AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 let it go (ft Zion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: let it go (ft Zion)   Dim 8 Fév - 20:59

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Pour un jeudi soir, la boîte de nuit est plutôt calme. C'est pourtant ce jour-là que, d'habitude en tout cas, la plupart des étudiants se réunissent et viennent faire la fête. Ce n'est pas Katerina qui s'en plaindra ; elle pourra prendre sa pause cette fois. Parce qu'il arrive que, submergée par les clients et les commandes, Katerina se retrouve tout bonnement incapable d'aller fumer sa clope habituelle. Elle en a besoin pourtant, dans ces conditions mais elle fait comme elle peut. Et c'est invraisemblable, à ses yeux, qu'elle laisse tomber ses deux collègues avec une horde de clients voulant se bourrer la gueule, pour aller ... Fumer sa clope. Non, impossible. Mais ce soir, la question ne se pose pas. Malheureusement, elle n'a commencé qu'une heure plus tôt, et la nuit ne fait que commencer ; il est à peine minuit. Autant dire que les gens arrivent plus qu'ils ne partent. La chance reste de son côté, et Katerina parvient à servir tout le monde sans trop de difficulté. Peut-être, aussi, parce que ses collègues sont réactifs ... Pas comme certains qui ont plutôt tendance à s'endormir à côté des bouteilles, voire sur le sol. Le pire dans tout cela ? C'est que c'est la vérité ! Il lui est déjà arrivé d'avoir à gérer seule la quasi totalité de la boîte, parce que son collègue avait beaucoup trop de mal à suivre le rythme. Un sourire faux mais habituel plaqué aux lèvres, Kat' se place face au nouveau venu qui vient de s'installer au bar. « Bonsoir, qu'est-ce que je vous sers ? » Demande-t-elle poliment, voire même mécaniquement. C'est une habitude, à présent, et elle a conscience de ne pas être la meilleure serveuse qui soit mais elle fait du mieux qu'elle peut.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Lun 9 Fév - 11:47

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Tyler extirpa le sac à dos du fin fond de l'armoire, retenant avec son épaule une partie du contenu de s'effondrer sur son bras. Le bazar qui régnait dans sa chambre, et jusque dans ses meubles de rangement, étonnait toujours les rares visiteurs, mais consistait surtout en une protection pour le jeune homme. Il dézippa rapidement la poche principale du sac et en tira la dernière fournée de drogue qu'il avait reçu. Il esquissa une expression de dégout et entreprit d'empocher ce dont il avait besoin rapidement, pour remettre ensuite le sac dans sa cachette, entre un tas de caleçons propres et une pile de chaussettes sales. Il rigola doucement en se demandant à lui-même comment il faisait pour s'y retrouver, haussa les épaules et quitta l'appartement après avoir déposé un baiser tendre sur le front de sa mère, endormie, avec dans ses bras une bouteille de rhum.
Ses pieds le menèrent naturellement vers une boîte de nuit où il pensait trouver de nouveaux acheteurs. Cette démarche lui répugnait mais il fallait bien qu'il mange et, surtout, qu'il nourrisse sa mère. En outre il avait accepté de travaillé pour le Boss et il se voyait mal faire marche arrière sans avoir à affronter les conséquences de ses choix. Il soupira et franchit les portes d'une boîte de nuit quelconque en saluant le videur, qui lui répondit d'un grognement de mécontentement. D'un rapide regard il constata que l'espace était relativement et surprenamment vide mais n'eut pas le courage de faire demi-tour. Il traina les pieds jusqu'au bar où une brune se tourna vers lui pour prendre sa commande. « Vot' bière la moins chère, » répondit-il en relevant à peine le regard vers elle. Quelques secondes plus tard elle déposa le breuvage devant lui et il lui sourit sincèrement en croisant son regard. La même lassitude la marquait et il ressentit le besoin soudain de se montrer plus chaleureux qu'il n'en avait l'habitude. Elle devait en avoir marre, de servir de l'alcool à des gens déjà bourrés ; autant qu'il en avait assez de vendre des substances addictives à des gens qui, se croyant plus forts ainsi, n'en étaient que les victimes.

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Mer 11 Fév - 22:25

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Katerina est habituée à la musique trop forte, aux clients trop entreprenants, et aux personnes alcoolisées. Beaucoup moins à l'ennui et à la quasi-inactivité de ce soir. Rares sont les clients dans la boîte de nuit de manière générale et ils sont plus rares encore au bar. Ses collègues sont un peu plus loin - l'un d'eux est même en pause depuis cinq bonnes minutes - et, de toute façon, ils sont habitués à son comportement solitaire et fort peu bavarde. Elle s'imagine mal, pourtant, laisser les prochaines heures s'écouler de cette façon. Clairement, elle s'ennuie. Elle a lavé tous les verres, le bar est propre, et les clients se font désespérément inexistants. Elle n'aurait jamais imaginé dire une chose pareille mais elle aimerait qu'il y ait plus de monde. En attendant, elle va servir ce jeune homme en espérant que les gens finissent par arriver. « Tout de suite. » Si tôt dit, si tôt fait ; Katerina attrape un verre et se déplace sur le côté pour le remplir. Il est plein en quelques secondes, ce qui la désole ; elle aurait aimer que ce cela soit un peu plus long. Mais elle ne peut quand même pas se permettre de ralentir la préparation au risque de le faire fuir. Ils ne sont déjà pas bien nombreux ce soir, inutile d'en rajouter pour son petit plaisir ! « 3 dollars s'il vous plaît. » Dit-elle en posant le verre devant le jeune homme. Elle lui sourit, et remarque sans mal qu'il ne semble pas à son aise. A moins qu'elle ne se fasse des idées, ce qui est tout à fait envisageable. « C'est le manque de personnes qui vous désole ? » Lui demande-t-elle soudain. C'est inhabituel ; elle n'a pas pour habitude de tenir des conversations normales avec les clients. Mais puisqu'il n'y a pas grand monde ce soir et qu'il n'a pas l'air bien méchant, pourquoi pas hein ? De toute façon, il y a comptoir entre elle et lui ; elle ne craint donc rien.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Jeu 12 Fév - 0:01

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Cela faisait seulement deux ans qu'il s'était embarqué dans cette vie qui ne lui plaisait pas. Deux petites années ; ce n'était rien, dans une vie, se plaisait-il à imaginer quand il se laissait aller à des rêveries diurnes. Pourtant, ça lui paraissait une éternité. Et chaque fois qu'il tentait de se projeter dans le futur, ça lui paraissait encore plus long. Il ne s'en sortirait jamais, il le savait. Il se contentait donc de vivre au jour le jour, la seule solution qu'il avait désormais, et mécaniquement se trainait de coin de rue sale en boîte de nuit encore plus sale, à la recherche d'éternels nouveaux clients à attirer dans ses filets. Sa mauvaise volonté se traduisait, ce soir, par son obstination à rester dans cette boîte où, visiblement, il n'y avait pas grand monde : peu ou pas de potentiels clients, donc, et pas de véritable possibilité d'agir discrètement. Or, Zion ne comptait pas être choppé. Il savait que Boss ne lèverait même pas le petit doigt pour lui venir en aide. Pourtant, il était là, au bar, quasiment seul. Grimpé sur un haut tabouret, il glissa sa main autour de la choppe de bière : « J'vous remercie, Mademoiselle ! » Il lui sourit à nouveau en prenant une longue gorgée de la boisson vaguement gazeuse. Il n'avait pas l'habitude de parler aux serveuses comme cela, surtout parce qu'il avait l'impression de les agacer et de passer pour un de ces lourds qui passait son temps à draguer comme si elles n'étaient rien de plus qu'un bout de viande à se mettre sous la dent pour passer le temps d'une nouvelle soirée sans signification. Mais il ne pouvait s'empêcher d'être frappé par l'air familier qui voguait dans ses pupilles vert d'eau. Il se reconnaissait trop dans cet air presque nostalgique pour ne pas prendre le risque. Il glissa sa main dans sa poche et en sortit un billet de cinq dollars qu'il déposa sur le comptoir. Il allait ouvrir la bouche quand elle reprit la parole, ce qui le fit sourire doucement. Il hocha simplement de la tête : « Ca a l'air de vous désoler plus que moi ! Etonnant, d'ailleurs... » laissa-t-il échapper d'un air faussement songeur. « J'aurais cru qu'une petite pause dans votre service vous aurait fait plaisir. »

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Dim 15 Fév - 16:01

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Le jeune homme assis au bar n'a pas l'air spécialement déçu d'arriver dans une boîte de nuit si peu remplie. C'est surprenant mais cela prouve qu'il n'a pas de mauvaises intentions. Du moins, aux yeux de Katerina. Compte tenu de sa commande, il ne doit pas avoir beaucoup d'argent. Elle devine aussi qu'il n'est pas là pour draguer la première venue et la ramener à son appartement. Après, il est tout à fait possible qu'elle se fasse de fausses idées ; elle n'a jamais été une grande empathique capable de cerner les gens en quelques paroles. Bien au contraire, elle est très nulle à ce jeu-là. Rien ne l'empêche d'essayer cela dit. Elle lui sourit quand il la remercie, l'air sincère. Il a l'air jeune, d'ailleurs il est probable qu'il n'ait pas l'âge nécessaire pour boire des alcools plus forts. Tant qu'il n'en commande pas, tout ira bien. Et, de toute façon, ce n'est pas vraiment à Katerina de s'occuper de cela. Elle n'est pas à même de faire face à des jeunes en mal d'adrénaline et de sensations fortes ; les videurs sont là pour cela. Une bière ne le tuera pas et, de toute façon, n'est guère interdite. Du moment qu'il n'abuse pas de la vodka, par exemple ... Ce n'est pas dans ses habitudes, mais la barmaid engage la conversation. Elle préfère généralement se faire discrète, et se contenter du minimum. Mais elle a encore beaucoup de temps à passer derrière le bar, et elle a peur que cela se déroule très lentement si elle ne trouve pas de solution. Il n'a pas l'air bien méchant, ni menaçant ; elle peut donc sans problème lui adresser la parole. « Je vous avoue que cela m'étonne moi-même. » Répond-elle sincèrement, un sourire amusé aux lèvres. Depuis quand ne parvient-elle pas à se satisfaire d'un service aussi calme ? Peut-être depuis qu'elle a appris les manières d'esquiver habilement les clients ivres. En attendant, elle a bien peur de se faire chier si elle ne reste pas ici à papoter avec le jeune homme. Elle s'attelle donc à laver quelques verres, tout en restant à proximité de celui-ci. « Je suis Katerina, au fait. » Puisqu'elle compte parler avec lui tant qu'elle ne l'aura pas dérangé pour de bon, autant connaître son prénom dès le départ.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Ven 20 Fév - 4:51

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Le calme de la boîte de nuit entrainait un silence qui résonnait étrangement dans la gigantesque salle. Le son des basses se répercutait entre les quatre murs sans être filtré par les centaines de corps en sueurs qui peuplaient la pièce la majeure partie du temps, et parvenait aux oreilles de Zion d'une étrange façon. Il avait l'impression de recevoir un choc contre ses tympans à intervalles réguliers, comme si la baguette de ce batteur s'écrasait contre le tambour de son oreille interne. Seule la voix chantante de Katerina se détachait sur ce fond bourdonnant et agaçant. Le jeune homme porta sa chope de bière à ses lèvres et but une large gorgée avant de reposer le récipient sur le bois du bar en souriant. Il était tombé sur une serveuse qui s'ennuyait facilement, apparemment : elle n'était pas satisfaite du peu de client et avait décidé de l'aborder pour passer le temps plus rapidement. S'il avait connu la brune un autre jour, qu'il l'avait croisée à un autre moment, il se serait surement rendu compte qu'il se trompait totalement à son sujet, mais l'attitude actuelle de l'italienne lui laissait croire qu'il avait à faire à ce qu'il cataloguait un peu trop facilement comme une hyperactive. Elle lui semblait ne pas supporter de ne rien faire, là où lui-même se délaçait volontiers entre ses draps ou profitait du moindre creux pour se laisser aller à l'inactivité. « Il y a des gens comme ça qui n'aiment pas le calme, » répondit-il simplement d'une voix basse qui se perdit dans la rumeur des voix qui flottait autour d'eux. Il la suivit du regard tandis qu'elle se décalait vers sa droite pour nettoyer les verres. Il allait abandonner cette conversation, ne souhaitant pas la déranger davantage, mais la brune choisit de lui donner son prénom. Il décala imperceptiblement son tabouret pour se retrouver à peu près en face d'elle, tout en lui laissant un champ de vision libre pour observer le reste de la boîte, et se pencha sur le comptoir : « Zion. » Le nom était encore étrange sur ses lèvres alors qu'il l'utilisait depuis plus de deux ans. Il grimaça : « Je n'aime pas ce prénom, mais Tyler ne me convient plus, » ajouta-t-il sans comprendre ce qui le poussait à une telle confession.

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Lun 23 Fév - 22:17

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
La situation est inhabituelle mais pas foncièrement déplaisante. Certes, Katerina a vu le temps passer plus vite à de multiples reprises mais elle ne peut pas non plus se plaindre de son inactivité du soir. Non seulement parce que cela lui permet de souffler un peu mais aussi parce que c'est ce qui lui permet de tenir cette conversation on ne peut plus normal avec cet illustre inconnu. Il est sympathique, se contente d'une bière, on ne peut donc pas dire qu'elle est effrayée. De toute façon, il y a le bar entre eux. Rempart fort rassurant pour la jeune femme facilement apeurée qu'elle est. C'est à peine si elle entend la voix du client par-dessus la musique assourdissante. Plutôt que de lui demander de se répéter, elle tourne la tête dans sa direction et lui sourit. Ce n'est pas de l'hypocrisie simplement du réalisme ; il est normal qu'elle ne puisse pas entendre tout ce qu'il lui dit et c'est probablement la même chose de son côté. De toute façon, le sujet est clos ; il n'y a plus rien à dire à propos de tout ça. Non, Katerina préfère se présenter. Quand bien même la musique est forte, elle réussit à se faire entendre. Question d'habitude mais aussi désormais proximité de Zion qui s'est rapproché de l'endroit où elle lave quelques verres. Cela lui occupe les mains. Quant à son esprit, il est obnubilé par le jeune homme assis en face d'elle. Elle ne le connaît pas, mais il y a un truc qui la perturbe sur son visage. Elle ne saurait dire quoi, et c'est probablement son imagination qui lui joue des tours comme souvent, mais c'est bel et bien là. « Votre prénom ne vous convient plus ? » Demande-t-elle, sourcils haussés. La curiosité l'a emporté sur son besoin vital de se tenir à l'écart d'autrui. Il l'intrigue, elle a besoin de lui poser des questions, c'est comme ça. Avec un peu de chance il ne partira pas en courant ; il ne manquerait plus qu'elle se retrouve toute seule ! Elle serait bien malheureuse derrière son bar. « Et puis, je trouve ça très joli Zion. » Ajoute-t-elle, sincère et chaleureuse. Elle n'a pas l'habitude d'agir de la sorte mais elle se sent d'ores et déjà à l'aise. A tel point que le sourire qu'elle lui offre est loin d'être faux. Un miracle.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Mer 25 Fév - 3:16

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Il se décale et le tabouret branle entre ses jambes. L'espace d'une seconde, Zion craint de ne tomber de son perchoir, mais il finit par se stabiliser face à la serveuse, qui n'a pas l'air d'avoir repéré la cascade à laquelle il vient de se livrer. Elle est focalisée sur ses verres, tous uniformes, tous informes, qu'elle remplit inlassablement soir après soir des mêmes liquides violemment alcoolisés. Il observe son visage aux traits fins et se demande ce qui a pu pousser une jolie fille pareille à travailler dans un tel lieu. C'est sale, ça dégouline – du moins c'est ce qu'il pense de toutes les boîtes de nuits de New-York dans lesquels il a réussi à mettre les pieds, de tous les bars qu'il fréquente un peu trop souvent, même des rayons alcools des supermarchés où il trouve les bouteilles les moins chères pour sa maman. Zion, il déteste l'alcool autant qu'il l'adule, et il exècre tous les lieux où on en vend alors qu'il y passe tout son temps. Katerina ne colle pas dans ce décor, elle est trop élégante, mais dans sa simple tenue de serveuse, mais dans l'ombre, derrière le comptoir imposant. Elle a cet air ingénu collé au visage qui l'intrigue et l'attire, et c'est peut-être ça qui lui arrache une rare confession, à moins que ce ne soit cette lueur qui vacille dans son regard alors qu'elle le lève vers lui, étonnée. Il sourit de travers, pas habitué à parler de lui, encore moins à des jolies filles décentes qu'il voudrait enlever d'ici et remettre à leur place, dans une jolie maison ou derrière un vrai bureau. « J'en suis plus digne, » murmure-t-il d'abord avant de se rendre compte, quand elle reprend la parole, qu'elle n'a probablement rien entendu à ce qu'il vient de prononcer dans sa barbe naissante. Il sourit plus sincèrement, lache même un petit rire et se penche à nouveau vers elle pour qu'elle l'entende mieux. Et il articule avec soin, chaque mot traversant son torse comme un coup de poing : « C'est gentil. C'est moi qui l'ait choisi, ça me fait penser au train de la liberté que chantait Bob Marley. » Une douce illusion qu'il continue de bercer sans y croire. « Tyler, » répète-t-il plus fort, « c'est le prénom que ma mère m'a donné. » Et comme si ça voulait dire quelque chose, il se recule au fond de son tabouret et prend une nouvelle gorgée de bière.

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Lun 2 Mar - 1:44

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Katerina se sent étonnement bien. Presque ... Libre de ses mouvements. Ce sentiment d'allégresse ne la prend que rarement - pour ne pas dire jamais -. Il semble donc évident qu'elle profite pleinement de cette occasion, de ce moment inattendu qui pourrait tout aussi bien ne pas durer, après tout. Rien ne laisse présager que ce sera le cas, mais l'imprévisible semble être le lot quotidien de sa vie. Et quand il décide de s'abattre sur elle, ce n'est jamais à la légère. Son instinct lui souffle que la présence du jeune ... de Zion dans la boîte de nuit n'est pas anodine. Aussi discrètement que possible - ce qui n'est pas bien difficile compte tenu de l'obscurité ambiante - elle l'observe tout en poursuivant son ménage partiel. Ses gestes sont mécaniques, plus du tout calculés ; tout cela a le goût de la routine. Le goût mortel d'une routine que rien ne vient jamais briser. Si ce n'est ce soir, cette rencontre. Elle sait, au fond d'elle, que ce n'est pas un client comme un autre. Il a un truc en plus. Il n'est pas un de ces types venus profiter de l'ivresse avancé de pauvres femmes en mal d'amour. Il n'en a pas l'air, en tout cas. Et le passé de Katerina l'ayant forgée de cette façon, elle ne peut que rester sur ses gardes. Sans pour autant être prête à lui sauter au cou à tout mouvement suspect ; elle est intimement persuadée que ce n'est pas son genre. « J'avoue que ... je n'y connais rien. » Le style musical de Bob Marley, ça n'a jamais été son truc. En fait, Katerina n'écoute pas si souvent que ça de la musique ; et elle tourne constamment aux mêmes CDs. « On reste sur Zion alors ? » Demande-t-elle, presque ... Perdue. Ils en étaient où déjà ? Elle se décide à arrêter de laver des verres qu'elle devra relaver rapidement de toute façon. Et puis, les clients ne courent pas ; le stock, lui, est quasiment plein. Et niquel. Elle se penche un peu en avant, coudes posés sur le bar. De cette façon, elle est sûre de ne pas louper une miette de leur conversation ma foi fort intéressante. A ses yeux elle l'est en tout cas. « C'est très joli Tyler, votre maman a eu du goût. Mais Zion c'est beaucoup plus original. » Et c'est une bonne chose qu'il le soit ! Une très bonne chose, même.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Dim 8 Mar - 18:11

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Le rythme doux, répétitif, rond du reggae résonne dans l'esprit de Zion, de même que la voix simple, souriante, assurée de Bob Marley qui chante le bonheur et regonfle sa poitrine d'espoir chaque fois qu'il écoute l'une de ses chansons. C'est probablement cliché, terriblement cliché, de se dire qu'un afro-américain tel que lui a pu passer des après-midi à fumer des joints en écoutant interminablement des chansons un peu trop uniformes de reggae, et pourtant c'est l'un des plaisirs simples qu'il lui reste. C'est comme une oasis désertique au milieu de l'ouragan de sa vie. Il sourit, rigole doucement face à l'air perdu de Katerina, et il souffle à peine audible à nouveau, élevant rapidement la voix en se rendant compte qu'il recommence à parler pour lui-même : « Oui, Zion, restons sur Zion. » Il lui sourit, sincère, étonné de voir qu'elle semble s'intéresser à leur conversation. Pour un peu, il rougirait, comme un enfant, comme un petit adolescent qui parle à la fille dont il rêve depuis des mois, comme un jeune adulte perdu dans la réalité trop dure pour lui. Il la regarde poser le dernier verre, s'essuyer les doigts sur un torchon, il la suit du regard tandis qu'elle s'installe face à lui, les coudes posés sur la surface froide du comptoir, et il retire ses coudes à lui, il ne veut pas prendre trop de place, la gêner. Il ne sait plus où se mettre, la soirée prend une tournure bien trop inattendue pour lui. Zion est habitué à la routine, c'est ce qui lui permet de maintenir ses pensées sombres à distance, l'impression d'irréalité qui émane de sa vie, la façon mécanique dont il parcourt les rues de New-York en vendant de la drogue, il n'y a que sa mère qui lui paraît réelle et ça lui donne quelque chose à quoi s'accrocher. Il n'aime pas l'imprévu, il ne comprend même plus. Il sourit, hésitant, et prend une nouvelle gorgée de bière en essayant de rassembler ses esprits. C'est étrange : parler à une femme recquiert la même carapace que d'affronter le Boss et ses gorilles. Il faut avoir l'air sur de soi, bomber le torse pour ne pas s'emmêler, pour que les mots sortent dans le bon ordre. « Je crois que c'était le nom de son oncle, ou de son premier petit ami, enfin... Elle n'a pas fait preuve de beaucoup d'originalité elle, » lache-t-il en rigolant doucement, reprenant rapidement contenance. « Eh bien, enchanté de faire ta connaissance Katerina, et enchanté également que mes prénoms te plaisent ! » Il lui tend une main amicale, un sourire charmant aux lèvres.

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Jeu 12 Mar - 10:56

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Katerina n'a pas l'habitude que ses soirées/nuits de boulot prennent une telle tournure. Pourtant, elle ne s'en plaint pas, bien au contraire : c'est plaisant. Ça lui change de ses longues heures d'ennui, à servir des clients ivres morts et à regarder sans arrêt l'horloge dans l'espoir que, par un miracle, les aiguilles se mettent à tourner plus vite. Bien sûr, ça n'arrive jamais. Alors que, ce soir, c'est différent. Le temps semble passer plus rapidement. Elle qui avait peur de mourir d'ennui compte tenu de la situation et du faible nombre de personnes présentes dans la boîte doit bien admettre qu'elle s'est trompée sur toute la ligne. Zion est de très bonne compagnie. Peut-être que le fait d'avoir un comptoir entre eux aide mais toujours est-il qu'il est gentil comme tout. Et qu'elle n'a pas la sensation d'être en danger, ce qui est un miracle en soit : elle a perpétuellement l'impression de l'être. Elle sourit, s'autorise même quelques légers rires. Il faut dire que leur conversation est assez ... singulière. Ils ont débattu sur le - les, en fait - prénom/s du jeune homme pendant très longtemps. En même temps Zion n'est pas un nom que l'on entend toujours les jours alors qu'il est vraiment joli. Et plutôt agréable à prononcer. Katerina finit par se planter face à lui, toujours de l'autre côté du bar. Elle n'a plus de verres à laver et même passer un coup sur le comptoir s'avérerait inutile : rares sont les personnes à avoir posé leurs coudes par ici ce soir. Alors que c'est pratiquement toujours le rush. De nouveau, elle rit en entendant l'explication de Zion. En effet, Tyler n'est pas un prénom si original que ça. Oh, il est joli et tout mais très courant, surtout par ici, c'est certain. Katerina prend quelques secondes pour analyser la situation lorsqu'il lui tend la main. Elle aurait peut-être dû prévoir qu'une telle chose finirait par arriver. Ce n'est rien d'autre qu'une poignée de mains mais les contacts physiques, tout ça, ce n'est pas son truc. Mais alors pas du tout. Pourtant, elle prend sur elle et continue à sourire en serrant la main de Zion. Elle n'a franchement aucune envie de lui montrer à quel point cela lui coûte, même si elle se doute qu'il a remarqué un subtile changement sur son expression faciale. Rien de flagrant cela dit et avec un peu de chance il n'aura pas compris ou vu quoi que ce soit dans l'obscurité, tiens. « Enchanté, [i]Zion. » Dit-elle en appuyant volontairement sur son prénom, un sourire malicieux collé au visage. Elle récupère sa main, avant de lui demander : « Alors dis-moi, qu'est-ce que tu es venu faire ici ce soir ? »

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T. Zion Wiley

avatar

√ Quartier d'habitation : BRONX
✗Passion première : MA MÈRE
√ Date d'inscription : 20/10/2014
✗Dollars : 212
√ Messages : 547

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Ven 17 Avr - 7:05

LET IT GO
KATERINA & ZION

Wasn't spending pennies on massive things, But invested in mess with this recipe. Couldn't quite see what the future held And as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more. Remember what the people said, When it's said and done, Let it go. ✻✻✻ Elle est bizarre, la vie, selon Zion. Il ne l'a jamais comprise, cette chose que certains considèrent sacrée, que d'autres voient comme futile, en tout cas cette chose qui est dans leurs pattes et dont ils ne savent pas quoi faire. Pourtant, ils sont bien obligés de continuer à gérer ça comme il peuvent, tous autant qu'ils, les petits êtres humains qui grouillent sur la surface de la terre. Il ne sait plus quel philosophe, dont il a entendu parler quand il était encore à l'école ou dont il a chopé le son un jour qu'il squattait les bancs de l'université en vendant de la marie-jane à des blancs-becs inconscients de leur chance, il ne sait plus, il ne sait pas grand chose ; mais ce philosophe il disait que la vie était à la fois un cadeau et une malédiction, ou bien était-ce comme une obligation d'être libre ? Il ne s'est jamais senti libre dans sa vie, Zion, en tout cas. Il est homme, il est noir, il est né en Amérique, il est sorti d'une mère alcoolique, il est enfant d'un père violent, et rien de tout ça ne lui donne la place d'être libre, si vous lui demandez son avis. C'est pour ça qu'il déambule dans les rues de New-York sans comprendre ce qu'il lui arrive, c'est pour ça qu'il a cédé à l'argent facile de la drogue même s'il savait qu'il le regretterait : parce que quand son père a claqué la porte et que le silence s'est abattu sur l'appartement des Wiley, il a vu ses derniers espoirs de minces lambeaux de libertés partir en poussière sous ses yeux. Il avait voulu déjouer les plans de la vie mais elle était plus forte que lui et elle lui imposait sa voix. Aucune liberté, c'était l'impression qu'il avait de sa vie. Pourtant, Zion fait nombre de choix au quotidien qui vont à l'encontre des plans de la vie. Il s'intéresse aux cours auxquels il se rend pour vendre de quoi oublier les paroles des profs. Il respecte les femmes quand on lui a apprit à les voir comme des objets de désir. Et l'expression qui traverse le visage de Kat quand il lui tend la main le surprend. Ca n'a duré qu'une seconde, qu'un instant fugace, mais ça suffit à le mettre mal à l'aise. Parce qu'il y a bien une chose qu'il déteste : c'est forcer quelqu'un hors de sa zone de confort. Il sourit de travers quand elle lui sert la patte et se recule légèrement avant de continuer leur discussion. Attentif à chaque mot qui sort d'entre ses lèvres, il hésite avant de répondre. Pas d'insinuations, pas de sous-entendus, pas de ton équivoque... Il ne peut pas non plus lui balancer à la figure qu'il est venu délester quelques sachets de drogue dans l'établissement... « Une soirée à faire passer, une parmi tant d'autres, » souffle-t-il finalement en haussant les épaules. Sa vie n'est pas passionante. La routine est son éternelle compagne de route. « Je te dérange pas j'espère ? » lance-t-il finalement avec un court silence. Juste pour être sur, juste pour ne pas s'imposer, juste pour lui montrer qu'il est à son écoute.

   
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ok t'es pas un modèle de vertu
Pourtant t'es beau, comme une comète. ✻ “Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Et quand bien même Y aurait que moi Tu peux pas t'en aller comme ça Parce que t'es beau Comme une planète Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête Je te le répèterai Tant qu'il faudra Tu peux pas t'en aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina A. Viscenti

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City.
✗Passion première : Le combo films romantiques et malbouffe.
√ Date d'inscription : 04/10/2014
✗Dollars : 82
√ Messages : 115

MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   Dim 3 Mai - 16:57

Il n’y a pas de secrets dans la vie, seules des vérités cachées qui reposent sous la surface.
let it go.
Le jeune homme est au moins aussi évasif qu'elle. Et cela intrigue Katerina. Elle est plutôt du genre à solitaire, à éviter les contacts humains quels qu'ils soient. En l'occurrence, ce n'est pas le cas. Peut-être parce qu'il y a quelque chose, chez ce Zion, qui lui inspire confiance. Elle fait toujours confiance à son instinct et là il lui souffle que c'est un type bien. En même temps, elle n'est pas en situation de danger : dans la boîte, elle ne craint rien. Les videurs sont là, attentifs. Ils font office d'agent de sécurité et il n'y a jamais eu d'incident notoire à déplorer. Quand ils sont dans les parages, les gens ont plutôt tendance à les fuir, et à faire en sorte de les avoir dans leur poche. Quand une dispute éclate, cela ne dure jamais bien longtemps : les gens au milieu d'une éventuelle bagarre sont dégagés sans ménagement. Alors, non, Katerina ne craint rien. Mais il arrive que des clients se montrent insistants, voire même carrément lourds. Ce n'est pas le cas de Zion. Lui a de la conversation et n'est pas ivre mort comme d'autres qui ont pu passer devant son bar. Et il intrigue parce qu'il est évasif. Et elle est sûre que cela cache quelque chose. Elle ne se permettra jamais d'insister pour obtenir les réponses aux mille et une questions qu'elle se pose alors elle se contente de sourire quand il lui répond. Elle sent qu'il y a quelque chose, chez lui, un truc qu'il tait et essaye de ne pas montrer. Impossible de dire de quoi il s'agit. « Absolument pas. » Elle lui sourit, désireuse de le rassurer. Est-il possible qu'il ait vu une quelconque gêne chez elle à l'idée de devoir lui serrer la main ? La dernière chose qu'elle veut, c'est le mettre mal à l'aise. Ou pire, lui faire croire qu'elle ne l'apprécie pas selon des critères physiques ou quelconque. Il est Noir et, malheureusement, beaucoup de gens s'arrêtent encore à ce genre de détails. Pas Katerina. Certainement pas elle. « Comme tu le vois, les occupations ne courent pas les rues. Ça doit bien faire trois fois que je lave le même verre. » Et encore, elle doit être loin du compte. Très, très loin. Elle repose le dit verre, consciente de ne rien pouvoir faire de plus pour lui. Il n'est pas sale, elle ne cherche rien d'autre qu'à s'occuper les mains. Cela lui évite de laisser ses pensées vagabonder. Cela lui évite de s'effondrer sur son bar, ivre de sommeil. « Tu sais, je pourrais te faire goûter de la bière meilleure que celle-là. » Dit-elle en désignant du menton le verre que Zion tient entre ses mains. « Aux frais de la boîte s'entend. » Un sourire malicieux vient étirer ses lèvres. Bon, elle glissera un billet ou deux dans la caisse de sa poche mais ça, il n'a pas besoin de le savoir. Le simple fait qu'il lui ait demandé la bière la moins chère lui indique qu'il n'a pas de quoi s'offrir mieux. Mais Katerina, elle, s'est prise de compassion pour lui, elle ne peut plus rien faire contre cela.

made by pandora.

_________________

When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, every time she closed her eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: let it go (ft Zion)   

Revenir en haut Aller en bas
 
let it go (ft Zion)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♫ And I have to go to Zion... ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Star-Spangled Banner :: NEW YORK :: Bronx-