nous pouvions y aller maintenant. « Décollons alors ! » Répondis-je avec un immense sourire, avant de quitter mon tabouret. J'abandonnai un billet sur le bar et souhaitai une bonne nuit au barman. Avant de filer en compagnie de la jeune femme à qui je pris le soin de tenir la porte ouverte. Pas que j'étais ouvertement gentleman ou autre connerie de ce genre. Mais ça me semblait être tout à fait normal ! Une fois au dehors, nous prîmes chacun notre voiture pour regagner mon appartement. Celui que j'allais donc partager avec elle à partir de ce soir ! Une fois garé, je gagnai la porte de l'immeuble que j'ouvris, et l'attendis. Avant de faire de même avec l'ascenseur, puis la porte de l'appartement.

realised by morphine.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 16 Nov - 22:14




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Jamais je n’aurais pu imaginer qu’un jour, je partirais à la recherche d’un type que j’avais vu une seule fois, juste dans le but de lui proposer une colocation. Certes, c’était surtout parce que je n’avais pas d’autre choix… Mais je ne me forçais pas non plus outre mesure. Pourtant, à la base, je n’étais pas spécialement pour la colocation. Et encore moins avec un parfait inconnu. Bon, d’accord, Angel n’était plus un parfait inconnu puisque nous nous étions déjà rencontrés. Et c’était justement parce que cette première rencontré s’était très bien passé et que j’avais appris que lui aussi, envisageait la colocation, que j’étais revenue vers lui pour lui faire cette proposition. Mais cela demeurait assez surprenant de ma part. Enfin, il ne me connaissait pas suffisamment pour s’en douter. Et c’était peut-être mieux ainsi… D’ailleurs, rien dans mon attitude de ce soir ne pouvait laisser penser que cela n’était pas forcément naturel chez moi. Au contraire ! J’étais impatiente de m’installer chez lui… Enfin, ça c’était surtout pour quitter l’hôtel et retrouver enfin un vrai logement. Ainsi, dès qu’il reprit son concert, je rejoignais ma chambre pour y récupérer quelques affaires et retournais ensuite au bar, où Angel m’attendait après avoir terminé son boulot. « Décollons alors ! » Souriant doucement, je suivis le jeune homme. Je notais d’ailleurs qu’il m’avait tenu la porte. C’était vraiment un tout petit détail. Mais ça faisait partie des choses que je remarquais et que j’appréciais voir chez un homme. Mon ex-mari ne m’avait pas vraiment habitué à cela. Disons qu’il semblait à l’opposé d’Angel. Raison pour laquelle j’appréciais autant le guitariste…

Une fois hors du bar, je rejoins ma voiture et prit la route de l’appartement d’Angel. Enfin, de NOTRE appartement. Bon, ce n’était pas encore officiel mais cela le serait bientôt… J’espérais sincèrement que tout se passerait bien. Il n’y avait aucune raison que ça ne le fasse pas… Mais bon, on ne sait jamais ! Ceci dit, Angel n’avait pas l’air d’être bien pénible, et j’étais moi aussi plutôt facile à vivre. Ou disons que dans des situations comme celle-ci, je savais rester à ma place et faire quelques compromis. Cela me laissait donc penser que tout irait pour le mieux entre nous ! Surtout qu’à priori, nous ne nous verrions pas si souvent que ça, étant donné nos emplois respectifs. C’était limite dommage. Parce qu’il semblait vraiment sympa et que je nous voyais sans aucun souci devenir amis. Une fois arrivée, j’attrapais un sac contenant les premières affaires que j’amenais ici et rejoins Angel devant la porte de l’immeuble. Puis je le suivis jusqu’à son appartement, que je n’aurais sans doute pas retrouvé sans lui. Après tout, je n’étais venue qu’une seule fois, ce qui n’était pas suffisant pour mémoriser l’endroit exact où il vivait. Une fois dans l’appartement, je déposais mes affaires dans ma chambre et retournais ensuite vers Angel. « Je vais aller me coucher, j’ai eu une grosse journée et il faut que je sois en forme demain, pour déménager le reste de mes affaires… » déclarais-je avant de m’éclipser et rejoindre ma chambre. Je supposais que lui aussi désirait dormir après avoir terminé de travailler à une heure si tardive.




BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mar 18 Nov - 18:47

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Heureusement que de nature je n'étais pas du tout un homme froid, méchant ou quoi que ce soit de ce genre. Parce que dans un tel cas, j'aurais eus bien du mal à jouer la comédie pour me faire passer pour l'éventuel petit ami parfait. Soit, pour l'instant je devais surtout gagner la confiance de Fauve et devenir son ami. Avant d'essayer d'aller plus loin ! Mais à l'avenir, il allait bien falloir qu'elle se mette de telles idées en tête, pour que mon plan puisse fonctionner. Le but, c'était bien que je la séduise à la fin. Pour ensuite la détruire. Bref, je n'aurais normalement pas trop de mal à jouer le mec parfait. Parce que sans vouloir me vanter, j'avais quand même bon nombre de qualités à la base ! J'étais sympa et généreux comme tout ! J'étais également très marrant quand je le voulais. Et en plus de ça, j'avais quelques gestes primaires de galanterie. Comme le fait de tenir la porte à une femme qui passait avant ou après moi. Bref, rien de trop non plus. Parce que le trop, pouvait quand même paraître suspect. Or, ce serait con que je me fasse avoir pour un excès de galanterie. Mais peu importe. Pour le moment, la question ne se posait pas du tout puisque nous n'étions pas même encore amis. Et à peine en train de devenir des colocataires tous les deux. Enfin ça le serait de façon nettement plus officielle, au cours des jours à venir. Pour le moment, ne n'était presque l'histoire que d'une nuit.

Une fois que nous fûmes dans mon appartement, je n'eus pas à lui rappeler où était la chambre d'amis, puisqu'elle la trouva sans aucun mal. En même temps, on ne pouvait pas dire que mon appart était suffisamment grand pour que l'on s'y perde ! « Je vais aller me coucher, j’ai eu une grosse journée et il faut que je sois en forme demain, pour déménager le reste de mes affaires… » Je hochai positivement la tête et lui souris. Encore un sourire aux lèvres, pour ne pas changer de d'habitude quoi. « Aucun problème ! Bonne nuit alors. Et si demain tu as besoin d'aide pour ton déménagement, n'hésite pas à m'en faire part ! » Lui répondis-je avec naturel, avant de la laisser filer du côté de sa nouvelle chambre. J'allais moi même rejoindre la mienne, quand je songeai qu'elle allait très certainement se lever avant moi ce coup ci. Et peut-être aurait-elle envie de se prendre un petit-déjeuner. Ce qui était tout à fait normal en soit ! Le souci dans tout ça, c'est juste qu'elle ne savait pas du tout où tout était. Du coup, je filai du côté de la cuisine. Et là, je collai quelques post-it de ci et de là, sur les placards. Pour lui indiquer le café, les filtres, les tasses, les verres, les cuillères, le presse-agrumes et divers autres trucs qui pourraient éventuellement lui être utiles. J'aurais bien pu tout poser sur la table directement. Mais autant qu'elle apprenne tout de suite, l'emplacement de chaque chose, non ? Une fois cela fait et bien content de mon idée, je rejoignis ma propre chambre pour me coucher à mon tour.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Mer 19 Nov - 18:46




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
« Aucun problème ! Bonne nuit alors. Et si demain tu as besoin d'aide pour ton déménagement, n'hésite pas à m'en faire part ! » Esquissant un énième sourire, j’adressais un vague signe de tête – en guise de remerciement – à Angel avant de prendre le chemin de ma chambre. Oui, MA chambre. Autant dire les choses telles qu’elles étaient. Et de toute évidence, cette chambre était désormais la mienne. Enfin, cela serait officiel d’ici peu.  Une fois dans cette dernière, je sortais quelques affaires que je rangeais dans l’armoire, songeant que c’était le début d’une nouvelle vie. Cela n’était peut-être pas si mal, dans le fond. Déjà, le simple fait de vivre avec Angel me réjouissait. Surtout parce qu’il avait l’air vraiment sympa et chouette comme type ! J’étais presque certaine que tout allait bien se passer… Et puis, je devais aussi avouer que j’étais contente de vivre à ses côtés, tout simplement parce que je le trouvais attirant. C’était tout à fait mon genre, je ne pouvais pas le nier. Et l’idée de vivre désormais avec lui avait quelque chose de particulièrement excitant ! Mais dans le fond, ce n’était absolument pas justifié. Parce que je n’avais pas l’intention de profiter de cette colocation pour tenter un quelconque rapprochement. Hormis sur le plan amical ! Angel avait beau être vraiment séduisant, je tenais à ce que nous restions amis. Cela n’avait rien à voir avec lui. Je n’avais tout simplement pas l’envie – ni la force – de me replonger dans une relation amoureuse. Il allait sans doute falloir beaucoup de courage, de patience et surtout, une attitude irréprochable à l’homme qui voudrait faire sa vie avec moi. Ou pas. C’était bel et bien ce que j’espérais… Mais je savais très bien que nul ne pouvait maîtriser ses sentiments. Et qu’il y avait donc encore des chances pour que je tombe sous le charme d’un sale type. A la différence que désormais, j’étais prévenue et bien plus prudente !

Une  fois mes affaires sorties, je me changeais et me couchais presque aussitôt, trouvant rapidement le sommeil. Et ce fut après de longues heures de sommeil que je me réveillais enfin. Nous étions samedis et je ne travaillais pas aujourd’hui. C’était d’ailleurs bien pour ça que je pouvais m’occuper du déménagement. Sinon, j’aurais du faire ça après ma journée de boulot, ce qui n’était clairement pas le top ! Là, j’avais la journée entière devant moi. C’était parfait ! Je filais alors à la salle de bain, d’où je ressortais une petite demi-heure plus tard, totalement prête à sortir. Il me restait juste à prendre un petit déjeuner. Enfin, dans mon cas, un café. Et quelle ne fut pas ma surprise en arrivant dans la cuisine, où je découvrais qu’Angel avait soigneusement indiqué sur des post-it l’emplacement de tout ce qui pourrait m’être utile. Je ris doucement en découvrant cela et j’entrepris de lire tout cela tandis que le café se faisait. Décidemment, c’était un jeune homme plein de surprises ! Et surtout plein d’attentions… J’aimais beaucoup cela. Il aurait très bien pu me laisser me débrouiller… Mais non ! Il avait prit le soin de tout m’indiquer… C’était vraiment adorable ! Et une si délicate attention me touchait vraiment. J’essayais donc d’en mémoriser un maximum, même si ce n’était pas encore complètement gagné ! Une fois le café prêt, je me servis une tasse que je bu tranquillement, songeant à Angel. Vraiment, ce type semblait n’être fait que de qualités ! Et je n’aimais pas cela. Oh, pas que je trouvais cela louche. Plutôt que tant que je lui verrais autant de qualités, je risquais de l’idéaliser et finir par ressentir plus qu’une simple attirance. Or, je ne voulais pas ! Sans qu’il devienne le plus infâme colocataire, j’avais envie de lui découvrir quelques défauts et déchanter un peu. Sinon, à cette allure là, je le considérerais comme le prince charmant dans quelques jours. Une fois mon café bu, je me décidais à partir, pas vraiment surprise de ne pas voir le jeune homme. En travaillant le soir il devait sans doute être fatigué et il était encore assez tôt. Sans doute un peu trop tôt pour lui. Je me contentais donc de récupérer un post-it sur lequel j’écrivais un simple ‘merci !’ et le déposais sur la table avant de partir pour commencer à ramener mes affaires. Certaines étaient encore à l’hôtel tandis que d’autres étaient stockées dans un garde meubles.




BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Sam 22 Nov - 15:10

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Je n'étais pas certain que Fauve ait la moindre envie de me demander encore une fois mon aide, alors que je la lui fournissais déjà bien assez en lui proposant cette collocation. Enfin selon moi, ce n'était pas non plus si énorme que ça ! Mais elle n'avait de cesse de me remercier pour cela alors je n'avais pas le moindre doute quant au fait que, pour elle, ça signifiait vraiment pas mal de choses. Ce que je pouvais tout à fait comprendre en un sens. Ne serait-ce que parce que j'étais également du genre à ne pas trop savoir comment réagir quand on me rendait de grands services. Quoi qu'il en soit, j'essayais quand même de l'aider pour tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Le fait est que, même si ça me faisait réellement très plaisir, ça faisait aussi pas mal parti de mon plan. Il fallait bien que je gagne son coeur. Et ce n'était pas en jouant l'enfoiré et goujat de première catégorie, que je risquais d'y parvenir. De toute façon, je n'étais pas ce genre de mec. Enfin, à la base non. Mais j'allais le devenir à la fin. Puisque le but était de blesser très durement la jeune femme que je commençais à peine à connaître. Et que, malheureusement, j'appréciais quand même un peu. Elle était douce, gentille et vraiment très intéressante. La blesser était vraiment quelque chose qui me dérangeait déjà, alors que je n'avais encore rien fait. Voilà qui m'inquiétais grandement, je devais bien le dire.

Avant d'aller me coucher à mon tour ce soir là, je pris le soin de laisser de nombreux post it dans la cuisine, pour indiquer l'emplacement de chaque chose, à la jeune femme. J'espérais qu'elle n'allait pas finir par trouver que j'étais trop lourd et trop présent. Mon but était plutôt de la faire se sentir rapidement bien chez moi. Qui devenait temporairement un chez nous. Je ne voulais pas que ça prenne des plombes. En grande partie parce que, plus de temps ça me prendrait, et plus je courrais le risque de m'attacher à elle. Or, ça c'était totalement à proscrire. Je ne pouvais pas me permettre de m'attacher à elle. Absolument pas ! Ca risquait d'être difficile et douloureux pour moi, si j'allais jusque là. Mais la question ne se posait pas le moins du monde pour le moment. Puisqu'il était évident que je ne la connaissais pas encore assez pour pouvoir affirmer que je commençais à éprouver de forts sentiments pour elle. Quoi qu'il en soit, je pris plaisir à avoir une telle attention pour elle. Et au réveil, je fus récompensé par un post it qui disait merci. Ca ne devait donc pas l'avoir dérangé outre mesure. Tant mieux ! En sortant de ma chambre, il était déjà tard. Sans doute que Fauve en avait déjà presque terminé. Mais pour ma part, je pris tout mon temps pour prendre ma douche pendant que le café coulait. Puis que je m'installai dans la cuisine pour prendre un vrai petit-déjeuner, digne de ce nom ! Qui risquait d'être aussi mon déjeuner, vu l'heure tardive.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Dim 23 Nov - 19:19




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
Sans doute parce que je n’étais que trop rarement tombée sur des hommes aussi bien, serviables et gentils, je n’avais de cesse de remercier Angel. En peu de temps, il avait fait pas mal de choses pour moi. Enfin, il m’avait hébergé gracieusement une nuit et acceptait désormais une véritable colocation. Et je ne pouvais pas nier que cela m’arrangeait sacrément. Lui aussi, d’après ce que j’avais pu comprendre… Enfin, dans tous les cas, j’avais eu une certaine chance dans mon malheur puisque sans lui, je serais à la rue. Ou plutôt, obligée de loger à l’hôtel. Ce qui avait un certain coût que je n’aurais pas pu assumer bien longtemps… Et plus il se proposait pour m’aider à ceci ou cela, plus il se montrait si adorable envers moi, plus Angel montait dans mon estime. Je n’avais quasiment plus aucun doute sur lui. Il semblait être quelqu’un de bien. Bon, il avait aussi un petit côté mystérieux… Mais je ne pouvais pas le lui reprocher, étant donné que je l’étais tout autant. Et puis, cela avait un côté assez attirant. C’était un peu mon seul problème… Il me plaisait. Et il semblait être un type bien. Tous les éléments étaient donc réunis pour que je finisse par éprouver de réels sentiments pour lui. Et vivre à ses côtés n’allait sans doute pas m’aider à éviter cela. Sauf si, au contraire, cela me permettait de lui trouver des défauts et traits de caractères insoupçonnés et qui me feraient déchanter. C’était sans doute stupide, mais j’espérais vraiment changer d’avis sur lui. Juste un peu, hein ! Mais suffisamment pour ne pas éprouver de sentiments… Sauf que pour le moment, tout ce qu’il faisait le rendait encore plus attirant et plaisant.

Et découvrir, en me levant, qu’il avait prit le soin de noter l’emplacement de chaque chose sur des post-il me conforta dans cette idée. Et ce fut donc en songeant qu’il semblait, pour le moment, absolument parfait, que je me rendais à l’hôtel. Avant de rendre mes clefs, je passais une toute dernière fois dans ma chambre afin de récupérer les affaires restantes puis je chargeais ma voiture. Je fis ensuite un petit détour par le garde-meuble que je louais, dans lequel se trouvaient d’autres affaires. C’était plus des bibelots et objets personnels. Mais puisque j’avais désormais un toit sur la tête, j’allais pouvoir ressortir tout cela ! Enfin, c’était quand même assez limité. Mon ancien appartement étant meublé, je n’avais que peu d’affaires m’appartenant réellement. Et je ne vivais pas ici depuis suffisamment de temps pour avoir pu en acheter d’autres. Ce fut donc assez rapidement que tout ce que je pouvais amener chez Angel se retrouva dans ma voiture.  Et sans plus tarder, je retournais chez nous. Vu l’heure, je supposais que le jeune homme était désormais levé. Cependant, dans le doute, j’entrais doucement dans l’appartement, chargée d’un premier carton. Comme je l’avais supposé, Angel était réveillé, prenant son petit-déjeuner. « Salut ! » lançais-je gaiement en refermant la porte derrière moi. « Ça va ? Bien dormi ? » demandais-je avant d’aller déposer ce premier carton dans ma chambre. Deux autres, plus petits m’attendaient encore dans ma voiture et je ne tarderais pas à aller les chercher.  Et puis il faudrait que je les déballe ensuite… De toute façon, tout ce qu’il y avait  à l’intérieur resterait sans doute dans ma chambre.  Je n’avais pas envie de me montrer trop envahissante…  




BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Angel Thompson

avatar

√ Quartier d'habitation : Williamsburg (Brooklyn)
✗Passion première : La musique.
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 299
√ Messages : 125

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Lun 24 Nov - 20:24

Fauve & Angel : C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.

Comme tout être humain normal, j'avais un tas de défauts. Peut-être même plus que de qualités en fait ! Mais pour le bien de mon plan, j'avais tout intérêt à ne pas trop les laisser s'extérioriser. Au moins, pas tant que je ne saurais pas ce qu'elle était à même de supporter et ce qui l'agaçait de trop. Du genre vraiment trop. Au point où je pourrais perdre toutes mes chances avec elle. Vu ce qui était en jeu, je ne pouvais tout simplement pas l'accepter, qu'on se le dise. D'accord, j'étais vraiment un monstre, je ne pouvais maintenant plus le nier. Mais ça ne serait pleinement vrai, qu'une fois que je serais en train de mettre la fin de mon plan, à exécution. Dès lors, j'accepterais toutes les insultes et remarques négatives sur mon compte. Parce que je l'aurais bien cherché et cela serait donc tout à fait mérité. A quoi bon tourner autour du pot alors que c'était bel et bien un fait !? Bon, penser à tout ça me foutait vraiment une pression folle. Raison pour laquelle je tâchai de chasser toutes ces pensées de mon esprit, au plus vite. Je n'avais vraiment pas le droit de faire marche arrière. Pas tant que je n'aurais pas touché mon petit pactole. Et en voilà un qui sera sacrément mérité ! Devenir un monstre, ce n'était vraiment pas rien. Surtout venant d'un type comme moi. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais la bonté même. Mais quand même, ce n'était pas si loin ...

Je faisais des tas de trucs sympas, parfois sans vraiment m'en rendre compte. Comme indiquer les emplacements des choses, par des petits post-it. C'était une gentille attention. Et il fallait y penser quand même ! Finalement, la personne que j'avais en tête depuis que je m'étais levé un moment plus tôt, débarqua dans l'appartement. Je me redressa, tasse de café en main, pour la voir rentrer. « Salut ! » Je lui souris alors qu'elle refermait la porte derrière elle, un carton dans les bras. « Ça va ? Bien dormi ? » Je n'avais peut-être pas tout à fait l'air reposé, mais je l'étais quand même pas mal. Dieu merci, je n'avais jamais eus le moindre souci de sommeil. Du coup, je m'endormais assez rapidement, ce qui évitait les pertes d'heures de sommeil inutiles. En plus de dormir d'un sommeil profond ! « Oui et toi ? Pas trop dépaysée ? » Lui demandai-je sans cesser de sourire. Je terminai rapidement mon café ensuite, pour me lever et aller mettre la tasse dans l'évier. « Est-ce que t'as besoin d'aide ? » Demandai-je une fois qu'elle eut déposée son carton dans sa chambre. Je doutais quand même beaucoup qu'elle n'en ait qu'un. Alors si elle avait besoin que je l'aide à aller en récupérer d'autres dans sa voiture, c'était sans aucune hésitation que j'acceptais. Et oui, cette générosité là faisait partie de ma véritable personnalité. Ca n'avait rien à voir avec la mission que je devais à tout prix mener à bien, dans les plus brefs délais.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Fauve Montgomery

avatar

√ Quartier d'habitation : LONG ISLAND CITY
√ Date d'inscription : 11/10/2014
✗Dollars : 371
√ Messages : 144

MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   Jeu 4 Déc - 18:33




Angel  & Fauve
« C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin. »
J’avais tellement souffert par le passé que désormais, je ne voulais pas m’engager dans une nouvelle relation amoureuse. Ou du moins, pas tant que je ne me sentirais pas prête ni serais certaine d’être tombée sur quelqu’un de bien. D’ailleurs, à ce niveau-là, j’en avais tellement bavé que, clairement, j’allais devenir vraiment difficile. Bon, je ne cherchais quand même pas l’homme parfait, je savais bien qu’il n’existait pas. Mais je désirais quelque chose qui s’en rapprochait. Ou du moins, un homme dont je supporterais les défauts. De toute évidence, il y en avait certains que je ne pourrais accepter, que ce soit à cause de mon tempérament habituel ou à cause de mes précédentes histoires. En tout cas, j’allais être difficilement satisfaisable. Et c’était bien mieux ainsi ! Je n’avais pas vraiment envie de me retrouver à nouveau dans une situation douloureuse. J’avais beau être pleinement sûre de moi à ce propos, je m’inquiétais tout de même un peu par rapport à Angel. Je ne le connaissais pas encore parfaitement, loin de là… Mais pour l’instant, tout ce que j’avais pu découvrir de lui était plaisant. A vrai dire, peut-être même un peu trop… Depuis que je le connaissais, je le trouvais plein de petites attentions, de gestes et attitudes vraiment sympas. A tel point que, pour le moment, ses défauts semblaient bien minimes… Ca, plus le fait qu’il me plaisait physiquement ! Tout cela me faisait parfois douter quant à notre cohabitation… Etant donné la manière dont je le voyais, je craignais de voir naître des sentiments pour lui s’il demeurait si parfait. Et même consciente de cela, j’avais moi-même proposé une colocation. Parce qu’il y avait malgré tout une petite partie de moi qui aimait bien prendre des risques et qui avait vraiment envie de voir où tout ça allait nous mener…

Enfin, pour le moment, je n’étais là que depuis une nuit. Inutile de s’en faire dès maintenant… Pourtant, en regagnant mon hôtel – afin de récupérer les dernières affaires et de rendre la chambre – je ne pu sortir le jeune homme de mes pensées. Il venait encore une fois de me le prouver ; il était vraiment adorable et plein d’attention. Et, une fois de retour chez nous, je tombais évidemment sur lui. Vu l’heure, cela m’aurait étonné qu’il dorme encore. « Oui et toi ? Pas trop dépaysée ? » Ce n’était pas comme si je débarquais ici. J’avais déjà passé une nuit chez Angel… Je commençais donc à connaître les lieux et à me faire à cette nouvelle vie. « Ca va aussi, merci ! Et non, rassures-toi, niveau dépaysement, j’ai vu bien pire ! » déclarais-je amusée. Après tout, j’avais pas mal voyagé et vécu dans divers pays. Alors, niveau dépaysement, passer d’un appartement new-yorkais à un autre n’était pas ce qu’il y avait de plus violent. C’était très certainement le genre de choses qu’il pourrait découvrir par la suite, lorsque nous ferions davantage connaissance. « Est-ce que t'as besoin d'aide ? » J’esquissais une légère moue en réfléchissant. Il ne me restait que deux cartons, je pouvais donc m’en occuper seule en faisant encore deux voyages. Mais cela serait très certainement plus rapide qu’il m’aide, non ? « Oui, s’il te plait… Il me reste juste deux cartons à monter, si on s’y met tous les deux, ça sera plus rapide ! » remarquais-je en esquissant un léger sourire.  Je retournais ensuite vers la porte puis allais jusqu’à ma voiture pour en sortir les deux cartons qu’il restait, attendant que le musicien vienne en prendre un.





BY .SOULMATES


_________________
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais. ▵ ©️endlesslove.
Happiness is a journey, not a destination ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin ~ Angel & Fauve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etre né quelque part c'est toujours un hasard...
» Quand le hasard prend des allures de destin
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Star-Spangled Banner :: NEW YORK :: Midtown (Manhattan)-