AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 color my life with the chaos of trouble (PV Beau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Jeu 30 Oct - 13:42

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Il est dix-neuf heures, et Jules devrait probablement rentrer chez elle. Après tout, sa journée de travail est terminée depuis trente bonnes minutes - en ayant, déjà, fait quelques heures supplémentaires. Pourtant, c'est à pas lent qu'elle prend la direction du Starbuck à côté de son boulot, à Uptown. Elle jette un dernier regard sur son portable, ignore le message d'Asher, reçu une bonne heure plus tôt. Elle lui répondra plus tôt et, de toute façon, ne devrait pas traîner trop longtemps avant de prendre la direction de leur appartement. Enfin, en théorie. En pratique, elle meurt d'envie de rester là et d'enchaîner café sur café. Une fois munie de son Caffè Mocha, elle balaye l'espace du regard. Il n'y a pas la moindre place disponible. Ah, si ! C'est avec soulagement qu'elle aperçoit une chaise vide ... à une table, juste à côté d'un type qui semble bien installé. Tant pis, elle veut boire son café ici. Et pas rentrer chez elle dans l'immédiat. Elle devra donc se contenter de ça. A pas rapides maintenant - elle a vraiment peur de faire tomber son café sans avoir pu en boire une seule gorgée au vue du monde qui l'entoure, et elle a un peu, aussi, de se faire piquer la place sous le nez -, elle prend cette direction. En une minute à tout casser, elle y est. « Excusez-moi, il n'y a personne ici ? » Beaucoup n'aurait même pas pris la peine de poser la question. Jules, pour sa part, ne veut pas jouer les intrus, ni les emmerdeuses de première. Si quelqu'un est en train de faire la queue, avant de s'asseoir avec cet homme, qui est-elle pour s'incruster ? Dans le pire des cas, Central Park n'est pas trop loin, elle a toujours un point de chute au cas où ... Mais pour l'instant, elle attend la réponse du type. Parce que, définitivement, elle préfère rester au chaud.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mar 4 Nov - 22:19

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Comme bien souvent quand je n'étais pas enfermé dans les locaux de l'entreprise que je gérais avec mon beau-père, j'étais installé dans un café. Ce n'était pas un bar pour boire verre sur verre comme un alcoolique. Non, c'était vraiment un petit café bien sympa à l'ambiance plus familiale et chaleureuse qu'autre chose. C'était généralement dans ce genre d'endroit que je puisais mon inspiration. Autant pour ce qui était de mes dessins et les BD qui en découlaient, que pour ce qui concernait l'entreprise elle même. Soit, je n'étais pas l'un des stylistes qui bossaient pour nous. Mais ça pouvait quand même s'avérer bien utile, que je sois capable d'un minimum d'imagination même dans le domaine de la mode. Vu que c'était un peu beaucoup mon gagne pain finalement. Bien plus que la bande dessinée, même quand les ventes étaient au plus fort ! Pour le moment, attablé devant un énième café bien fumant, je dessinais divers croquis dans un carnet à dessins. Des croquis qui plus tard deviendraient peut-être une nouvelle bande dessinée, si je parvenais à imaginer toute une histoire. Pour le moment, ce n'était vraiment qu'une ébauche. J'imaginais déjà des personnages sous mes coups de crayon et je verrais par la suite, ce qu'il adviendrait d'eux ! Mais je fus soudainement coupé dans mon élan, par l'arrivée d'une jeune femme. Je relevai le regard pour poser les yeux sur elle. Puis je retrouvai aussitôt le sourire et haussai les épaules. « Personne. Probablement vous dans quelques secondes ! » Remarquai-je avec un sourire désarmant. Je pris quand même le temps de vérifier l'ensemble de la salle. Pour constater que les lieux étaient bondés. Bon sang, je ne m'étais même pas rendu compte de ce léger "détail", tant j'étais plongé dans mes dessins. En même temps, je ne me rendais plus compte de grand chose quand je me laissais ainsi emporter.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 9 Nov - 17:38

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Jules déteste se sentir de trop et c'est donc tout naturellement qu'elle prend le temps de s'assurer qu'elle n'est pas sur le point de prendre la place de qui que ce soit. Elle ne saurait vraiment plus où se mettre si c'était le cas ! Elle a un peu l'impression de déranger le gars, mais tant pis, elle n'est plus à ça près. Sa réponse fort perspicace la fait sourire. « Exact ! » Sans plus attendre, elle s'installe sur la dite-place. Et bien, elle a eu beaucoup de chance ! Ça change de d'habitude, quoi ... Jules boit une gorgée de café et pose son regard un peu partout. Mais malgré tous ses efforts, sa curiosité naturelle reprend bien vite le dessus. Et elle ne peut pas s'empêcher de jeter un coup d’œil sur la gauche. Et plus précisément sur le papier disposé devant le fameux jeune homme. Elle ne le connaît absolument pas, et ce n'est pas dans ses habitudes d'agir ainsi. Mais très vite,  tout tombe à l'eau. Elle ne peut pas contenir les mots plus longtemps. « C'est magnifique ! » Après ça, elle se pince les lèvres, mais se reprend bien vite, et sourit. Non parce que, sinon, elle va passer pour une conne. Et, en même temps, elle doit sans doute passer pour une voyeuse pour le coup. Bah, de toute façon, elle ne le reverra jamais. New-York est une grande ville. Elle n'aime juste pas qu'on la prenne pour ce qu'elle n'est pas. Et là, elle a le sentiment d'être justement tombée de ce côté. Enfin. Elle doit avant tout arrêter de se poser mille et une questions. Malgré tout, elle sourit pour essayer de noyer le poisson. Et surtout pour essayer de cacher sa gêne. Peine perdue.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 9 Nov - 18:11

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un se risquait à s'installer à la même table qu'un inconnu. J'en savais quelque chose, vu le nombre d'heures que je pouvais bien passer dans divers bars et cafés. Ou même sur des bancs dans des parcs de la ville. Les gens semblaient toujours craindre quelque chose. Et pas forcément de déranger l'autre, comme ça semblait être le cas de la jeune femme qui venait de prendre place non loin de moi, sur la chaise qui était jusqu'alors encore libre. Non, les gens n'étaient plus du tout de grands adeptes des rencontres, voilà tout. Sauf, bien sûr, quand c'était dans le cadre de quelque chose. Une activité par exemple. Sport, théâtre, chant, etc. Ou encore au boulot ou en soirée. Mais au delà de ça, non. Ils fuyaient les inconnus comme la peste, comme s'ils craignaient de choper une maladie ou de juste tomber sur des psychopathes. Personnellement, je trouvais ça totalement dingue. Mais c'était sans doute parce que de mon côté, j'adorais faire de nouvelles rencontres. Tant pis si, parfois, je prenais bel et bien des risques. Peut-être que cette nana qui m'avait l'air tout à fait sympathique, était en réalité une folle qui voulait attirer ma sympathie pour, au bout du compte ,me tuer. Mais tant pis. Je prenais quand même le risque d'accepter sa présence à ma table. je posai le regard sur elle quand elle prit soudainement la parole et ne pu m'empêcher d'afficher un sourire amusé, devant son air super gênée. Sans doute craignait-elle d'avoir été trop curieuse. Et je pouvais plus ou moins la comprendre. Mais si ça me dérangeait que l'on regarde mes dessins, je ne ferais pas ça dans un lieu publique ! « Je vous remercie ! Je dessine depuis toujours alors j'espère bien que le résultat n'est pas trop dégueulasse ! » Répondis-je, tout sourire. « Et vous, quel est votre talent ? »

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mar 11 Nov - 16:33

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Ouais, c'est le moins qu'on puisse dire : Jules est super gênée à l'idée de, peut-être, déranger cet homme. Il est en train de boire son café tranquillement, tout en dessinant, et elle se tape l'incruste à ses côtés. Encore que, ça, ça va. C'est la dernière place disponible à l'intérieur et elle n'a pas franchement envie de boire son café dehors, boire même de rentrer chez elle. Alors, tant pis. Maintenant qu'il a accepté sa requête, elle n'a plus à mal à l'aise pour quoi que ce soit, de ce côté-là. En revanche, elle joue les curieuses, et là c'est déjà plus délicat. Mais elle est si impressionnée par ses dessins, qu'elle ne peut pas s'empêcher de lui en faire part. Elle se retient de soupirer de soulagement, quand il lui répond. Il n'a pas l'air offusqué outre-mesure. Au contraire, la remercie même, ce qui est bon début. Bien, il faudra qu'elle songe à arrêter, un jour ou l'autre, d'anticiper dans sa tête les réactions des gens. Elle ne le connaît pas, ce mec, elle ne peut rien prévoir du tout de ce qu'il va dire ou faire. D'ailleurs, sa remarque fait rire Jules. En effet, heureusement que ce n'est pas "trop dégueulasse". Mais tout de même, c'est beaucoup mieux que ça : c'est magnifique ! Et Jules est toujours aussi impressionnée, peu importe à quel point il y a de la pratique derrière. « Je ne sais pas vraiment on peut appeler ça du "talent" mais j'écris. Dans un journal. » Répond-elle, toute sourire. Pour sûr, ce n'est pas aussi impressionnant que ses dessins. Elle en est persuadée en tout cas. « Vous en avez fait votre métier ? » Lui demande-t-elle soudainement. Quit à jouer les troubles-fêtes curieux au possible, autant le faire jusqu'au bout ! Alors maintenant qu'elle est lancée ...

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 16 Nov - 14:23

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Cette jeune femme n'était décidément pas comme tous les autres gens que j'étais habitué à croiser. Non seulement elle s'installait aux côtés d'un parfait inconnu alors que personne d'autre ne semblait avoir un tel culot. Mais en plus, elle allait jusqu'à se montrer curieux quant à ce que je pouvais bien être en train de dessiner. Dans le fond, cela ne me dérangeait pas le moins du monde. Au contraire, ça m'amusait plus qu'autre chose, il fallait bien le dire. Parce que je trouvais ça agréable, de rencontrer des gens qui sortaient un peu du lot. Les moutons, très peu pour moi merci bien. Et puis si je ne voulais pas que l'on voit mes dessins, je ne les ferais pas à la vu et au su de tout le monde après tout. Ca me semblait pour le moins logique personnellement ! Je fini par l'interroger en retour, pour savoir quel était son talent à elle. Parce que j'étais persuadé que tout le monde en avait un. Il ne pouvait même pas en aller autrement ! Ce n'était juste pas forcément un talent artiste, de mon point de vue ! « Vous êtes journaliste, vous voulez dire ? » Lui demandai-je avec un réel intérêt pour sa petite personne. Et, oui, je trouvais vraiment qu'il s'agissait d'un talent. Il fallait quand même savoir manier les mots. Et ça, tout le monde ne savait pas forcément le faire ! Elle se dénigrait quand même un peu là. « Oh en partie seulement ! Je suis l'auteur d'une série de BD. Mais c'est plus un passe-temps qu'autre chose, parce qu'on ne peut pas non plus dire que ça rapporte énormément. » lui répondis-je avec un léger haussement d'épaules et un sourire sur les lèvres. La bande dessinée n'était pas forcément ce qui se vendait le plus, contrairement aux romans par exemple. « Sinon, je travaille dans une entreprise de prêt-à-porter. Ce qui n'a sensiblement rien à voir ! »

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mer 19 Nov - 22:31

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Ce n'est pas habituel, pour Jules, d'engager la conversation de la sorte, avec de parfaites inconnus. Et pourtant, elle ne le regarde pas. C'est qu'il est très sympathique, et vraiment talentueux. Elle est complètement bluffée par ses dessins et tant pis si elle se dénigre, à côté de ça, elle ne peut juste pas mettre l'écriture au même niveau. A moins que ce ne soit sa trop grande modestie qui l'empêche de reconnaître la magie, et le pouvoir des mots. « Oui, c'est ça. » Se contente-t-elle de répondre, un léger sourire aux lèvres. Elle ne se voit pas se vanter plus que de raison. Et puis, son métier n'a rien d'exceptionnel à ses yeux. Dessiner est beaucoup plus ... Subtile. Et la réponse que lui offre son voisin n'a de cesse de la surprendre. Et bien, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne fait pas les choses à moitié ! « Et bien, vous êtes un vrai touche-à-tout ! » Elle rigole légèrement, mais se reprend bien vite. Elle ne sait, après tout, pas du tout à qui elle a à faire. Ce serait con de le froisser maintenant, hein ? « Vous dessinez les vêtements de la boutique, du coup ? » Demande-t-elle, sourcils haussés. Là, elle est sincèrement intriguée. Ce n'est pas tous les gens que l'on rencontre des personnes qui font des métiers aussi ... Atypiques. Enfin, le premier plus que le second. Elle a peut-être un peu trop l'air "journaliste", une vraie fouineuse en somme, mais tant pis. Elle ne le connaît pas, peut-être même ne le reverra-t-elle jamais alors ... Elle n'a pas grand chose à craindre pour le coup, juste quelques minutes de honte s'il finit par être réellement ennuyé par ses interrogations à répétition.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Sam 22 Nov - 15:19

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Si quelques minutes plus tôt je n'avais absolument jamais vu la jeune femme maintenant installée à ma table, et que du coup j'ignorais absolument tout d'elle, ce n'était désormais plus le cas. Enfin soit, je ne savais pas grand chose d'elle malgré tout. On commençait tout juste à discuter ensemble tous les deux. Alors forcément, ce n'était vraiment que le tout début. Malgré tout, c'était intéressant. Enfin elle, elle semblait beaucoup s'intéresser à mes dessins. Alors je voulu savoir ce qu'elle faisait de son côté. J'eus un léger sourire quand elle fit remarquer que j'étais un touche-à-tout. Il faut dire que, effectivement, entre la bande dessinée et la mode, il n'y avait strictement rien à voir. Si j'avais été styliste, à la rigueur. Mais ce n'était pas tout à fait le cas non. Raison pour laquelle je hochai négativement la tête à sa réponse. « Non, je suis plus du côté paperasses. Même si j'aime bien traîner du côté des bureaux d'étude, également. » Lui répondis-je avec un mince sourire, refusant toujours de préciser que j'étais le co-gérant de cette grande entreprise que mon beau-père lui même gérait depuis des lustres maintenant. Même si j'étais vraiment fier de ma place là dedans, je ne pouvais m'empêcher de ne pas trop vouloir divulguer une telle information. Tout simplement parce qu'après, les gens avaient tendance à ne plus vraiment me voir tel que j'étais vraiment. Bref, peu importe. Ce n'était pas comme si je connaissais vraiment cette fille là non plus. « Au fait, je m'appelle Beau. Et vous êtes ... ? » Lui demandai-je ensuite, quand je réalisai que je ne connaissais même pas son prénom .Ca prouvait bien que nous étions toujours deux parfaits inconnus l'un pour l'autre, dans le fond. Enfin c'était encore le cas quelques secondes plus tôt. Maintenant, un peu moins.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Lun 24 Nov - 19:04

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
La curiosité a pris le pas sur la gêne. De toute façon, ce n'est pas comme si elle allait le revoir de si tôt, hein ? Alors autant lui poser toutes les questions qui lui passent par la tête. Enfin presque, bien sûr, elle ne se permet pas tout et n'importe quoi. Mais elle a à faire à un vrai touche-à-tout, ce qui la pousse à l'interroger. Le dessin ? La mode ? Deux mondes, certes, pas totalement opposés, mais différents sur certains points tout de même. « Oh, ça doit être intéressant quand même. » Jules esquisse un sourire. Elle ne sait pas exactement en quoi consiste le job du jeune homme, mais elle en sait déjà bien assez comme ça. Et surtout, elle ne s'imagine pas le questionner en long, en large et en travers sur son boulot. Il doit avoir d'autres choses plus intéressantes à faire ! Elle reprend néanmoins un peu d'assurance quand il se présente, lui laissant penser qu'il a du temps devant lui, finalement. Assez pour procéder à un échange de prénoms, c'est déjà pas mal, n'est-ce pas ? « Jules. Enchantée. » Les tentatives de Jules de freiner sa curiosité tombent bien vite à l'eau. Son prénom est pour le moins original, normal qu'elle s'interroge un minimum à ce propos n'est-ce pas ? « Vous savez ce que votre prénom signifie en français ? » Elle sourit de plus bel, amusée. Son but n'est pas du tout de se moquer, et elle fait tout, d'ailleurs pour le montrer. Juste de lui faire part de ce petit détail plutôt amusant - et qu'il connait sans doute déjà -. Et peut-être aussi de faire durer un peu les conversations. Elle n'a aucune envie de rentrer chez elle maintenant. Plus elle attend ici, et mieux c'est pour elle.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Lun 24 Nov - 20:27

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

La jeune femme qui venait de s'installer en face de moi, semblait réellement s'intéresser à ce que je pouvais bien faire dans la vie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'appréciais bien cette curiosité. Pas parce que j'adorais de façon démesurée, parler de moi. Je n'étais quand même pas ce genre de type. Mais j'aimais bien les gens curieux de nature. Je ne saurais réellement expliquer la raison de cela. Mais peut-être était-ce à cause du fait que je l'étais moi même. En tout cas, ça ne devait pas être étranger à cela ! « A qui l'dites vous !? Absolument tout, sur Terre, me paraît intéressant ! » Lui avouai-je sans l'ombre d'une hésitation, tout sourire. J'étais bien ce genre de personne, en effet. Et l'accident qui avait faillit me laisser dans un fauteuil roulant pour le restant de mes jours, n'étaient sans doute pas étranger à cet état d'esprit qui m'animait aujourd'hui. Dans le fond, j'étais presque content de ça. Bon, je me permettais de penser de la sorte, surtout parce qu'à l'heure d'aujourd'hui, j'étais debout sur mes deux jambes et pouvais marcher sans aucun mal. Enfin je m'épuisais quand même un peu plus vite que la moyenne et j'attrapais vite des fourmis. Mais j'étais certain que ce n'était qu'une question de mois, avant que tout ne soit parfaitement normal de ce côté là ! Finalement, je songeai que me présenter ne serait pas une mauvaise chose. Je fini donc par le faire, et elle en fit de même. Je ris de bon coeur quand elle mentionna la signification de mon prénom en français. Oui, je la connaissais. Même très bien. Je m'en amusais d'ailleurs. Raison pour laquelle je n'étais pas du tout vexé par ses paroles. « Oh oui je le sais très bien. Mes parents ont adoré le trouver celui là. Je me demande d'ailleurs si c'est vraiment un prénom ! »

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mar 25 Nov - 23:08

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Un rire franc s'échappe des lèvres de Jules aux paroles du dénommé Beau. C'est rare, de rencontrer des personnes aussi ... Passionnées. Oui, c'est sans aucun doute le terme qui lui convient le mieux. Il semble s'intéresser à de très nombreux sujets, ce qui a le don d'attiser encore plus la curiosité de Jules. Son côté touche-à-tout n'a donc aucune limite ? « Absolument ! » A quelques détails prêts qu'elle garde pour elle, bien sûr. Ce n'est pas le moment de venir jouer les rabat-joies. Sans compter qu'elle est assez d'accord sur le principe : les gens ne s'intéressent pas assez au monde dans son intégralité. Et de ce fait, ils ratent beaucoup de choses. Jules la première, elle en est sûre. Mais son boulot de journaliste lui permet, à elle aussi, de toucher à pas mal de sujets. Ce qui est un avantage qu'elle ne cherche pas à nier. « A partir du moment que vous le portez, bien sûr que c'est un prénom. » Sourire aux lèvres, Jules affiche un air plus qu'amusé. Au final, c'est assez drôle comme prénom. Et surtout original. Ça change de tout ce qui est banal, après tout. Et Jules, sans réellement connaître Beau, s'imagine que ça lui va bien. Dans le sens où il est original, lui aussi, dans sa manière d'appréhender le monde. Il en faudrait plus, des types comme ça ! « Vous savez, je crois que "Jules", c'est pas mal dans son genre aussi. Surtout masculin, en référence directe à César et "petit ami" en français. Nos parents sont cruels. » Une fois de plus, elle rigole légèrement. Oh, elle l'aime son prénom. Mais il lui arrive de se demander ce qui a bien pu passer par la tête de ses parents au moment de choisir celui-là ! L'originalité avant tout, hein ?

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Lun 8 Déc - 18:44

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Il était rare de rencontrer quelqu'un qui, comme moi, semblait s'intéresser à tout ou presque. Or, c'était bien le cas de cette jeune femme qui venait tout juste de prendre place à la même table que moi. Pour certain, tout ça pourrait passer pour une curiosité bien mal placée. Mais pour moi, ce n'était pas un souci le moins du monde. Au contraire, j'appréciais cela, il fallait bien le dire. Même si ça pouvait sembler bien étrange. C'était ainsi, point barre. Nous en vînmes même à parler plus longuement de mon prénom. Parce que je devais bien le dire, je le trouvais moi même assez bizarre. Mais la réponse de la jeune femme eut presque le don de me rassurer. J'eus un léger rire en songeant que ce n'était, en soit, pas faux du tout ! « Ouais ... M'enfin y'a des limites quand même ! Si on part comme ça, Placard pourrait devenir un prénom ! » Lui fis-je remarquer, à moitié hilare. Pourquoi placard au juste ? Absolument pas la moindre idée ! C'était juste le premier mot qui m'était passé par la tête, alors je l'avais lâché, voilà tout. C'était aussi simple que ça ! Et de toute façon, à quoi bon se justifier ? J'étais assez étrange comme type, je ne le niais pas ! Quand elle me rappela son prénom, je pris un air songeur. A vrai dire, je n'avais pas vraiment pris le temps de me poser la question. Mais elle n'avait pas tort sur le fait que son prénom aussi était vachement atypique. Mais ça ne faisait pas moche du tout ! Au contraire, je trouvais même qu'un prénom masculin pour une femme, c'était pas si mal que ça ! « Je ne trouve pas ça trop choquant encore ! » Commentai-je avec sérieux. Parce que je le pensais, bien sûr. « Et c'est en référence à César que vos parents vous ont appelée ainsi ? » Ne pus-je m'empêcher, ensuite, de lui demander.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mer 17 Déc - 12:32

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Un rire s'échappe brusquement des lèvres de Jules. Placard, hein ? Elle est amusée de voir à quel point cela le dénommé Beau ne se prive pas pour rire de son propre prénom. Il faut dire qu'il est peu commun, Jules ne peut que s'incliner face à cela. En revanche, elle le trouve plutôt joli. Et puis, un prénom reste un prénom, hein ? Avec son boulot de journalistes, Jules en a vu défiler tout un tas et, face à certains, Beau reste acceptable. Et même beaucoup plus que cela. De toute façon, il vit à New-York, rare sont les personnes à savoir ce qu'il signifie en français, n'est-ce pas ? Bah, aux yeux de Jules, il reste raisonnable. « Oui bon, certes. Dis-moi comme ça, je suis totalement d'accord. » Un sourire illumine son visage. Depuis combien de temps n'a-t-elle pas pris le temps de boire un bon café et de rire ? Une éternité, elle en a bien peur. C'est que sa vie a pris un tournant fort désagréable, et Jules n'arrive pas à trouver la personne adéquat avec qui passer un bon moment. Non, elle ne fait rien d'autre que fuir son domicile et se plonger à corps perdu dans le boulot. Ce n'est pas une solution fabuleuse, mais c'est celle qu'elle a trouvée ... Elle doit s'en contenter. En tous les cas, Jules aussi a un prénom fort atypique. Oh, elle l'aime tel quel mais plus jeune, c'était difficile à porter. Très difficile, même. « Je ne sais pas ... Peut-être. Mais je crois que je préfère rester dans l'ignorance à propos de ça. » C'est vrai, qui aimerait découvrir que ses parents l'ont appelé en fonction d'un homme ayant vécu bieeeen des années plus tôt ? Personne. Et surtout pas Jules. « Mais on s'en accommode. Et au final, je pense pouvoir dire que l'originalité est une force. » Dans le sens où elle est persuadée que ce sont les moqueries qui, en partie bien sûr, l'ont forgée, et ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Lun 22 Déc - 18:26

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Ce n'était quand même pas tous les jours que l'on faisait une rencontre aussi intéressante. La jeune femme que j'avais en face de moi arrivait à me faire rire et même à me faire la conversation, comme si on se connaissait depuis des lustres. Ce qui était pourtant loin d'être le cas. On venait à peine de se rencontrer. Mais de toute évidence, on pouvait dire qu'elle était aussi bizarre que moi. Ce qui expliquait que le courant passe aussi bien et aussi facilement ! Ce n'était pas moi qui allais m'en plaindre, pour sûr. « Pas difficile d'être d'accord avec moi. J'ai toujours raison ! » Assurai-je avec un haussement d'épaules désinvoltes. J'ajoutai quand même un léger sourire ironique, en espérant qu'elle comprendrait ainsi que je plaisantais. Je ne pouvais quand même pas être sérieux en affirmant un truc aussi stupide. Même si je savais bien que certaines personnes le pensaient tout à fait, quand elles osaient dire des âneries pareilles. Mais chacun son truc ! La conversation continua tout naturellement sur les prénoms. Le sien désormais. J'étais curieux de savoir pourquoi ses parents l'avaient appelé ainsi. Mais de toute évidence, elle même l'ignorait totalement. Nous ne pouvions donc que faire de simples suppositions et rien de plus. « Ca n'aurait rien de honteux. » Lui fis-je quand même remarquer en haussant brièvement les épaules. Enfin moi je ne trouvais pas que c'était là une honte en tout cas. Mais peut-être était-ce ainsi parce que ce n'était pas moi qui me trouvais dans une telle situation. Quant à son idée de l'originalité qui était une force ... Eh bien c'était une façon de voir les choses sans doute. « Ca dépend l'originalité, dans quel sens. » Remarquai-je avec un mince sourire. Et ça dépendait également de ce qu'elle entendait par "une force".

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Lun 29 Déc - 23:33

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Pour la trop grande originalité, Jules a subi des remarques particulièrement acerbes. Cela ne veut pas pour autant dire qu'elle en garde une trace définitive, mais elle ne les a pas oubliées pour autant. Ce n'est pas le genre de choses que l'on met dans un coin de sa tête puis qui disparaît. De toute façon, ce n'est pas le moment de ressasser de vieilles pensées, la compagnie du dénommé Beau est assez intéressante pour que ce ne soit pas le cas. « Ça c'est sûr ! » S'exclame-t-elle sur un ton amusé, un large sourire aux lèvres. Disons qu'il y a quand même originalité et ... Originalité. Elle peut être utile dans certains cas et juste complètement stupide dans d'autres. En voyant les choses de cette façon, Jules ne peut que se dire que son prénom n'est pas le pire. Elle le savait déjà, mais c'est renforcé à présent. Tout comme à propos de celui de Beau ; il n'a rien de drôle. Il est original ... dans le bon sens du terme. « L'essentiel, c'est de l'accepter, cette originalité. En faisant ça, les autres sont bien obligés d'en faire de même. » Dit-il sur un ton anodin. Puis elle hausse les épaules, et boit une énième gorgée de café. « Vous habitez à New-York depuis longtemps ? » Question innocente, qui permettra à Jules de faire durer la conversation. C'est qu'elle a encore beaucoup de temps devant elle. Et puisque Beau semble avoir désormais pleinement accepté sa présence à ses côtés, elle ne laissera pas filer cette occasion en or. Pas aussi vite, en tout cas.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mer 31 Déc - 14:32

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Cela pouvait quand même sembler assez étrange, d'avoir une telle conversation avec une parfaite inconnue. Non en fait, même avec un proche, ça resterait un sujet de conversation assez bizarre tout de même. Parce que nous étions en train de parler de nos prénoms. Soit, il y avait quand même beaucoup à en dire. Entre elle qui portait un prénom plus masculin que féminin, et moi qui portais un mot français en guise de prénom ... On pouvait dire que nos parents étaient vraiment très imaginatifs quand même. En un sens, je trouvais ça pas plus mal. C'était même une très bonne chose. Ca changeait un peu des prénoms qu'on avait l'habitude d'entendre. En tout cas moi je trouvais ça génial. Mais c'était sans doute du au fait que j'avais une arme d'artiste et que, forcément, ça ne pouvait que me plaire de faire la différence même par mon prénom ! « C'est comme le physique en fait. C'est quand on commence à s'accepter soit même, que les autres nous acceptent. » Ajoutai-je avec un haussement d'épaules. Parce que oui, je trouvais que tout était lié en fin de compte. Quand on acceptait quelque chose nous concernant, les autres dans la foulée ne pouvaient que nous accepter également. En tout cas, de mon point de vue ! La jeune femme me demanda ensuite si je vivais à New-York depuis longtemps. Je pris le temps de réfléchir à la question pour tenter de compter tout ça. « Je suis arrivé ici avec ma mère, quand j'avais douze ans je crois. Je suis parti deux ans en Australie il y a peu et je ne suis revenu que depuis quelques mois. » Lui répondis-je enfin, quand j'eus terminé de tout remettre dans l'ordre dans mon esprit. « Et vous même, alors ? » L'interrogeai-je évidemment, en retour.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Jeu 1 Jan - 16:22

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Cette conversation est hautement intéressante. Du moins, aux yeux de Jules. En tant que journaliste, elle a l'occasion d'aborder de nombreux sujets, divers et variés, certains plus plaisants que d'autres. Avec Beau, elle vient de comprendre que l'on peut trouver de l'intérêt dans tout ... Et même dans la nature même de leurs prénoms ! Est-ce une tare, de porter un nom original ? Ou un avantage plus subtile ? Il convient de se poser ses questions, et Jules devrait peut-être y aller de sa petite enquête pour écrire un article. A méditer ... Mais pour l'instant, elle n'est pas au boulot, et la conversation se poursuit. « Tout à fait, je n'aurais pas dit mieux. » A vrai dire, la phrase de Beau est parfaite en tout point de vue. Jules n'est pas du genre à sortir des trucs comme ça, en prouve l'âme d'artiste de Beau. Un poète en plus de tout le reste ? Peut-être bien. La curiosité naturelle de Jules ne tarde pas à reprendre le dessus. Elle ne sait pas où, ni comment, mais elle trouve une dose de courage - jusque-là insoupçonné -, assez pour interroger son voisin sur sa vie. Dingue ! « Oh, vous avez voyagé en plus d'être un artiste ? » Demande-t-elle, sourire aux lèvres. C'est insensé, comment peut-on faire autant de choses en une seule vie ? Sans compter qu'il semble jeune. Pas plus de trente ans. « Je suis née en France, mais je suis venue à New-York à huit ans et n'en suis plus partie. » Ce n'est pas l'envie qui manque, pourtant. Mais entre le boulot, et sa vie de couple rangée, elle ne sait plus où donner de la tête. Comment trouver le temps de voyager dans tout ça ? C'est impossible.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 18 Jan - 1:32

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Nos sujets de conversation pouvaient sembler assez étranges, il est vrai. Mais il faut dire que puisque nous ne nous connaissions pas du tout tous les deux, c'était bien logique que ça prenne cette tournure. On parlait vraiment de tout et de rien. De ce qui nous passait par la tête, quand ça nous y passait, voilà tout. Parler voyage à la limite, ça semblait bien plus normal. Pas du tout étrange. Mais ... Non, je n'avais pas voyagé. Pas dans le sens où on pouvait l'entendre en tout cas. Je n'étais pas souvent parti aux quatre coins du monde, pour des vacances diverses et variées. Tout ce que j'avais fais au final, c'était partir vivre quelques temps en Australie. Mais j'étais de retour chez moi, à New-York, pour de bon. Depuis pas mal de temps maintenant. « Oh non pas vraiment. Je suis seulement parti vivre à l'étranger quelques temps en gros. Mais je ne suis pas un véritable voyageur au delà de ça. » Lui répondis-je donc avec un haussement d'épaules. J'aimerais bien pourtant. Mais désormais, on ne pouvait pas dire que j'en avais encore le temps avec mon boulot un brin trop prenant pour ça. Tout naturellement, je lui retournai la question et appris donc qu'elle vivait ici depuis ses huit ans. Et que, depuis, elle n'était plus jamais repartie. Du tout ? Voilà qui était quand même assez triste. Du coup, je l'imaginais bien avoir une vie bien remplie, même presque trop. Et trop sérieuse aussi, par dessus le marché. Mais peut-être que je me plantais totalement en fait ! Après tout, je ne la connaissais pas. Et ces quelques minutes de conversation n'étaient pas suffisantes pour pouvoir juger à vrai dire. « Vraiment jamais ? Et vous n'êtes pas du tout tentée par des voyages à l'étranger ? » L'interrogeai-je tout naturellement.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Sam 24 Jan - 15:31

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Comment ont-ils fait pour en arriver là ? Au départ, ils n'étaient rien d'autre que de simples inconnus. Et à présent, ils discutent de tout et de rien ... mais surtout de tout. Jules n'a pas l'habitude de s'adresser ainsi à des personnes qu'elle ne connaît pas, et pourtant elle ne se prive pas -plus- pour répondre à ses questions et lui en poser d'autres. Ils abordent désormais un sujet aux antipodes du reste : les voyages. Jules n'a pas grand chose à raconter là-dessus, et pour cause elle n'a plus quitté New-York depuis son arrivée ici. C'est démoralisant, mais la stricte vérité. C'est, sans aucun doute, ce qui la rend si curieuse d'en apprendre plus sur Beau et son envolée temporaire pour un autre pays. « Oh, d'accord. Vous avez vécu où ? » Sa curiosité ne la quitte plus, ce qui ne semble pas déranger son voisin de table outre-mesure. Tant qu'il ne lui a clairement pas signifié que sa présence le dérange, elle peut se permettre de continuer sur sa lancée, non ? En tous les cas, elle ne se sent pas de s'arrêter aussi bon chemin. Même s'il faudra bien, un jour ou l'autre, qu'elle se décide à rentrer chez elle. L'envie lui manque, mais ce n'est pas une question de choix, au point où elle en est. Elle ne peut pas se permettre d'agir comme la pire des garces, en ne donnant aucune nouvelle à son petit-ami et en disparaissant pendant de très longues heures. Mais elle pourra très bien prétendre être encore au bureau à cette heure-là, cela n'aurait rien d'étonnant venant d'elle. « Si si. C'est juste que ... J'ai un peu perdu de vue tout ça, avec le boulot, la vie, tout ça. » Elle reste vague, hausse les épaules comme si cela n'avait guère d'importance. Le fond du problème se trouve là, pourtant. Ce n'est juste pas le moment de s'attarder dessus. « Même sans voyages, vous ne devez pas avoir beaucoup de temps pour vous. » Un léger rire s'échappe de ses lèvres tant elle est amusée par cette évidence.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 1 Fév - 20:32

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

Je commençais à trouver presque normal le fait de littéralement raconter ma vie à une parfaite inconnue. Ca ne l'était pourtant pas le moins du monde. Mais le fait est que, justement, avant de converser de la sorte avec une personne, elle était parfaitement inconnue. A un moment donné, il fallait bien apprendre à la connaître après tout ! Et c'était là ce que nous étions en train de faire la jeune femme et moi, à cette table dans un café. On discutait de vraiment tout et rien à la fois en apprenant plus ou moins à se connaître. Ce n'était pourtant pas le but initial de notre discussion. C'était plus pour passer le temps au départ. « En Australie ! J'ai de la famille là bas c'est pour ça. » Lui répondis-je sans l'ombre d'une hésitation. Sans prendre la peine de préciser que c'était mon père qui vivait là bas. Mais ça, c'était un détail sans importance que je ne pensais pas utile de partager avec elle, même si nous parlions toujours de tout et de rien. Nous parlions encore voyage quand j'appris qu'elle même ne voyageait pas. Je l'interrogeai sans détour et hochai lentement la tête à sa réponse. « C'est bien le problème quand on a une vie bien chargée à la base ! Je dois dire que depuis que j'ai des responsabilités, je n'ai plus le temps. Sauf cas de voyage professionnel ! » Lui indiquai-je en affichant une petite moue à cette évocation. C'était forcément moins drôle qu'un voyage "pour le plaisir" comme on disait si bien quand on allait prendre un avion. « Oh non c'est certain qu'avec mes deux boulots, je n'ai pas trop le temps pour quoi que ce soit d'autre ! Et encore, heureusement que je ne suis pas encore décidé à fonder une famille ! » Marmonnai-je en roulant exagérément des yeux.

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Ven 6 Fév - 23:19

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Il n'y a plus vraiment de gêne entre eux, notamment du côté de Jules qui ne se prive plus pour lui poser des questions. Elle est sincèrement intéressée par sa vie qui semble être pour le moins ... mouvementée. Oh, elle ne peut pas dire que la sienne ne l'est pas mais ce n'est pas tout à fait pareil. Elle n'a pas deux jobs. Elle ne voyage pas. Toute sa vie est à New-York et elle n'en bouge pas le moins du monde. « Oh, ça doit être génial là-bas ! » S'exclame-t-elle, l’œil un peu brillant. Si elle avait la possibilité de quitter un peu sa routine, son choix pourrait bien se porter sur ce pays. Il y a tant de choses à y faire qu'elle s'y imagine tout à fait. Parler de sa vie tout sauf excitante ne la dérange pas en soit, c'est de sa faute après tout si elle en est arrivée là. Elle pourrait vivre autre chose si seulement elle s'en donnait les moyens ; ce n'est pas le cas, elle ne peut donc s'en prendre qu'à elle-même. « J'imagine bien, oui. » Un léger rire la prend, nul doute que son tout nouvel ami est très pris par sa vie professionnelle. Ce qui implique bon nombre de contraintes, notamment au niveau de sa vie privée. Elle n'aura jamais le cran de l'interroger là-dessus, en partie parce qu'elle ne veut pas avoir à répondre à ses questions sur cela à son tour. En revanche, une petite remarque ne peut pas être de trop ; du moment qu'elle reste lointaine et peu intrusive. « Vous avez parfaitement raison, je ne sais pas où vous pourriez trouver le temps d'avoir des enfants par exemple. Du moment que vous vous plaisez dans ce que vous faites, il n'y a pas de raison de vous arrêter en si bon chemin. » Un sourire éclatant vient souligner ses paroles on ne peut plus sincères ; elle ne se mouille pas trop sur le sujet, ça va.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 8 Fév - 11:27

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

C'était étrangement simple de parler de tout et de rien avec cette illustre inconnue. Mais à vrai dire, le fait est qu'il était toujours plus simple de parler avec des gens que l'on ne connaissait pas. Enfin c'était bien ce qu'il me semblait ! En soit, ce n'était pas non plus comme s'il entamait une longue conversation au sujet de sa vie très privée. Il y avait tout de même certaines limites. Il ne se sentait pas capable de chouiner sur ses problèmes passés et actuels. « Oh oui ça l'est ! Si l'on excepte les animaux dangereux qu'on y trouve et tout ça. J'adore le climat australien ! » Je fini par avouer que ma vie privée en revanche, était pas mal mise entre parenthèses au profit de ma vie professionnelle elle même. On ne pouvait pas dire que j'avais beaucoup d'autre choix en fait. Parce qu'avec deux emplois dont un était immensément prenant, je ne pouvais pas me permettre de fonder une famille. Et puis pour ça, encore faudrait-il trouver la perle rare avec laquelle je me verrais bien finir ma vie et avoir des enfants. Et franchement, on était mal barré pour ça puisque j'étais un sérieux coureur de jupons et que j'étais terrifié à l'idée de me faire passer la corde au cou. Bref, c'était sans doute con. Mais c'était comme ça ! « A la limite il faudrait que je trouve une femme qui accepterait de s'occuper d'eux à longueur de journée. Une mère au foyer quoi. Et qui, par dessus le marché, accepterait que je sois rarement à la maison ... » Je fis mine de réfléchir sérieusement à la question avant de hocher la tête de droite à gauche. « Autant dire que c'est impossible. Les femmes d'aujourd'hui sont bien trop indépendantes. Et puis une femme comme ça, ce serait ennuyeux ! »

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 15 Fév - 14:38

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Jules cesse de se poser trop de questions, elle se contente de participer activement à la conversation et d'écouter attentivement chacune des paroles de son voisin de table. Il est très intéressant, elle doit bien l'avouer. Il semble avoir beaucoup de choses à lui apprendre, notamment en ce qui concerne l'Australie. Elle n'a jamais voyagé où que ce soit, hormis lorsqu'elle est arrivée à New-York il y a fort longtemps. Lui est capable de parler du pays des Kangourous, qu'elle trouve fabuleux sans l'avoir déjà visité. Peut-être trouvera-t-elle un jour le courage, et le temps, de remédier à cela. « Oui j'ai entendu parler de ces fameux animaux. » Il paraît même que les espèces les plus dangereuses se trouvent là-bas ; ce à quoi Jules aura probablement toujours du mal à faire face. Les araignées, les scorpions, les requins, et tout ça, ce n'est vraiment pas son truc. Mais pour un voyage, il est possible de faire de plus amples efforts, non ? L'Australie en vaut le coup en tout cas, c'est certain. La conversation dérive brusquement sur un sujet beaucoup moins léger ; et pourtant innocent comme tout. Son voisin est donc un célibataire endurci pas du tout prêt à se poser. Oh, elle le comprend même si elle n'est pas dans son cas. Pas du tout. « C'est certain ! Vous êtes jeunes, vous avez le temps de toute façon. » Un sourire étire ses lèvres. Décidément, il a tout de la personne accomplie et décidée à vivre ses rêves coûte que coûte. Il est aussi libre, ce à quoi Jules aspire depuis bien longtemps sans trop oser s'aventurer là-dedans. « Ce n'est pas comme si vous aviez le temps pour partir à la recherche de cette femme au foyer, hein ? Ça prend du temps, mine de rien. » Un léger rire s'échappe des lèvres de Jules, qui tente tant bien que mal de rester en surface ; ce serait bête de sa part de le juger ou d'anticiper des réponses qu'elle ne peut pas connaître.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Beau Lothbrok

avatar

√ Quartier d'habitation : Soho (Manhattan)
✗Passion première : Le dessin.
√ Date d'inscription : 08/10/2014
✗Dollars : 123
√ Messages : 55

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Dim 22 Fév - 11:21

Jules & Beau : color my life with the chaos of trouble.

C'était toujours un plaisir pour moi que de parler de l'Australie qui était mon second pays avec les Etats-Unis. Je n'avais pas énormément voyagé non plus dans ma vie, malgré que l'entreprise de mon beau-père soit implantée un peu de partout dans le monde. Mais j'avais vécu quelques mois en Australie et ça me faisait donc plaisir d'en parler à la jeune femme que je ne connaissais que depuis quelques minutes. Elle avait encore moins voyagé que moi. « Mais c'est pas si horrible que ça ! On ne les croise pas à tous les coins de rue. » La rassurai-je avec un léger rire amusé. Non il ne fallait pas qu'elle s'en fasse pour si peu. Et que ce soit une raison pour elle, de ne pas se rendre en Australie si jamais un jour elle avait une telle occasion. Ce serait vraiment dommage de la manquer pour si peu ! La conversation dériva sur un sujet tout différent puisqu'il était maintenant question de mon célibat. Du fait que j'étais un célibataire vraiment endurci. Je n'étais pas du tout gêné par ça. Au contraire. Ca tenait plus du choix qu'autre chose ! Et la jeune femme semblait comprendre tout ça. Elle semblait bien d'accord sur le fait que je ne pouvais quand même pas tout faire en même temps ! « Jeune, pour l'instant oui. Mais faudrait pas qu'à cinquante ans je me réveille et me rende compte que j'ai oublié un truc important ! » Constatai-je en laissant échapper un petit rire amusé. Ce serait vraiment dommage, en effet. Mais pour l'instant, je n'arrivais vraiment pas à m'inquiéter de ce genre de détail là ! « Oh à vrai dire je pars du principe qu'il ne faut pas chercher. Que ça fini par arriver quand ça doit arriver ! » Répondis-je avec un petit haussement d'épaules. « Et vous alors ? C'est arrivé pour vous ? »

realised by morphine.

_________________
Jesus, save me, I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself. I've got secrets and lies that would change your life. You're the one who taught me not to love, I'm the one who taught you to say "No".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules S. Shakespeare

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich village.
✗Passion première : La traque de faits intéressants.
√ Date d'inscription : 30/08/2014
✗Dollars : 213
√ Messages : 711

MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   Mer 25 Fév - 0:11

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
color my life with the chaos of trouble.
Un léger rire s'échappe des lèvres de Jules ; pour sûr qu'on ne croise pas des animaux dangereux à tous les coins de rue, même en Australie. Mais ils sont tout de même nombreux et c'est un point absolument terrifiant. Elle aime les animaux ... excepté ceux-là. Elle ne veut pas pour autant qu'on leur fasse du mal inutilement, mais elle préfère largement ne pas en croiser. Enfin bref, ce n'est pas ce qui va l'empêcher d'aller en Australie quand même. Des animaux dangereux, il y en a partout. Et il faut avouer que les humains sont ceux dont il faut le plus se méfier. « Moui. » Elle accompagne le tout d'une moue dégoûtée, bien vite déformée par le sourire qui étire une nouvelle fois ses lèvres. Faut dire que c'est difficile de rester sérieuse sur ça puisqu'elle ne le pense pas vraiment. Bien sûr qu'elle ira en Sydney ... un jour ... si elle en a l'occasion. « C'est sûr ! Mais le plus important, c'est que votre vie vous plaise comme elle est. Le temps joue encore en votre faveur. » Et elle le pense vraiment ; à quoi bon se précipiter lorsqu'on est jeune ? Elle est plutôt bien placée pour dire qu'il est préférable de prendre son temps et de ne pas se poser trop jeune. Elle ne regrette pas toute sa vie, elle n'est, de toute façon, pas capable d'avoir des relations éphémères et tout ça, mais elle était trop jeune à l'époque. Pas assez réfléchie aussi. « Euhm ... et bien oui, en fait. Je suis en couple depuis deux ans. » Répond-elle sincèrement, en tâchant de ne pas paraître trop blasée. Ce n'est quand même pas l'impression qu'elle veut donner même si ... ce ne serait pas être trop loin du compte ! « La routine a déjà eu le temps de s'installer. » Elle ne sait pas trop pourquoi elle ajoute cela, peut-être pour souligner une fois de plus qu'il peut largement prendre le temps. Ou peut-être pas.

made by pandora.

_________________

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: color my life with the chaos of trouble (PV Beau)   

Revenir en haut Aller en bas
 
color my life with the chaos of trouble (PV Beau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» △ EDGAR JACOB RENFIELD ▽ color my life with the chaos of trouble
» Lucy + Color my life with the chaos of trouble.
» ROMAN (+) Color my life with the chaos of trouble.
» Color my life with the chaos of trouble. [ A Wesel ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Star-Spangled Banner :: NEW YORK :: Uptown (Manhattan)-