AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Ven 24 Oct - 10:07

Vitaly & Lindsay
« I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy. »




C’était sans doute à cause – ou plutôt grâce – à la situation et à la raison de la visite de Vitaly, loin d’être joyeuse, que nous étions, pour la toute première fois depuis le début de notre liaison, vraiment très sages. Aucun contact physique ou parole ambiguë. Ou alors, de manière involontaire. Mais clairement, nous restions tout deux à notre place, veillant à garder une certaine distance avec l’autre. C’était même assez étrange. Je n’étais plus habituée à cela avec lui. Et en même temps, malgré cette distance que nous essayions de conserver, nous demeurions très proches. Après tout, c’était à moi qu’il avait décidé de se confier… Oui, c’était mon soutien qu’il était venu chercher. Parce que, forcément, ce que nous avions vécu quelques mois auparavant nous avait sacrément rapproché. Si bien qu’aujourd’hui, même avec la meilleure volonté du monde, il serait sans doute impossible de reprendre véritablement nos distances et retrouver une relation normale. Pour preuve, lorsqu’il m’expliqua sa situation, je ne pu m’empêcher d’être mal. Mal pour lui. Et mal de le voir si malheureux. Je l’aimais toujours, c’était une évidence. Et le voir ainsi me faisait souffrir. Pourtant, j’essayais de ne pas le lui montrer et, au contraire, rester positive. Il fallait que je l’aide à sortir la tête de l’eau, que je lui redonne un peu d’espoir. Pas que je le déprime encore plus. J’avais d’ailleurs du mal à le laisser partir… Sa présence me faisait du bien. Et j’osais croire que cela était réciproque… Sinon, il ne serait pas venu me voir, non ? Ainsi, intriguée par cette décision, je lui demandais finalement pourquoi il était venu vers moi. Et ce qu’il attendait exactement de moi. Car clairement, je ne pouvais rien faire au niveau de leur couple. Et à sa réponse, je regrettais de lui avoir posé cette question. Ce qu’il disait était plutôt flatteur, mais très douloureux à entendre. Surtout parce que tout cela était fini. Et que je n’arrivais toujours pas à l’accepter.

Sentant tout de même qu’il était vraiment sur le départ, je terminais en lui demandant de prendre soin de lui. Et naturellement, mes mots s’accompagnèrent d’un geste tout à fait anodin ; poser ma main sur son épaule. Rien d’ambigu. Sauf pour nous. Mais c’était plus fort que moi… Je n’arrivais vraiment pas à rester aussi distante avec lui. Surtout en le voyant ainsi. Ce fut seulement lorsque je vis son regard, au moment même où je laissais retomber mon bras, effleurant rapidement sa main de la mienne, que je réalisais que ce simple geste était peut-être de trop. Ce regard. Je le connaissais parfaitement… Raison pour laquelle mon souffle se coupa. « Je suis désolé ... » Dé..désolé ? De quoi ? A vrai dire, j’avais déjà ma petite idée. Et je savais que cela risquait de prendre une mauvaise tournure. Pourtant, je fus incapable de bouger. Je restais même là, devant lui, le regard planté dans le sien. Et bien évidemment, lorsqu’il daigna enfin poser ses mains sur mes joues, pour porter ses lèvres aux miennes, je ne pu que réagir favorablement. L’une de mes mains glissa dans son dos, tandis que l’autre vint s’accrocher à sa nuque. Merde. Tant pis. Je ne pouvais pas me résoudre à me détacher de lui. Je prolongeais donc ce baiser avec passion et douceur à la fois. Comme pour lui dire qu’il m’avait manqué… Et que j’étais là pour le soutenir désormais. Je trouvais toutefois la force de me séparer de ses lèvres quelques brèves secondes, maintenant malgré tout nos visages à quelques tous petits millimètres l’un de l’autre. « On ne devrait pas… » soufflais-je d’une voix à peine audible, avant de m’emparer à nouveau de sa bouche. Clairement, je n’avais pas la force de mettre un terme à cela. Ca m’avait beaucoup trop manqué ces derniers temps…





made by pandora.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Vitaly James-O'Neil

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich Village (Manhattan)
✗Passion première : Ma fille.
√ Date d'inscription : 07/10/2014
✗Dollars : 211
√ Messages : 69

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Dim 26 Oct - 15:05

Lindsay & Vitaly : I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy.

Sans doute que si le sujet de conversation n'avait pas été aussi déprimant, la situation aurait rapidement pu dégénérer entre nous et prendre une tournure tout à fait interdite. Mais c'était vraiment déprimant. Et triste. Du coup, il n'y avait vraiment pas le moindre petit dérapage. Même si j'étais quand même en train de lui avouer à quel point elle pouvait encore compter pour moi. Ce qui n'était, en soit, pas rien du tout. Mais je n'arrivais vraiment pas à faire autrement. Est-ce que les choses allaient finir par se calmer et rentrer dans l'ordre un jour ? Franchement, j'avais un peu de mal à le croire. Mais il le faudrait bien tôt ou tard, quand même. En attendant que ce beau jour arrive enfin, il fallait faire avec ce qu'on avait. C'est à dire ... Eh bien pas grand chose en effet. Nous devions à tout prix garder nos distances tous les deux. Ca, ça semblait assez évident en soit. Pourtant, je n'avais pas trouvé la force de continuer en ce sens ce jour là. Puisque j'étais venu la retrouver au lieu de rester sagement à ma place. Dans mon rôle de papa modèle et exemplaire. Maintenant, je devais bien admettre que je m'en mordais pas mal les doigts. Mais ce qui était fait était fait. Et de toute façon, j'étais maintenant sur le point de lever le camp. Et nous n'avions même pas merdé. Ca, c'était vraiment fort quand même ! Surtout que l'envie était tout de même là, au fond.

Mais je fini quand même par craquer. Elle n'aurait pas du laisser sa main errer de mon côté comme ça. C'était certain. Mais je ne pouvais pas vraiment lui en faire le reproche quand même. Parce que je l'aimais. Et qu'elle était irréprochable, qu'on se le dise. Enfin bref, arriva le moment où je vins loger ma bouche sur la sienne. C'était vraiment plus fort que moi. J'en avais bien trop envie. Je savais que c'était mal. Et je ne doutais pas qu'elle pensait exactement pareille. Pourtant, elle me répondit sans perdre de temps. Et nous échangeâmes ainsi un baiser pour le moins particulier. Et pas mal désespéré aussi. Ca faisait si longtemps que ne s'était pas retrouvés de cette façon en même temps, que ça semblait tout à fait logique ! « On ne devrait pas… » Non en effet. Mais nous avions apparemment un peu de mal à nous détacher l'un de l'autre maintenant. Et tout ça était totalement de ma faute, je ne le savais que trop bien. Pour autant, je n'arrivais pas à m'en empêcher. « Je sais ... je sais ... » Répondis-je tant bien que mal, sans pour autant trouver le courage d'éloigner ma bouche de la sienne. Au lieu de ça, je repris vite le baiser et glissai mes mains à l'arrière de son crâne pour la maintenir contre moi. Ce fut finalement au moment où ma langue franchissait à nouveau la barrière de ses lèvres, que j'entendis la porte s'ouvrir dans mon dos. Je redressai aussitôt la tête mais mis quelques secondes de plus à laisser retomber mes mains. Et finalement, quand je tournai la tête, je me figeai en tombant nez à nez avec Serena qui, elle même, semblait pour le moins en état de choc.

realised by morphine.

_________________

This is a fight to the death, our holy war, a new romance, a trojan whore. This is a fight to the day night, black white, a victory dance, a burning riot. We will we will we will rise again. I am the I am the best. She claimed and more a battle scarred conquistador. This is a fight for our love. Lust hate desire. We are the children of the great empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Lun 27 Oct - 16:05

Vitaly & Lindsay
« I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy. »




J’avais vraiment prit sur moi, durant ce moment qu’il était venu passez chez nous, pour ne pas faire ou dire quoi que ce soit de trop. Et après tout ce qu’il y avait eu, c’était loin d’être simple. J’avais vraiment envie de lui dire à quel point il m’avait manqué. Et surtout, envie de retrouver cette complicité et cette proximité que nous avions auparavant. Sauf que, nous le savions très bien, pour le bien de tous, il était préférable de garder nos distances. Ainsi, durant toute la durée de sa visite, nous nous comportions de manière vraiment exemplaire. Sans le moindre petit dérapage. Enfin, ça, c’était sans doute du au sujet évoqué, plutôt triste et sérieux. Cela nous permit de garder certaines distances. Et pourtant, voir Vitaly aussi malheureux ne m’aidait pas à rester aussi loin de lui. J’avais envie de le réconforter. Et même sans ambiguité. Juste le prendre dans mes bras, lui attraper la main ou encore passer la mienne dans son dos. Le genre de gestes que l’on faisait généralement pour réconforter un ami. Oui, sauf qu’il était plus qu’un ami. Et que ce genre d’attention, de ma part, risquait de tout faire foirer. Et je tentais autant que possible de me contenir. Malgré tout, lorsqu’il s’apprêta à s’en aller, après m’avoir dit que je lui manquais et qu’il n’avait jamais ressenti, pour Serena, ce qu’il ressentait envers moi, je ne pu retenir un geste. Anodin, certes, mais de trop. Sauf que je ne pouvais vraiment pas faire autrement, c’était plus fort que moi. Et ce qui devait arriver, arriva…

Dès qu’il s’empara de mes lèvres, je lui rendis avec passion ce baiser. Merde. Depuis tout ce temps. Ca m’avait tellement manqué… Si bien que je fus parfaitement incapable de le repousser. A l’inverse, je prolongeais ce baiser, soulignant tout de même que nous ne devions pas. Juste histoire de me donner un semblant de bonne conscience. « Je sais ... je sais ... » Mes doigts se refermaient un peu plus sur sa peau, tandis qu’il plaçait ses mains à l’arrière de ma tête pour approfondir ce baiser. Nous le rompîmes cependant presque aussitôt, entendant la porte d’entrée s’ouvrir. Je reculais aussitôt mon visage du sien, plantant un regard affolé dans le sien. Et lorsqu’il laissa retomber ses mains, je fis quelques pas en arrière. Au moins pour retrouver une distance normale. Même si je doutais que tout cela ne soit pas suspect. Au même moment, je posais mon regard en direction de la porte d’entrée, où j’apercevais ma sœur.  « Serena… » lâchais-je d’une voix difficilement audible, tandis que mon cœur s’emballait. Merde, merde, merde !! Pourquoi avait-il fallu qu’elle vienne ? Sans prévenir ? Et ce soir là ? A coup sûr, elle nous avait vu, Vitaly et moi. Nous avions mit quelques petites secondes avant de réellement nous détacher. Et pour sûr, ces secondes étaient de trop. Je commençais à vraiment paniquer d’un coup. Surtout que, vu sa tête, elle aussi, était surprise. Franchement… Pourquoi n’était-elle pas arrivée quelques minutes plus tôt ? Quand tout allait bien ? Là, clairement, nous étions morts… Incapable de dire quoi que ce soit, je me contentais de lancer un bref regard paniqué en direction de Vitaly. Tout cela devait bien arriver un jour ou l’autre… Ou pas. Et je m’en voulais déjà de ne pas avoir été capable de repousser Vitaly ce soir là. Cela nous aurait très certainement évité tout cela…





made by pandora.






_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Vitaly James-O'Neil

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich Village (Manhattan)
✗Passion première : Ma fille.
√ Date d'inscription : 07/10/2014
✗Dollars : 211
√ Messages : 69

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Lun 27 Oct - 21:22

Lindsay & Vitaly : I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy.

J'avais beau être pleinement conscient du fait que ma présence chez les Livingston n'était pas une bonne idée du tout, je ne trouvais pas la force de simplement partir. Il le faudrait bien pourtant. Je ne pouvais vraiment pas m'attarder par ici, en sachant que j'avais envie de retrouver Lindsay dans le fond. Je n'avais jamais cessé de l'aimer et j'étais tout à fait conscient du fait que ça n'allait pas changer de sitôt. Je l'aimais. Comme jamais je n'avais été capable d'aimer sa grande soeur que j'avais pourtant épousé des années plus tôt. C'était aussi simple, et en même temps aussi horrible, que cela. A quoi bon tourner autour du pot ? D'ailleurs, ce fut plus ou moins ce que je fini par lui avouer sans détour. Même si c'était prendre de sacrés risques quand même. Je savais que lui révéler tout ça n'était en rien une bonne idée. Mais même ça, je ne pensais pas être capable de le garder pour moi. Dans le fond, peut-être bien que j'étais faible. Oui je l'étais. Elle me rendait ainsi. Et non, je ne l'assumais pas tout à fait. Parce que jusqu'à ce que nous entamions cette relation tous les deux, je ne pensais vraiment pas que je pourrais un jour être le genre d'homme qui se laissait guider par ses sentiments et se retrouvait bien incapable de les contrôler d'une façon ou d'une autre. Mais c'était ainsi. Et puisque je ne pouvais rien faire contre ça, je craquais. Encore une fois.

Lindsay aurait bien pu me repousser quand je me rapprochai soudainement d'elle pour l'embrasser avec une certaine passion. Mais elle n'en fit rien. Tout comme moi, elle devait se sentir parfaitement incapable du moindre contrôle sur ses envies qui me concernaient plus ou moins directement. Eh bien tant pis dans ce cas là. Nous n'avions qu'à craquer à deux. Jusqu'à ce que le bruit de la porte dans mon dos, ne nous surprenne tous les deux. Nous nous tournâmes comme un seul homme dans cette direction. Et en même temps, nous laissâmes échapper le prénom de notre spectatrice. Celle-ci laissa son regard aller de Lindsay à moi, à quelques reprises. Avant de hocher lentement la tête de gauche à droite et tourner le dos. Je ne pris pas vraiment le temps de réfléchir, que je m'élançais déjà à sa suite. Ce n'était pas que je ne me souciais pas de Lindsay. Tout au contraire même ! Simplement, je devinais bien que Serena devait souffrir en cet instant. A nous avoir vu, sa petite soeur et son époux, s'embrasser. J'eus beau l'appeler, à aucun moment elle ne s'arrêta pour me faire face. Et avant que je ne sois arrivé à sa hauteur, elle s'engouffrait déjà dans sa voiture et démarrait pour filer à toute vitesse. J'aurais encore préféré qu'elle me colle une gifle et m'insulte, au lieu de partir dans cet état. Debout sur le trottoir au bas de la maison, je portai mes mains à mon front et tournai le regard vers la porte d'entrée.

realised by morphine.

_________________

This is a fight to the death, our holy war, a new romance, a trojan whore. This is a fight to the day night, black white, a victory dance, a burning riot. We will we will we will rise again. I am the I am the best. She claimed and more a battle scarred conquistador. This is a fight for our love. Lust hate desire. We are the children of the great empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay J. Livingston

avatar

√ Quartier d'habitation : Co-Op City
√ Date d'inscription : 09/10/2014
✗Dollars : 145
√ Messages : 85

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Mar 28 Oct - 12:30

Vitaly & Lindsay
« I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy. »




A chaque fois que Vitaly et moi nous étions retrouvés seul à seule, cela avait dérapé. C’était juste plus fort que nous… En tout cas, personnellement, j’étais incapable de lui résister bien longtemps. Si bien que nous tentions de nous voir le moins souvent possible. Même en présence d’autres personnes. Je craignais vraiment que certains regards, gestes ou mots, puissent nous trahir. Et pourtant, il était venu me trouver. Et je n’avais pas pu le mettre dehors. D’ailleurs, je fus très agréablement surprise de voir à quel point nous avions su rester sages. C’était presque incroyable. Pourtant, ce n’était pas l’envie qui me manquait… J’aimais toujours Vitaly. Et le revoir me faisait vraiment du bien. Puis, il m’avait tellement manqué… Clairement, je me faisais violence pour ne pas faire de faux pas. Et pourtant, un geste tout con m’échappa. J’avais déjà eu beaucoup de mal à ne pas réagir, lorsqu’il sous-entendit qu’il m’aimait toujours. Et plus qu’il n’avait jamais aimé ma sœur. Et si là, je ne fis rien, je ne pu m’empêcher de poser ma main sur son épaule, avant de la retirer quelques secondes après. C’était vraiment trop difficile de rester à ses côtés sans pouvoir esquisser le moindre geste, y compris de réconfort. Et lorsqu’il vint m’embrasser, je ne pu le repousser.  J’avais beaucoup trop désiré ce moment. Ce ne fut qu’en entendant la porte s’ouvrir que je réalisais que vraiment, nous n’aurions pas du craquer.

Surtout que, pris de surprise, nous ne réagîmes pas tout de suite. Et quelques brèves secondes s’écoulèrent avant que nous nous éloignâmes réellement l’un de l’autre, portant aussitôt notre attention sur l’invité surprise. Et pas n’importe qui. Serena. Pouvait-il y avoir pire comme situation ? J’en doutais. Je me figeai donc, n’ayant même plus la capacité de réfléchir. La seule chose que je pu faire fut de laisser échapper le prénom de la jeune femme. Nul doute, elle nous avait vu nous embrasser. A voir sa tête, c’était une évidence. Nous ne pouvions donc pas nier… Et cela signifiait donc un sacré tournant dans nos vies respectives. Vitaly entrevoyait déjà la fin de son couple avec ma sœur… Au moins, cela n’était plus vraiment un problème. En revanche, je redoutais surtout ce que ça allait donner entre elle et moi. Pour sûr, elle allait me détester. Et elle aurait raison… Sauf qu’en aucun cas je ne voulais cela. Mais de toute évidence, j’allais désormais la perdre. C’était un des risques prit en jouant à ce jeu là… J’appréhendais aussi qu’elle en parle à nos parents. Et leur réaction risquait d’être assez violente. Songeant à tout cela, j’observais la scène, incapable de faire quoi que ce soit. Les voyant tous deux passer la porte d’entrée, je m’y avançais aussi, suivant ma sœur du regard. Cela ne servait à rien de l’appeler ou de lui courir après. C’était fichu. Tout était foutu et c’était notre faute. Encore sous le choc et ne réalisant pas tout à fait ce qu’il venait de se passer, je portais l’une de mes mains devant ma bouche et posais le regard sur Vitaly, semblant tout aussi désemparé que moi. Sans dire un mot, je m’avançais doucement vers lui. Et lorsque je ne fus qu’à quelques mètres de lui, je brisais enfin le silence. « Je suis… sincèrement désolée… » lâchais-je doucement, encore sonnée par tout ça et les yeux brillants. J’avais soudainement l’impression que tout s’effondrait autour de moi. Et j’avais peur pour la suite, très peur…





made by pandora.






_________________


~ Love me like you do ~
You're the light, you're the night, You're the color of my blood, You're the cure, you're the pain, You're the only thing I wanna touch...Never knew that it could mean so much, so much...You're the fear, I don't care, 'Cause I've never been so high... ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Vitaly James-O'Neil

avatar

√ Quartier d'habitation : Greenwich Village (Manhattan)
✗Passion première : Ma fille.
√ Date d'inscription : 07/10/2014
✗Dollars : 211
√ Messages : 69

MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   Dim 2 Nov - 16:53

Lindsay & Vitaly : I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy.

Notre relation avait prit fin voilà un bout de temps maintenant ! Je ne pensais pas que nous finirions par fauter de nouveau. Enfin soit, on ne fautait pas tout à fait non plus. Ce n'était pas comme si nous nous étions jetés l'un sur l'autre, dès que j'avais franchis le pas de la porte et que nous avions couché ensemble dans le hall d'entrée. Mais le simple fait de s'embrasser comme nous le faisions, était suffisant dans le genre. Nous n'aurions vraiment jamais du faire ça. Et pourtant. Il nous fallut un petit moment avant que nous ne réalisions que quelqu'un venait d'ouvrir la porte. Et un moment de plus, avant de prendre conscience que c'était Serena qui avait le regard posé sur nous, totalement choquée par le spectacle que nous étions en train de lui offrir. Je tentai plus ou moins tout ce qui était en mon pouvoir pour la retenir et essayer de lui faire entendre raison à propos de tout ça. Mais c'était évidemment vain. Elle était déjà loin quand je parvins au trottoir, à bord de sa voiture. Nous venions de lamentablement merder, Lindsay et moi. Nous étions pourtant parvenus à demeurer le plus sages possible, ces derniers temps. Mais c'était maintenant que notre relation était finie, que nous merdions complètement. Dans le genre stupides, nous faisions vraiment la paire tous les deux. Bien que, encore une fois, je me pensais bien plus coupable qu'elle, dans toute cette histoire. Et c'était le cas depuis le tout début !

D'un côté, si on merdait aussi lamentablement, c'était bien parce que nos sentiments étaient absolument sincères et incontrôlables ! Ainsi que la forte attirance physique qui allait avec ! Mais soit, nous n'étions pas tout à fait excusables non plus. Surtout pour ce que nous faisions à Serena elle même. « Je suis… sincèrement désolée… » Je pivotai sur moi même pour voir Lindsay à quelques pas de moi seulement. J'aurais bien aimé la rejoindre pour l'apaiser, compte tenu de ses yeux qui brillaient. Mais je savais qu'un quelconque rapprochement physique, même tout à fait innocent, serait bien trop risqué. Alors je ne fis rien de tel et me contentais de la regarder en affichant moi même une moue désolée. « Lindsay, on est tous les deux responsables de ce qui arrive. Moi davantage. Je n'aurais pas du faire ça … » Remarquai-je doucement, en faisant bien sûr référence au baiser. Même si elle m'avait répondu. Je n'aurais jamais du franchir encore une fois cette limite. Je me sentais vraiment stupide, d'avoir infligé ce mal à Serena et d'en faire maintenant à Lindsay elle même. « Je devrais peut-être y aller par contre. Pour tenter de parler à Serena ... » Ajoutai-je doucement. Je ne voulais pas dire à voix haute, que je m'en faisais plus pour Lindsay, que pour moi même. A la rigueur, je risquais de perdre Serena. Mais qu'en était-il pour la jeune femme elle même ? Elle risquait quand même de se mettre à dos toute sa famille. C'était là ce qui m'inquiétait le plus ... C'était nettement pire qu'un divorce définitif quand même...

realised by morphine.

_________________

This is a fight to the death, our holy war, a new romance, a trojan whore. This is a fight to the day night, black white, a victory dance, a burning riot. We will we will we will rise again. I am the I am the best. She claimed and more a battle scarred conquistador. This is a fight for our love. Lust hate desire. We are the children of the great empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly   

Revenir en haut Aller en bas
 
I got real bad feeling. There’ll be nothing to save. Whole worlds going crazy ~ Lindsay & Vitaly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Real Life Bolter!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Star-Spangled Banner :: NEW YORK :: Brooklyn :: Brooklyn Heights-